Des « nouvelles » sur les « médias »

Dans le mot « nouvelles », qui est compris souvent comme « informations », il y a tout de même une origine linguistique commune avec le mot « nouveautés ». Sommes nous informés sur les propositions « nouvelles », ou « alternatives », concernant le système économique?

Les médias pèsent lourdement sur les choix des citoyens de par le simple choix des informations. Si, régulièrement, ils mentionnaient les expériences économiques nouvelles, comme celle mentionnée dans mon « billet » d’hier, des perspectives s’ouvriraient. Ce n’est pas le cas, ou à la marge, tard le soir, sur des chaînes de télévision un peu différentes, ou dans des revues précisément alternatives.

En période de crise économique plus aiguë, dans le meilleur des cas, on a droit à l’expression des souffrances des victimes des licenciements, mais pas à une parole authentiquement politique de recherche de solutions systémiques.

Une radio a passé en boucle des reportages sur les manipulations de l’information, allant de l’affaire de Timisoara à l’usage de mensonges par une grande puissance pour justifier certaines guerres récentes. La même radio a parlé des rumeurs en tout genre propagées ici où là, par exemple sur le net, et montre qu’il est difficile pour certains sites spécialisés comme  » Hoaxbuster » de faire cesser la circulation de certaines informations fausses sur Internet.

Certaines personnes seraient atteintes d’une sorte de maladie mentale qui les poussent à voir des « complots » partout. C’est sans doute vrai pour certaines personnes, qui doutent de l’évidence.Le but de cette campagne est-il de monter que nos médias franco-français sont parfaits et ne « bricolent » jamais les « nouvelles »?

La vaste campagne des soi-disant « climato-sceptiques » (sauf d’eux-mêmes), qui ont cherché à semer le doute sur les travaux du GIEC, relayée par des débats bizarres opposant partisans des uns et des autres, était-elle de l’information?

C’était une campagne de communication comme le démontre parfaitement James Hoggan dans son ouvrage  » « Climate-cover-up »( voir aussi le site « DeSmogBlog »). Quand un point de vue différent est mis en avant, automatiquement, ceux qui « croient » aux théories du complot »se transforment en autant de rouages de transmission. Ces méthodes ont été largement expérimentées dans certains régimes dictatoriaux, jadis.

Je n’ai pas entendu sur cette radio d’analyse des rouages de cette campagne. Pourquoi?

S’agissait-il de faire douter parce que le « Grenelle de l’environnement » avait ouvert des perspectives et que le couvercle de la boîte de Pandore devait absolument être refermé car cela poussait à voter pour des mouvement plus ou moins alternatifs?

S’agissait-il de changer de sujet, et de passer à « l’identité nationale », puis aux « gens du voyage » et à la « sécurité » pour reprendre des voix à ceux qui agitent les vieux démons, quitte à les agiter soi-même?

Ces divers médias sous contrôle direct ou indirect de l’état ou des puissances financières poursuivront-ils leur quête de la pureté de l’information jusqu’à analyser les rouages de ces campagnes?

Il serait tout de même très intéressant de savoir qui tire quelles ficelles dans certains choix rédactionnels! Ou alors, ne s’agit-il que du hasard?

C’est bien de dénoncer les excès commis dans d’autres pays, cela serait encore mieux de le faire en commençant par ici, en France.

Tout ceci ne veut pas dire que les complots n’existent pas. Il y en a eu de vrais et aussi des fantasmés comme le « complot judéo-maçonnique ». La relecture de certains journaux d’avant-guerre et de la période d’occupation est à ce sujet édifiante sur le rôle de certains médias pour la diffusion de telles inepties. Sommes-nous à l’abri de ces dérives?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s