Roms

La vielle méthode est réactivée: on exploite la peur de l’Autre, du style de vie différent, de la pauvreté, pour attirer les voix de ceux qui se complaisent dans ces peurs.

Cela fait du brouillard par rapport à ce qui devrait vraiment faire peur: déconstruction méticuleuse du programme du CNR, état inquiétant de la biodiversité, du climat, et tout près d’ici, chômage, dispersion des moyens de production, incapacité de prévoir l’après-pétrole.

C’est une vieille habitude de ressortir les recettes de ce type, avec leur cortège de régressions, qui parfois tournent mal. Que vont transmettre ces expulsés comme vision de notre pays à leur retour?

La méthode du brouillard est assez récurrente en ce moment.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s