Anthropocène

On utilise désormais ce mot pour parler d’une nouvelle période climatique: celle où les êtres humains sont devenus des acteurs des changements climatiques, par leurs rejets de GES, par exemple.

Les catastrophes « naturelles » sont particulièrement « catastrophiques » lorsqu’elles se produisent dans des régions à forte densité humaine. Sinon on ne parlerait pas de « catastrophes »,  mais peut-être de « phénomènes » naturels.

Certaines sont plus graves, en raison encore d’ activités humaines particulières, comme la construction de centrales nucléaires, ce qui donne encore plus d’impact aux phénomènes « naturels » majeurs destructeurs.

Pourtant, dans certaines contrées, on continue de voir dans cette forme de production d’énergie, une panacée,  malgré les exemples d’ accidents gravissimes.

Cet aveuglement face à des menaces majeures, régionales pour l’instant, est très inquiétant quant aux aptitudes à corriger nos dérives productivistes, qui modifient le climat. Aucune menace ne semble impressionner les esclaves du productivisme.

A quand la prise de conscience?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Anthropocène

  1. duparc dit :

    il faudrait me semble t’il faire différence entre certains rameaux de notre humanité et d’autres….tous ne sont pas coupables…
    depuis bien longtemps j’exhorte chacun à refaire le trajet de notre histoire commune pour trouver dans celui-ci nos déviances et origines de nos mauvaises habitudes.
    on connait la phrase emprunté à E Wiesel  » tout peuple qui ne connait pas son histoire est condamné à la revivre » ; nos rapports si intime avec le lucre depuis si longtemps ne devrait il pas être disséqué dans les écoles?
    en tous cas, c’est mon intime conviction.

    • jmmasson dit :

      Cette remarque est pertinente. Les rameaux de la culpabilité sont plus concentrés dans certaines contrées que d’autres. Le refus d’assumer cette responsabilité est souvent la première réaction de ceux qui, souvent inconsciemment, ont cédé pendant longtemps aux sirènes consuméristes et qui ont bien du mal à ne plus les entendre. Je suis de ceux-là. C’est pourquoi j’admire ceux qui réussissent à choisir d’autres voies. Ceci dit, la réaction individuelle par l’exemplarité… implique une évolution lente par une prise de conscience progressive. Est-ce compatible avec l’urgence climatique, par exemple?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s