Penly

Seuls un technofidéisme intégriste et le poids des hyperstructures qui dominent ce secteur peuvent faire croire que nos contrées sont moins exposées à un enchaînement d’évènements plus ou moins graves:

http://www.criirad.org/actualites/dossier2012/penly/penly.html

Quand l’entêtement, parfois également en appui sur des valeurs chauvines, laissera-t-il la place à une évolution vers moins de démesure?

Une décroissance des gaspillages d’énergie, dans ce domaine, en raison des risques d’enchaînements dramatiques, et dans le domaine des énergies carbonées, en raison des effets délétères de l’accumulation de Gaz à Effet de Serre, semble être la voie à suivre.

Encore faut-il que cette décroissance se fonde sur le principe d’égalité citoyenne. Les productivismes ont favorisé la création de richesses dont les bénéfices sont progressivement confisqués par les oligarchies. D’ailleurs, le rythme des confiscations s’accèlère, chaque « crise » étant l’occasion d’enfoncer les vieux clous rouillés du libéral-totalitarisme.

Désormais, après des décennies d’ultra-libéralisme associal, il conviendrait de rechercher, dans certains secteurs, les voies d’une décroissance fondée sur le partage, le don, la solidarité, la « soutenabilité ».

Cela pose aussi le problème du gigantisme industriel. Une gestion locale d’énergies renouvelables appropriées, partout où c’est possible, est une voie à approfondir dans le cadre du secteur coopératif.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s