Mother Jones

Certains s’imaginent que la langue anglaise est un vecteur des  idéaux de l’ultra-libéralisme américain.

C’est faux, ce n’est qu’un outil, agréable à manier pour certains, dont votre serviteur, et qui permet de rompre le syndrome de la Tour de Babel.

Cela permet de découvrir Mother Jones, un des vecteurs d’idées alternatives et de contestation du système économique dominant.

La mère « Jones » était une femme syndicaliste américaine.

Cet article porte sur des camps de vacances et d’endoctrinement pour jeunes envisagés par le mouvement des Tea-Parties: les différents commentaires montrent qu’il y a chez des êtres humains une lucidité qui peut rassurer:

http://motherjones.com/mojo/2011/06/camp-tea-party

Il y a sur Internet des possibilités de traduction qui peuvent servir pour d’autres documents( voir à droite en haut du « blogroll »).  Pour certains cela peut-être une occasion de tester ses souvenirs scolaires.

Addendum 2017: ce mouvement autoritaire est à l’origine d’une branche actuelle du libéral-totalitarisme, celle du national-oligarchisme, qui est arrivé au pouvoir cette année aux États-Unis. Cela ressemble aux divers autocrates arrivés au pouvoir dans d’autres contrées.  

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s