Le « marché » de l’information est-il « ouvert »?

Certaines informations circulent abondamment, comme celles qui sont rabâchées à longueur de journée: neige abondante, élection de pape, problème des dettes, du financement des retraites, de la sécurité sociale, histoire de préparer, par exemple, les esprits à la privatisation généralisée au profit de grands groupes: retraite par capitalisation, par exemple, ce qui augmentera les mises disponibles pour les casinos de la spéculation.
« On aime » aussi les « affaires » des célébrités, affaires de tout acabit. Un petit zest d’horoscope, quelques pages d’informations sportives.

D’autres informations n’émergent pas ou si peu.

Ceux qui font, comme un seul homme, les mêmes choix éditoriaux, le font-ils spontanément, devant l’importance évidente d’un phénomène neigeux quant à l’avenir de l’humanité?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s