Caroline Fourest face à des violences ultra-droitières

Le Triptyque Économique est contre tous les dogmatismes et en particulier contre le recours à la violence dogmatique, d’où qu’elle vienne. L’époque des années trente du siècle précédent a bien montré où le dogmatisme violent peut conduire.

Tenter de terroriser une journaliste pour l’empêcher de porter un regard lucide sur des activités politiques est une grave menace pour la démocratie.

Il est, par ailleurs, assez curieux de constater le peu d’émoi suscité par ces méthodes lamentables.

Face à l’apathie généralisée, on ne peut que louer le courage de Caroline Fourest:

http://carolinefourest.wordpress.com/

http://carolinefourest.wordpress.com/2012/11/19/in-gay-we-trust-recit-dune-agression-ultra-violente-a-la-manifestation-de-civitas/

Cette apathie est-elle conforme à l’adage « qui ne dit mot consent » ? Une ébauche de réponse positive à cette question serait un signe gravissime de l’avancée du totalitarisme dans les esprits. Dans ce cas, le risque est immense d’une déliquescence de la citoyenneté.
On note au passage, l’évolution du discours haineux qui glisse d’Internet à la réalité.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Caroline Fourest face à des violences ultra-droitières

  1. Christian tschocke dit :

    Sont-ce ces prêtres intégristes, nostalgiques de l’opus dei et de l’inquisition qui cachent les scandaleux actes de pédophilie?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s