Crise des limites

Les perspectives à moyen-terme montrent qu’il faudra bien méditer la question des alternatives au style de vie vorace en énergie fossile:

http://www.reporterre.net/spip.php?article2925

La crise des limites commence à se manifester et les blocages administratifs temporaires de prix ne préparent pas vraiment les adaptations nécessaires.

Par ailleurs, la régulation de la demande par la spéculation, et donc par la hausse des prix, ne fera que priver de plus en plus de nos concitoyens du droit de polluer, ce qui rendra pour beaucoup leur style de vie insoutenable financièrement.

Seuls les plus riches et leurs serviteurs acceptés auraient ainsi le droit de brûler le reste du pétrole disponible. En limitant rapidement son usage à ces castes, cela pourra durer longtemps malgré l’amenuisement des réserves.

Pendant ce temps les rejets de Gaz à Effet de Serre (GES) continuent d’augmenter et de menacer les équilibres climatiques naturels.

Entre plans de relance et peur de l’effondrement systémique, l’urgence de l’immédiateté zombifie les esprits qui se concentrent sur le court-terme. De la presbytie institutionnalisée et généralisée, en somme:

http://www.reporterre.net/spip.php?article2920

Qui incite à regarder l’avenir avec un bandeau sur les yeux?

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s