Croisée de chemins

Comme cet extrait de « l’oligarchie, ça suffit, vive la démocratie » d’Hervé Kempf le montre, nous sommes à une croisée de chemins:

http://www.reporterre.net/spip.php?article2102  (Reporterre est le site d’Hervé Kempf)

Vu le matraquage idéologique en faveur d’une relance de la croissance, sans précision de sa nature, nous risquons de nous fourvoyer.

Sans pour autant aboutir à une frugalité maximale, l’idée d’une « Troisième Révolution Industrielle », de Jeremy Rifkin, me semble être une piste à approfondir, mais il n’est pas certain que le « technofidéisme » trouvera de miracles techniques pour résoudre tous nos problèmes:

http://www.telerama.fr/idees/sortir-de-l-egoisme-pour-sauver-la-planete,68939.php

http://energie.lexpansion.com/prospective/la-troisieme-revolution-industrielle-selon-jeremy-rifkin_a-34-7176.html

Le mieux est encore de lire les ouvrages d’Hervé Kempf et de Jeremy Rifkin.

Concernant Jeremy Rifkin, il y a son propre site également:

http://www.foet.org/

Il est instructif de comparer les articles parus dans certains magazines et journaux sur le dernier livre de Rifkin, car l’aspect « changement de paradigme » par rapport aux théories d’Adam Smith est généralement passé sous silence.

Les dernières campagnes électorales, dans nos contrées, ont complètement oblitéré cette question de croisée des chemins.

Est-ce ainsi qu’on prépare démocratiquement les prises de conscience nécessaires?

Il faudra bien un jour choisir: rigueur supposée préparer une relance de la croissance non-soutenable? Passage à une autre révolution industrielle respectueuse des êtres humains et de la nature? Rigueur qui marque de façon hypocrite une décroissance de fait car les importations d’énergies fossiles ruinent les pays qui en sont dépourvus? Véritable « décroissance »matérielle dans une sobriété conviviale?

Pendant que la énième crise, celle de la dette dans nos contrées, obnubile les esprits, les Gaz à Effet de Serre (GES) s’accumulent, les pesticides s’accumulent, la croissance démographique continue.

Le Triptyque Économique se veut le cadre d’un début de changement, par éloignement du modèle à vue courte: l’ultra-libéralisme.

Addendum 2016: les élections se succèdent, le délire collectif continue.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s