« Merchants of Doubt » « Marchands de Doute »

Voici un ouvrage, désormais disponible en français,  dont la lecture est absolument indispensable. Ses auteurs, Naomi Oreskes et Erik M. Conway y démontent les mécanismes qui ont amené à une collusion entre des groupes qui , complètement endoctrinés par les idées du libéral-totalitarisme, en sont arrivés à manipuler les travaux scientifiques, au nom d’une liberté dévoyée, pour défendre des intérêts à court-terme.

Comme le disent les auteurs, il y a une dimension orwellienne dans des démarches, qui pour défendre une liberté de polluer, accusent les défenseurs de la santé et de la nature d’ être des agents du tout-état communiste, et cela en utilisant des méthodes de manipulation  similaires à celles de l’époque soviétique, en triturant l’information, en n’hésitant pas à accuser des scientifiques sérieux des pires turpitudes.

Il y a là une démonstration brillante que tous les intégrismes peuvent mener à toutes les dérives.

De l’affaire du tabac, aux changements climatiques, en passant par les pluies acides, le trou dans la couche d’ozone , le tabagisme passif et la tentative de relance du DDT, les méthodes, de plus en plus graves, ont semé le doute dans les esprits  au nom d’une liberté dévoyée, d’une lutte contre l’intervention de l’état, mais en fait pour le plus grand profit des certaines entreprises et de l’idéologie de ce que j’appelle le libéral-totalitarisme.

Les liens entre certains gouvernements anglo-saxons et les lobbies en question apparaissent clairement.

Ces campagnes ayant été largement relayées, avec des méthodes tout à fait similaires, dans beaucoup d’autres pays, il serait souhaitable que le travail d’investigation continue chez nous.

Certains ouvrages, comme « Le Populisme Climatique » de Stéphane Foucart, le font, pour ce qui concerne le climat.

Il manque le lien explicite entre tout cela, les réseaux activés, les liens politiques et éventuellement financiers. S’agit-il du hasard des accointances ou d’une planification?

La démarche suivante, vu les conséquences très graves des retards provoqués par ces méthodes dans la mise en place d’alternatives, serait peut-être la mise en place d’une législation internationale concernant les crimes  contre l’environnement et les générations suivantes lorsque les preuves de telles manipulations sont fournies.

L’idée de triptyque économique, en empêchant le monochrome économique, pourrait aussi limiter de tels risques de dérives.

Ci-dessous quelques liens qui concernent cet ouvrage:

http://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2010/12/14/desinformer-pour-regner

http://en.wikipedia.org/wiki/Merchants_of_Doubt

http://www.merchantsofdoubt.org/praise.html

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Merchants of Doubt » « Marchands de Doute »

  1. CA dit :

    Heureusement, il commence en effet à y avoir des travaux sur le rôle et l’influence de ces lobbies. Pour ceux qui lisent l’anglais, d’autres sont présentés sur un autre blog, plus spécialisé sur les questions écologiques : http://yannickrumpala.wordpress.com/2008/11/19/les-sources-du-scepticisme-environnemental/

  2. Ping : LA CROISSANCE AUTREMENT » Blog Archive » Elections : EELV loin du pouvoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s