Démolition de l’école républicaine

Prendre prétexte de la nécessité imposée par la dettocracie de réduire la voilure des dépenses publiques, est probablement un moyen d’assouvir de vieilles rancunes contre l’école émancipatrice.

Des objectifs aux moyens, l’ambition libératrice de l’école citoyenne est progressivement transformée en outil au service du système.

La réponse à la destruction progressive de l’école libératrice ne doit pas venir uniquement de ses personnels.

Il en est de même de tous les domaines qui relèvent du bien commun et des valeurs républicaines de solidarité: santé, transports collectifs, énergie, eau etc.

La réponse passe par une prise de conscience collective et une éducation qui éviteront les pièges que tend le système.

Le chauvinisme droitier et ultra-droitier ne fournissent  pas de réponses mais des masques.

Qui a-t-il derrière les masques?

Le lien suivant rappelle un de mes billets antérieurs sur Ivan Illich: une autre école, oui,  sa marchandisation ou sa suppression, non:

https://jmmasson.wordpress.com/2011/04/15/une-societe-sans-ecole/

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s