Démographie encore!

En suivant ce lien, http://www.reporterre.net/spip.php?article2101 , vous ne pourrez que méditer sur les évolutions nécessaires dans nos prédations sur la nature.

Les augmentations de population attendues sont considérables pour certains pays, comme le Nigeria.

Même avec une plus grande justice et des efforts techniques, il me semble légitime de poser la question de la faisabilité. On affirme souvent, à propos du système ultra-libéral, qu’il va droit dans le mur car il est impossible de croître sans fin dans tous les domaines. Le pétrole extrait ne se reconstitue pas et les réserves connues sont limitées.

Pourquoi cette idée de limite ne pourrait-elle pas s’appliquer à la population? Dans ce domaine la limite est la « soutenabilité » environnementale.

Ce genre de questionnement suscite encore une réponse automatique: malthusianisme…

Et on continue sans se poser de questions?

Une autre réponse « terminus » est généralement que l’éducation, en particulier des femmes des pays « pauvres » réglera le problème.

Dans combien de temps? Une fois toutes les ressources épuisées, le climat changé, la biodiversité réduite, les terres épuisées par tous les apports chimiques?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Démographie encore!

  1. Manso dit :

    L’éducation, ultra nécessaire, des femmes des pays pauvres ne suffira pas, à elle seule, à faire baisser significativement les taux de natalité. En effet, comme le constate régulièrement le démographe Jean-Pierre Guengant sur le terrain (en Afrique occidentale francophone), beaucoup de femmes éduquées et aisées continuent à mettre au monde de nombreux enfants, tradition oblige, qu’elles élèvent avec les innombrables nounous disponibles sur le « marché du travail ».
    Heureusement, d’autres pistes existent, dont le développement de la planification familiale, les campagnes de prévention des grossesses à répétition, la création de systèmes solidaires pour subvenir aux besoins des personnes âgées.
    Mais il est bien évident que de tels programmes nécessitent des investissements colossaux que seule la communauté internationale est à même de réaliser. Tout est donc entre les mains de l’organisme qui pilote, tant bien que mal, notre planète : les Nations Unies.
    C’est pour cette raison qu’une pétition a été rédigée à l’adresse de son secrétaire général M. Ban Ki-moon.
    Elle est consultable ici :
    http://lapetition.be/en-ligne/7-milliards-d-etres-humains-aujourd-hui-combien-demain-10421.html

  2. René Varenge dit :

    Je suis tout à fait de l’avis de Manso il faudrait changer les traditions pour obtenir un résultat dans une ou deux générations mais la question reste posée: Reste-t-il encore assez de temps ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s