Japon: de la stagnation à la frugalité?

L’article suivant, d’Hervé Kempf,

http://www.reporterre.net/spip.php?article1891

suggère une piste inattendue: une longue période de stagnation économique relative, puis une catastrophe nucléaire majeure, elle-même liée à un tremblement de terre majeur,  transformeraient éventuellement le Japon en nouveau modèle.

Question: même en phase de stagnation, et même de recul momentané lié aux conséquences de la catastrophe nucléaire, l’empreinte japonaise, en ce qui concerne les prélèvements locaux et internationaux de son économie et  ses rejets de GES va-t-elle diminuer considérablement? Le Japon va-t-il passer massivement aux énergies renouvelables ou utiliser plus d’énergies fossiles pour combler les arrêts de réacteurs nucléaires?

Le facteur 4  de diminution des rejets de GES pour tenter de juguler les changements climatiques anthropiques, exige beaucoup plus.

Mais, après-tout, il faut un début à tout!

Une prise de conscience collective, au Japon et ailleurs, pourrait peut-être se faire si les grands moyens d’information faisaient sérieusement prendre conscience des limites matérielles des ressources terrestres et indiquaient des alternatives autrement que sous le signe de la dérision.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s