Décryptage clarificateur

Après avoir observé pendant des mois les méthodes mises en œuvre par certains climato-sceptiques pour faire douter de la réalité des changements climatiques anthropiques, après avoir lu plusieurs ouvrages, mentionnés dans quelques billets, et visité des sites Internet mentionnés dans certains billets et dans mon « blogroll », que je vous invite à visiter régulièrement, après avoir lu « Notre Poison Quotidien » de Marie-Monique Robin, j’en suis arrivé à l’idée qu’il faut absolument faire comprendre la méthode généralement employée, en particulier par certains lobbies puissants pour manipuler l’information.

Cette méthode est résumée page 405, dernier paragraphe, de l’ouvrage de Marie-Monique Robin, à propos de l’atrazine: « L’implacable machine à broyer les vérités qui dérangent a, une fois de plus, fonctionné à merveille », « Tyrone Hayes a publié dans Bioscience  un article où il décrypte les immuables rouages que j’ai aussi décrits tout au long de ce livre: manipulations de la science, funding effect, campagnes de diffamation, complaisance des autorités publiques, intoxication de la presse, etc. »

Le public doit pouvoir apprendre à décrypter l’information. On peut aussi appeler cela avoir l’esprit critique. La difficulté étant bien sûr qu’il faut savoir raison garder dans tous les domaines y compris à propos de mes propos. Mais là, je pense qu’il est fondamental que le public sache. Le « buzz » n’est parfois pas spontané.

Mais quand l’accumulation des évidences, la multiplication des preuves montrent qu’il faut vraiment se poser des questions, il est gravissime de manipuler consciemment l’opinion, la presse et les gouvernements.  Sauf à envisager des connivences, qui parfois sont avérées, ( certains des ouvrages que je mentionne fournissent des preuves) parfois non, le respect de la démocratie exige que ces manipulations soient mieux connues et éventuellement un jour sanctionnées.

Nos sociétés sont travaillées méthodiquement par des publicitaires qui utilisent des méthodes qui permettent de donner envie d’acheter. Ces méthodes se fondent sur des connaissances de la psychologie humaine et certaines  servent aussi aux manipulateurs cités plus haut.

Ces mêmes publicitaires œuvrent parfois pour certaines formations politiques, probablement pas uniquement de manière bénévole. Naomi Klein a parfaitement analysé dans  » La Stratégie du Choc » comment ce que j’appelle le libéral-totalitarisme fonctionne. Il ne rechigne pas à se servir de méthodes de manipulation. On peut ainsi légitimement se poser des questions sur certaines informations à propos de certains mouvements politiques dont on parle souvent dans certains médias, alors que d’autres n’arrivent pas à se faire simplement entendre, ou que les mêmes méthodes appliquées dans les campagnes de diffamation se mettent en marche, par exemple, lorsque tel (ou telle, en l’occurrence) candidat invente « bravement » un mot qui n’existe pas et que c’est rabâché jusqu’à plus soif pour le ou la discréditer. Chaque information appelle un décryptage citoyen.

Je ne suis pas d’accord avec l’idée souvent admise selon laquelle la vie politique serait une exception. Le respect de l’Autre, surtout s’il est plus « faible » s’y impose également.

L’Évolution Démocratique exige une information dépouillée des méthodes de la manipulation.

L’envie de douter de ce qui nous remet en cause profondément est facilement mise en œuvre mais l’envie de vérifier sérieusement si cette remise en cause est nécessaire est  plus laborieuse à mettre en œuvre. Certains jouent de cela. D’autres, beaucoup d’ autres, sont anesthésiés  et parfois sont fiers de l’être.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s