Partie de programme

Lu sur le site du RAC (Réseau Action Climat) et c’est valable pour toutes les élections à venir:

« Les départements ont un rôle clé à jouer dans la prévention de la précarité énergétique liée au logement et aux transports, dans le cadre de leurs compétences d’action sociale et sanitaire et de transports. Ils disposent également de moyens d’action pour favoriser le développement des énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie, la prévention des déchets et la réduction des émissions de GES.

Le Réseau Action Climat – France (RAC-F) et ses associations membres demandent à tout candidat ou parti politique qui aspire à exercer des responsabilités dans les départements de s’engager au minimum sur 6 mesures phare « climat-énergie ».

1. Élaborer un Plan Climat-Energie Départemental « 3×20 compatible » d’ici fin 2012 et réaliser l’inventaire des émissions de gaz à effet de serre du département

2. Inciter à la réduction de la consommation d’énergie

3. Lutter contre la précarité énergétique

4. Soutenir le développement les énergies renouvelables

5. Favoriser les modes de déplacement collectifs, partagés et actifs et lutter contre l’isolement énergétique

6. Réduire la production de déchets et diminuer le recours à l’incinération et à l’enfouissement »

Qui va saisir la balle au bond?
Addendum 2017: les mêmes engagements pourraient être sollicités auprès des candidats à la présidentielle, puis aux législatives.
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Partie de programme

  1. christian TSCHOCKE dit :

    c’est un programme vertueux, qui commence à être mis en place en MIDI PYRENEES grâce à la volonté politique du président de l’Agence Régionale pour l’Environnement (ARPE) qui est soutenu par le président du conseil régional. Mais attention: l’agriculture contribue largement à la production de GES. What’s the solution?

    • jmmasson dit :

      Merci pour ce commentaire, qui montre que souvent des solutions existent… pour commencer à réduire les ravages environnementaux. Concernant l’agriculture et ses rejets de GES… l’élevage bovin est un « fournisseur » de GES … Les habitudes alimentaires devraient aussi pouvoir évoluer grâce à l’éducation…Une fois les objectifs clairement définis …. tout dépend de la volonté politique…et aussi de la résistance au poids de certains lobbies!
      JMM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s