Information à géométrie variable

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/indignes-en-vue-medias-en-mode-101703

Ceci pourrait se répéter pour toute la pensée altermondialiste.

Des heures d’information formatée ne sont pas sans effet: il est quasiment miraculeux que de tels mouvements puissent se développer.

Il est réconfortant de remarquer qu’ il y a encore beaucoup d’esprits libres.

Je note que l’hexagone n’est pas en pointe dans ce mouvement: serait-ce parce que le « formatage » idéologique y est plus efficace?

En revanche, les grands moyens d’information, très souvent au service du libéral-totalitarisme, répètent en boucle que nos déficits sont causés par nos coûts sociaux.

Pour vendre, dans le système actuel, il y a des choix stratégiques qui sont opérés par des « responsables ».

Et personne ne met en cause les responsables de mauvais choix: si les allemands vendent mieux leurs voitures et machines que nous, il y a une raison: l’image de qualité. Dans le système libéral il y a, à ma connaissance au moins trois critères pour vendre: le prix certes, mais aussi la qualité et l’innovation. On nous dit que le prix, lié aux coûts sociaux, est la cause de tous les maux: et les deux autres critères?

Les luxueuses voitures allemandes sont elles faites gratuitement par des esclaves? Elles sont chères et pourtant elles se vendent! Ceci dit, les limites environnementales auront peut-être raison de ce genre de production.

Il y a aussi la « com ». Dans nos contrées, la « com » est bien utile pour masquer les responsabilités énormes des « responsables locaux » dans leurs choix stratégiques.Les petits et grands valets du libéral-totalitarisme préfèrent utiliser les chocs que créent le système pour démolir ce qui reste de solidarités,  au lieu de remettre en cause les choix de production faits. Toujours les prix,  et pas de remise en cause des choix opérés par les décideurs publics ou privés.

Si l’on ajoute le problème des choix énergétiques, avec le nucléaire au lieu de l’économie d’énergie et le renouvelable, il y a de quoi se poser des questions sur la campagne actuelle et les  dettes, qu’on ne fait payer qu’aux plus modestes et aux classes moyennes. Toujours les prix et pas le reste!

Et si les dettes étaient liées à de mauvais choix stratégiques?

Quand parlera-t-on des mauvais choix faits dans le cadre de ce système?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s