Climat et court-termisme

Le  nouveau rapport 2011 (pour décideurs) du Giec vient de paraître.
La presse n’en parle quasiment pas, sauf, par exemple, Hervé Kempf:

http://www.reporterre.net/spip.php?article2334

Je suppose que la même presse, trop souvent consciemment ou inconsciemment au service du libéral-totalitarisme, ne manquera pas, si le silence ne suffit pas, d’organiser le doute avec les bons vieux « débats » que l’on met en scène pour donner une apparence de démocratie.

L’évolution du climat, liée à l’hyperactivité humaine, est un sujet fondamental pour l’avenir de l’humanité. Au lieu de favoriser la prise de conscience dans ce domaine,  ce qui risque de faire « peur » au bon peuple, on lui fait « peur » avec des histoires sordides ou on le « divertit » avec des élections pour lui faire choisir entre Charybde et Scylla, comment la « dettocratie » va le plumer.

Pendant ce temps, la « corporatecracy » doit se frotter les mains!

(Note: « corporatecracy »= nom donné par des indignés américains à un pouvoir peu démocratique exercé de fait par de nombreuses multinationales)

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s