L’eau n’est pas une marchandise

L’eau ne devrait pas être une marchandise.

Le bien commun ne se limite pas à l’eau. Symboliquement on pourrait y ajouter l’air et le feu et sans doute d’autres domaines.

La fin des « commons » en Angleterre s’est accompagnée des « enclosures », c’est à dire de la privatisation des terres communes.

Une excellente illustration du refus de la marchandisation de l’eau est le film « tambien la lluvia » (« même la pluie »), à l’origine d’une révolte à Cochabamba en Bolivie. Cette révolte est aussi à l’origine du pouvoir alternatif bolivien actuel.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s