Système Financier

Surveiller le monde de la finance et dénoncer ses dérives, c’est bien:

http://www.finance-watch.org/?lang=fr

Limiter les risques de dérives c’est mieux!

C’est pourquoi, dans le cadre du Triptyque Économique, il conviendra, de recréer un système bancaire d’état pour le financement des services publics, en particulier, pour faire cesser des situations de communes, par exemple, victimes d’emprunts dits « toxiques ». Les particuliers seront encouragés à y mettre une partie de leurs dépôts. Les fonctionnaires fortement incités à y ouvrir des comptes où leurs salaires seront alors versés. A service public, finance publique!

De même, pour le secteur coopératif. Des exemples existent, comme la NEF: il convient de les généraliser. Le financement des coopératives pourra logiquement se faire par des banques vraiment coopératives. A coopérative authentique, finance coopérative!

De véritables coopérations transversales entre les trois tiers ne seront pas a priori exclues, à condition de respecter des cahiers des charges à préciser, et bien sûr, à condition de respecter les équilibres qu’implique l’idée de Triptyque Économique.

Toutes les dérives étant toujours possibles, des associations comme celle mentionnée dans le lien qui précède, sous réserve de vérification de la nature de leur direction, pourront jouer un rôle de contrôle et de conseil.

La création monétaire, les autorisations de crédits, et le contrôle des émissions de monnaie devront revenir à l’état.

Le système actuel, fondé sur une création d’argent par des banques privées, lors d’émissions de crédits, et qui, par ailleurs, se régule très mal par des crises spéculatives ou de confiance, devra cesser dans les contrées qui auront choisi une organisation alternative comme celle du Triptyque Économique.

L’usage d’une monnaie internationale, comme l’Euro, ne pourra continuer localement, dans une contrée qui acceptera les principes du Triptyque Economique qu’à condition que la tentative de définition d’un fonctionnement alternatif d’un système financier décrite plus haut soit acceptée par les autres partenaires de la zone Euro, sinon il conviendra d’étudier toutes les alternatives à cette monnaie.

Une éducation locale au fonctionnement de systèmes basiques comme le troc et les SEL permettra de rebondir en cas d’effondrement systémique. Ces systèmes devront être également définis collectivement pour éviter une relance de l’esprit d’accaparement, qui relève de l’atavisme chez certains êtres humains.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Système Financier

  1. fabrice p dit :

    bonjour les amis du tryptique,

    Cette initiative est interressante et ouvre de nouveaux espoirs au niveau de la bataille des idees.
    Il y avait un article dans alter eco de juillet a ce sujet.

    Toujours au rayon finance, je suis sur la lecture de Joseph Stigitz, le triomphe de la cupidite. C’est très intéressant et frustrant car le système financier ne veut pas l’évidence .

    Bonne journée,

  2. Annie dit :

    et moi après Montebourg, me voilà sur Généreux, à suivre (dont sur mon blog)
    pour l’instant je ne sais pas répondre à une question que beaucoup se pose : fédéraliser l’Europe ?, au carrément se séparer, nos politiques nationales sont tellement différentes. J’avoue que l’Allemagne depuis trop longtemps me fait penser à ce qu’elle fit années 30 et la suite

    • jmmasson dit :

      Je ne pense pas que l’Allemagne soit vraiment dans une situation qui ressemble à ce qu’elle a connu dans les années trente. En revanche, certaines contrées européennes dont …celle où nous vivons… connaissent des dérives populistes parfois autoritaires et xénophobes inquiétantes.
      Le point commun est une information orientée au bénéfice du système économique que j’appelle le libéral-totalitarisme. Il connaît des avatars plus ou moins démocratiques, plutôt moins…

  3. Annie dit :

    concernant l’Allemagne ce n’est pas au populisme que je pense, mais à une manière de se la jouer seule et de l’imposer à tous les autres de plus en jouant sur ses exportations qui sans nous… (bien sûr que je suis d’accord sur le populisme en France… et j’ai bien peur que si on n’arrive pas à faire passer le message économique ça s’arrange pas)

    • jmmasson dit :

      Merci Annie pour ces précisions. Le libéral-totalitarisme c’est la concurrence de tous contre tous, individus, états, entreprises (quand il n’y a pas d’ententes mafieuses). Seul remède, un changement de paradigme: coopération au lieu de concurrence, partage au lieu d’accaparement. Cela implique une autre Europe, sociale et environnementale, pour des expériences alternatives à grande échelle, plutôt qu’un recroquevillement tribal où les divisions permettront au libéral-totalitarisme de gagner durablement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s