Brutalité politique à l’horizon

Les crises se succèdent, liées à une adaptation systémique à des ressources limitées pour une population en croissance perpétuelle:
http://decroissance.blog.lemonde.fr/2013/06/16/impossible-decouplage/
La tentation est grande pour les oligarchies qui dominent l’économie d’accaparer les ressources pour satisfaire leur instinct de prédation.
Priver les démunis, et ceux qui le deviennent, par le refus oligarchique de partager les ressources, est incompatible avec la véritable démocratie, car si tous les exclus comprenaient ce qui se trame, ils pourraient se regrouper, prendre le pouvoir démocratiquement et se débarrasser du pouvoir de nuisance des oligarchies, de leurs relais médiatiques et de leurs petits soldats.
Donc, la vraie démocratie pourrait être une gêne pour les profiteurs et ils risquent de tout faire pour la réduire, pour tromper, diviser, corrompre, si les informations suivantes sont avérées:

http://www.wsws.org/en/articles/2013/06/17/morg-j17.html (article en anglais)

En anglais, George Monbiot dénonce le système d’espionnage de leurs propres citoyens par des états, qui, s’ils devenaient dictatoriaux, auraient là, un pouvoir immense et effrayant): http://www.monbiot.com/2013/06/24/the-wrong-state/

La tentative autoritaire se développe, y compris dans nos contrées. Le vote pour des hommes ou femmes « providentiels », qui répandent la confusion mentale, qui prônent les recroquevillements chauvins, est symptomatique de la situation. Pendant que les peuples divisés s’entredéchireront pour récupérer les miettes de la société de consommation, les oligarchies continueront leur règne et rien ne sera fait, au niveau mondial, pour rectifier un système économique qui mène dans le mur.

De nouveaux « Maréchal, nous voilà » seront-ils malheureusement bientôt entonnés?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Brutalité politique à l’horizon

  1. Michel Martin dit :

    Oui, déjà en 3200 avant JC, les oligarques finissaient par « effacer les tablettes » pour sauver leur peau menacée par l’anarchie qu’ils contribuaient à créer en accaparant plus que de raison.:
    http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article1264

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s