Occupy, Indignés, Indignados

L’esprit de ces mouvements se retrouve dans cette vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=mHsC8np3wH8&feature=player_embedded

Le ton est parfois un peu violent mais le message me semble juste.

Cela montre bien que tout le monde n’est pas zombifié, heureusement.

Comment faire en sorte que cet esprit surmonte le black-out imposé par la mécanique du libéral-totalitarisme?

L’ennemi n’est pas l’Autre, le chômeur ou l’étranger, comme certains tentent de le faire croire. L’ennemi est une machine à diviser pour que règnent les oligarchies.

Merci beaucoup à l’Ami du Triptyque Économique, du Respect de l’Autre et de la Nature qui m’a fait parvenir ce lien.

L’ennemi n’est pas non plus le syndicaliste:

Tout ce qui peut gêner les oligarchies est parfois brutalement réprimé lorsque le black-out ne suffit pas et que les peuples dézombifiés ne se précipitent plus contre les faux-ennemis que leur offrent les oligarchies:

http://www.labourstart.org/fr/

Dans certaines contrées proches, les syndicats sont souvent désignés comme les responsables de tous les maux. On les accuse de « corporatisme », en oubliant que leur absence ou leur faiblesse profite bien au super-corporatisme oligarchique.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s