Des « trolls » payés

L’article suivant, en anglais, ( désolé), est particulièrement intéressant. Il montre que certains lobbies n’hésitent pas à payer des mercenaires du net pour casser les idées qui ne leur plaisent pas.

Cela se fait dans des régimes dictatoriaux et dans des régimes à apparence démocratique.

http://www.monbiot.com/archives/2010/12/13/reclaim-the-cyber-commons/

L’idée de « cyber-commons », bien public du domaine informatique, est intéressante, car comme dans tous les domaines, même celui du « commentaire en ligne », on assiste à une marchandisation inavouée: serait-ce parce qu’ elle est moralement inavouable?

Comme l’ écrit Monbiot, on parle des actions organisées en faveur de Wikileaks, mais évidemment pas de toutes les autres!

Le troll mercenaire ne serait-il pas la négation de la liberté d’expression?

L’évolution démocratique appelle à la transparence de l’information!

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s