Neutralité économique

En Suisse on affiche une neutralité « politique ».

Là, et dans d’autres contrées, on pourrait imaginer une neutralité économique. Auparavant, cela suppose de faciliter la mise en place d’une polychromie économique, comme il existe une polychromie politique.

Entre les systèmes d’économie à propriété  « collective », locale, régionale, nationale, voire un jour internationale, le système dominant à propriété individuelle et, dans ses dérives, oligarchique, les systèmes à base authentiquement coopérative sur le principe un être humain, une voix,  il serait urgent de favoriser un équilibre pour éviter les perversions comme le libéral-totalitarisme ou l’économie de type stalinien.

En dehors de cet objectif d’équilibre, les états ne devraient-ils pas afficher une neutralité économique, ce qui en ce moment veut dire, cesser de privatiser au bénéfice des groupes oligarchiques?

En effet, des états au service d’un totalitarisme économique, comme le système dominant actuel, fondé sur une limite du rôle de l’état à des fonctions dites régaliennes, particulièrement réduites pour les libéraux-totalitaires, sont-il encore capables de peser sur les dérives oligarchiques?

Après une longue période d’observation de cet éventuel équilibre, d’autres pistes apparaîtront peut-être.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s