Fausse Route

Dans nos contrées certaines résultats électoraux sont à méditer:

http://dtwin.org/WordDD/2012/04/23/cinq-ans/comment-page-1/#comment-298

Il s’agit d’une fausse-route, quasiment au sens littéral. Certains ont du mal à « avaler » les potions amères infligées par le libéral-totalitarisme.  Enervés, il s’engagent dans un « tuyau » dangereux, celui du bouc-émissaire. Même s’il n’y avait plus un seul « immigré » dans nos contrées, cela règlerait-il toutes les crises majeures: la crise climatique, les autres crises environnementales, la crise de l’énergie, la crise de la représentation politique, les crises régulières liées aux ondulations délétères du système économique ultra-libéral, la crise démographique, la crise de l’information liée aux féodalités économiques modernes, la crise de la zombification massive par les petits soldats à fort « DIPULT » (voir le billet du 21 janvier dernier) et la crise de la finitude des ressources?

Toutes ces crises font peur et beaucoup préfèrent le déni, d’où cette tendance marquée, dans nos contrées et ailleurs, à se gargariser avec de vieux mythes de grandeur nationale ou à se trouver de faux ennemis.

La solution n’est pas dans l’édification de nouvelles lignes Maginot, elle passe par une coopération généralisée pour prendre le taureau par les cornes et elle n’est certainement pas dans par un chacun pour soi local, voire national.

Cela passe par une information scientifique sérieuse sur ces crises. Cela ne passe pas par des débats plombés par les contingences quotidiennes, comme dans ces élections, ou par des débats bidouillés par les lobbies des oligarchies.

C’est ce qui est fait méthodiquement sur le site cité plus haut.

Chers lecteurs: le travail d’information est fondamental. Il ne peut se faire que si vous en avez envie. C’est à vous de chercher les informations qui pourront éclairer vos choix personnels. Cela suppose de la constance et des efforts permanents en mettant au centre l’être humain.

Si je peux faciliter cette démarche, mon objectif est atteint. Vous devez être des femmes et des hommes libres, capables de discerner rapidement les fausses « bonnes solutions ».

Le découragement est ce qui arrangerait bien le libéral-totalitarisme. Il s’agit donc de continuer de lancer des « bouteilles à la mer » en espérant que des courants favorables porteront les messages vers des esprits « éclairés ».

Les perspectives risquent de s’assombrir dans les années à venir si l’anesthésie des esprits continue.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Fausse Route

  1. L’auto-désignation au sein d’un groupe : c’est vieux comme l’humanité !
    Et j’ai bien l’impression que règne un tel mode d’inaction ici ou là ….
    Veuillez, s’il vous plait nous démontrer notre erreur que de penser ainsi.
    Lou Destrabat ce jeudi 3 mai 2012

    PS : c’est bien dimanche que nous avons à choisir entre Hyper Capitalisme et Réformisme bon teint ?

    • jmmasson dit :

      L’éventuelle démonstration se trouve dans les divers billets qui traitent du système économique. Votre NB est clair, et n’est pas faux mais qu’entendez-vous par « notre »  » erreur?

  2. janmali dit :

    Je viens de revoir les films sur la résistance civile française contre la déportation des Juifs, en le rattachant à la traque aux émigrés et aux arguments invoqués en ce moment on s’y croirait. C’est sur « Paris Première » et ca va repasser.
    Je conseille à ceux qui se sentent perdus concernant l’immigration de revoir ces films, on a vite la pendule remise a l’heure. On ne sait jamais ce que le futur nous réserve et on le voit bien a travers ces 2 films de fiction et documents d’époque. (cramponnez vous)
    « Vivre libre ou mourir » : http://tv.sfr.fr/guide-tv/emission/Paris-Premiere/La-Resistance-5-63155830/
    « Quand il fallait sauver les juifs » : http://tv.sfr.fr/guide-tv/emission/Paris-Premiere/La-Resistance-5-63155831/
    Concernant les choix entre les fausses bonnes solutions et les vraies bonnes solutions, on est vite dans le bain a travers ces 2 films et on a vite la cervelle remise a l’endroit, si tant est qu’on était chamboulé, sur les arguments invoqués par les partisans de l’expulsion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s