Vers un Nuremberg du « libéral-totalitarisme »

Après la fin de la seconde guerre mondiale, des criminels de guerre nazis ont été jugés.

Dans certaines contrées, l’apologie du racisme  ou le négationnisme peuvent être  sanctionnés:

Il y a une différence considérable entre le jugement de quelques responsables et la sanction de certaines idéologies perverses. L’un n’excluant pas l’autre, au moins dans nos contrées.

Les sanctions freinent une bête immonde toujours prête à rejaillir, surtout quand la technique du bouc émissaire est mise en oeuvre, afin de masquer les responsabilités dans les crises économiques à répétition.

Dans les années trente du siècle précédent, l’énorme crise économique qui a suivi le jeudi noir de 1929, a favorisé les recroquevillements racistes et chauvins, regardés avec une certaine complaisance, au début, par « le système économique », menacé, par ailleurs, par les révolutions « bolcheviques ».

La situation  économique actuelle  semble encore plus grave, car, à l’époque, le New Deal productiviste a pu relancer la machine économique. Notons que l’état fédéral américain de l’époque n’a pas hésité à intervenir dans le système économique, comme dans le cas de la TVA (Tennessee Valley Authority). La situation économique actuelle est gravissime car les relances productivistes auront pour effet, notamment si les sources d’énergie restent polluantes, l’aggravation des crises environnementales, désormais mieux connues, même si certains s’emploient à les masquer.

Continuer dans cette voie, surtout en dissimulant volontairement les conséquences à moyen et long terme de ces productivismes, conduit droit dans le mur.

C’est précisément cet ensemble pervers, lié au pouvoir de certaines oligarchies, décrit avec minutie, pour sa version nord-américaine, par Naomi Klein, dans « Disaster Capitalism » (La Stratégie du Choc »), qui devrait faire l’objet d’un jugement par un tribunal international. Juger des personnes relève du symbolisme, d’autant que nous sommes tous plus ou moins acteurs dans les rouages de cette mécanique infernale. Juger une mécanique, la condamner et mettre en œuvre des législations pour interdire ce que j’appelle le  »libéral-totalitarisme » aurait un impact intellectuel libérateur majeur.

Comme la page d’accueil du Triptyque Économique le précise, il ne s’agit pas de supprimer toute initiative privée mais de lui attribuer une place convenable afin d’empêcher le monochrome dangereux.

Les excès de ce système avaient jadis suscité des révolutions brutales et favorisé la mise en place d’autres totalitarismes, pas uniquement le nazisme. L’idée de Triptyque Économique a pour objet de tenter d’indiquer une voie vers une « évolution démocratique, fondée sur le respect de l’Autre et celui de la Nature.

Est-ce utopique?

En tout cas, il est certain que cela ne sera pas facile quand on voit comment sont traités certains citoyens simplement « indignés »:

http://www.telerama.fr/idees/de-montreal-a-tokyo-des-citoyens-revoltes-indignes-et-bastonnes,84466.php

L’expression de la simple indignation semble plus coupable que la défense brutale d’un système qui provoque l’indignation: un comble!

Et encore, je ne mentionne pas les  coups d’état militaires  organisés par ce système lorsqu’il pense perdre pied! Parfois, il arrive que quelques ex-dictateurs soient jugés: qu’en est-il de ceux qui ont favorisé leurs méfaits?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s