Anesthésie transatlantique

Dans cet excellent article, en anglais, sorry, le Professeur Michael Behrent démontre comment les milieux ouvriers ont fini par se mettre sous les ailes des rapaces qui les plument:

http://www.booksandideas.net/Life-Goin-Nowhere,1706.html?lang=fr

La « vieille Europe » copiant avec un certain décalage temporel les évolutions sociétales américaines,  le même phénomène est en cours dans nos contrées.

Comme, par ailleurs, tout gouvernement américain est de plus en plus contraint de suivre les orientations économiques imposées plus ou moins discrètement par l’oligarchie des grosses multinationales avec l’aide de « think tanks » relais, les marges de manoeuvre deviennent faibles, même quand des volontés réformatrices, pourtant limitées, sont portées au pouvoir. L’appareil est complété par de grands médias également sous contrôle oligarchique… et au bout du compte les zombifiés deviennent eux-mêmes les meilleurs virus pour diffuser ce que le libéral-totalitarisme souhaite.

http://alternatives-economiques.fr/blogs/behrent/2012/01/12/l%e2%80%99ere-de-la-reforme-bloquee/#comment-1771

La situation politique dans nos contrées ressemble de plus en plus à ce qui se passe de l’autre côté de l’océan.

Seuls remèdes: éduquer, informer, limiter considérablement l’aire d’action de ce libéral-totalitarisme.

Ce sera d’autant plus difficile que les systèmes éducatifs sont progressivement mis sous la coupe du libéral-totalitarisme et que l’information est largement triturée par les petits soldats de la machine infernale.

Si cette anesthésie devient inopérante, je ne pense pas que l’indignation sera la seule réaction, une fois les yeux enfin ouverts.

L’idée de Triptyque Économique est une piste à étudier, car elle peut progressivement montrer les autres voies, avant que de grosses colères souvent contreproductives ne se manifestent.

La situation actuelle en Grèce est à méditer au vu de ce qui est écrit plus haut.

Une fois les forces vives de ce pays revenues à l’état de prolétarisation, c’est à dire transformées en forces exploitables massivement par les oligarchies du libéral-totalitarisme, un autre cycle recommencera avec des miettes accordées épisodiquement pour remercier les nouveaux esclaves, parfois un peu plus si des Spartacus se manifestent.
Sortir du cycle infernal suppose un maximum d’autonomie locale au niveau énergétique renouvelable et agricole, le tout géré de manière coopérative, pour commencer à détendre l’étreinte du libéral-totalitarisme.

Effondrement pour effondrement, il vaut mieux repartir sur d’autres bases, non?

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Anesthésie transatlantique

  1. comment vont donc évoluer les rapports financiers Grèce – autres pays de l’UE ?
    et comment vont se redessiner les rapports sociaux grecs entre église, détenteurs grecs des fonds déposés en Suisse et autres paradis fiscaux, armateurs, diaspora et PS grec ?
    Le cas Papandreou reste à étudier ainsi que son programme en contrepoint de celui de l’équipe Caramanlis ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s