Terra Nullius

http://www.monbiot.com/2011/09/05/terra-nullius/

Dans cet article, en anglais, George Monbiot, défend le bien commun, ce qui n’appartient à personne, mais à tous. Il y déplore les méthodes gouvernementales locales qui favorisent un développement aussi  incohérent qu’ « insoutenable », c’est à dire « non-durable », dans notre jargon actuel.

La fin des planifications, la fin du bien commun, au moment précis où il faudrait une prise de conscience massive de la nécessité de construire un autre monde pour préserver notre terre, ainsi que  les femmes et hommes qui la peuplent, contre leur propre voracité, sont une absurdité totale. La croyance irrationnelle dans la capacité du « marché à tout réguler alors qu’il a déjà beaucoup détruit est l’outil de l’oligarchie pour tenter d’assouvir son insatiabilité.

Vite, Robin Hood, alias Robin des Bois, reviens avant que la forêt de Sherwood ne soit privatisée! De propriété seigneuriale, elle va peut-être passer aux banques qui risquent de la titritiser!

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s