Dettes inutiles

Dans l’article que vous lirez en suivant ce lien,

http://www.reporterre.net/spip.php?article2291

Hervé Kempf pose la question des choix à faire pour tenir compte à la fois des problèmes monétaires actuels et des nécessités environnementales.

Ce projet, comme beaucoup d’autres, se fait dans le cadre d’un système insoutenable.

Il en va de même avec les constructions de stades pour des sports « spectacle ».

L’exploitation devient souvent un gouffre financier.

Et si tout cet argent était investi dans l’isolation des habitations existantes et le développement de transports collectifs de qualité et de proximité, cela déboucherait sur des économies d’énergie, et donc sur un rééquilibrage de la balance commerciale dans les contrées dépourvues, par exemple, de gisements de pétrole ou de gaz, en commençant un cercle vertueux de réduction des importations d’énergies qui sont des sources d’émission de GES.

Moins d’importation de pétrole ou de gaz= rééquilibrage automatique de la balance commerciale dans nos contrées= moins de besoins d’exporter pour tenter de rééquilibrer=moins de dégradations quasi automatiques des coûts sociaux=moins de rejets de GES=moins de dettes dans beaucoup de domaines.

Une bonne formule pour sortir de la mécanique infernale?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s