Le nucléaire civil

Dans nos contrées, le nucléaire est souvent présenté comme une panacée apte à régler tous nos besoins d’approvisionnement en énergie, voire comme le parangon vertueux qui permet de continuer de « croître » tout en luttant contre les changements climatiques anthropiques et tout en préservant l’indépendance énergétique.

Rien n’est plus inexact.

Nos approvisionnements en minerai d’uranium proviennent de l’étranger, et donc nous sommes dépendants. Les enlèvements (méthode inadmissible) de personnes au Niger démontrent la fragilité de cette filière.

Les réserves connues de minerai d’uranium sont elles-mêmes très limitées.

Il y a donc une fragilité temporelle et géographique des approvisionnements.

Les accidents majeurs sont toujours possibles et les accidents dits « mineurs » sont une source d’inquiétude majeure.

On ne sait toujours pas retraiter les déchets. Les stockages sont eux-mêmes une source de danger et de contamination.

Les coûts de construction et de démantèlement des centrales sont énormes.

Tout cela donne l’impression que la précipitation qui a orienté notre pays, au moment du premier choc pétrolier, vers cette filière « productiviste » était peut-être une fausse « bonne idée ».

Si tout l’argent investi dans ce secteur l’avait été dans une isolation sérieuse des bâtiments existants et la mise au point de normes bien plus strictes pour l’isolation des constructions neuves, les besoins en énergie auraient pu être considérablement diminués.

Si on n’avait pas laissé se développer les immenses zones commerciales qui nécessitent le recours à l’automobile,  probablement électrique à l’ avenir, les besoins en énergie auraient pu être contenus à des niveaux bien moindres.

Finalement, cette source d’énergie a permis de continuer le mythe prométhéen d’une croissance sans fin, au prix d’une dépendance en augmentation parallèle. Qui osera reconnaître qu’il s’agissait d’une erreur?

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le nucléaire civil

  1. Serge CLAVERO dit :

    Bien évidemment cette énergie est loin de répondre aux besoins pour la planète. D’ailleurs la production électrique nucléaire stagne…
    Voir l’article « nucléaire » sur notre site http://www.dtwin.org/docdurable/ mais aussi le compte rendu du débat sur ce thème au cours du forum Libération de Lyon (disponible sur notre blogue http://www.dtwin.org/blogdurable/). Les mêmes arguments s’y retrouvent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s