Démocratie représentative et institutions internationales

Cet article de Jean Gadrey pose le problème de la représentation démocratique dans diverses institutions et dans les structures et éléments d’appréciation de l’économie:

http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2011/06/20/illegitimite-du-g20%e2%80%a6-et-du-pib/#comment-10672

Le principe un être humain/une voix, des vraies coopératives, ne pourrait-il pas s’appliquer aux diverses institutions concernées, et d’ailleurs à bien d’autres?

Pour aller vers une société où la concurrence s’atténuera progressivement et sera alors remplacée par toujours plus de coopération, il convient de favoriser systématiquement les pratiques coopératives.

Cela implique de minimiser toujours davantage le pouvoir individuel ou de quelques uns,  au niveau local, puis de remonter ainsi au-delà des chauvinismes divers et variés.

La coopération est une déclinaison concrète de la notion de Fraternité, qui est un peu oubliée, peut-être parce qu’elle est en troisième position dans la devise républicaine et humaniste.

Est-ce trop demander de la remettre au centre des valeurs?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s