Désinformation, intoxication: indignation!

Dans un billet, Jean Gadrey met le doigt sur une des dérives actuelles au service du libéral-totalitarisme: la trituration des données:

http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2011/10/19/chiffres-de-la-pauvrete-la-campagne-presidentielle-commence-par-une-arnaque-grossiere/#comment-12224

Certes, les manipulations de l’information ne sont pas l’apanage de ce système, mais elles sont toujours symptomatiques d’un  mépris pour la démocratie.

Comment avaliser le résultat de ces futures élections dans ce contexte?

Il y a pire: comme George Monbiot l’ explique parfaitement en anglais dans l’article suivant, la publicité, avec son cortège de manipulations mentales au profit du système, est un outil pervers qui fonctionne plus ou moins inconsciemment:

http://www.monbiot.com/2011/10/24/sucking-out-our-brains-through-our-eyes/

Cette mécanique nous poursuit partout: des nouvelles écoutées à la radio le matin, au petit-déjeuner, en passant devant les panneaux publicitaires en se rendant au travail ou à l’école, en lisant des magazines dans la salle d’attente du médecin, en s’avachissant devant son poste de télévision le soir, épuisés après une journée de travail.

Quand les autorités qui veillent  à une juste répartition des temps de parole aux élections prendront-elles en compte cet énorme temps de propagande du système dans le cadre du respect de la démocratie?

Que valent les quelques minutes accordées épisodiquement à des candidats alternatifs si elles sont encadrées de publicités qui, de fait, rendent anecdotiques les points de vue divergents? De plus, pour faire bonne mesure, ces rares occasions d’entendre une pensée différente sont généralement commentées par les petits soldats du libéral-totalitarisme.

Face à la désinformation liée au premier cas de figure et à  l’intoxication liée au second, l’exigence de démocratie est bien mise à mal. C’est pourquoi les résultats des élections à venir sont déjà à relativiser. Le bourrage d’urnes est puni par la loi, le bourrage de crânes publicitaire fait partie du paysage.

L’indignation devrait également porter sur toutes ces méthodes qui menacent gravement la liberté de penser sereinement et qui empêchent de tout mettre en perspective, en particulier le moyen-terme.

Addendum 2017: quid novi sub sole?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Désinformation, intoxication: indignation!

  1. Ping : Désinformation, Intoxication: Indignation! | Le Triptyque Economique | Manipulation des masses | Scoop.it

  2. Ping : Désinformation, Intoxication: Indignation! | Le Triptyque Economique | L'Art de la Guerre et l'entreprise | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s