Pour un redéploiement durable

La notion de développement durable est controversée parce que le rapprochement de ces termes constitue un oxymore. Ici et là, on recherche d’autres formulations plus cohérentes. Parfois, on se résigne à utiliser cette formule par commodité. Le développement implique l’idée de croissance perpétuelle, incompatible avec la finitude de notre environnement.

Mon idée de triptyque économique implique plutôt un redéploiement durable.

Durable, car le tiers coopératif sera fondé sur les circuits courts et la production locale et non pas sur des déplacements frénétiques en tout sens, incompatibles avec la réduction des rejets de gaz à effet de serre.

Le tiers que constituera le secteur public sera contraint de toujours mettre l’ accent sur le lien social et la sobriété énergétique.

Enfin, des règles environnementales et sociales freineront les excès du tiers « libéral », avec, pourquoi pas, des revenus maximum et minimum.

Tout cela implique un redéploiement progressif avec des choix démocratiques pour savoir quelles activités relèveront de quelle secteur.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s