Non au libéral-totalitarisme économique!

Le terme « libéral-totalitarisme »( oxymore volontairement provocateur) ne vise que le dogmatisme économique ultra-libéral. Les idées libérales nées avec le siècle des Lumières ne sont absolument pas concernées par ce refus du dogmatisme économique.

La laïcité, par rapport au dogmatisme religieux est un bienfait fragile qu’il convient de renforcer et d’étendre à l’humanité entière pour garantir la liberté de conscience la plus large.

Étendre le concept de laïcité au domaine économique revient à tenter de contrer tous les dogmatismes économiques et à faire accepter l’idée d’alternatives économiques.

Dans l’état actuel des fonctionnements économiques, trois systèmes fonctionnent, à plus ou moins grande échelle:
-celui fondé sur ce qu’on appelle le libéralisme économique, en français. Notons qu’en anglais, le terme « liberal » renvoie à la notion de libertés, en général, et qu’aux États-Unis, le terme « liberal » désigne les « progressistes ». Depuis quelques décennies, une version radicale du libéralisme économique devient envahissante et même hégémonique. Les partisans de cette version ultra-libérale en viennent à démolir les autres constructions économiques.

-celui fondé sur la propriété collective et l’état: il a connu sa phase de perversion avec les dérives totalitaires staliniennes, ce qui ne justifie absolument pas son éradication actuelle au profit de grands groupes oligarchiques. An contraire, les contingences actuelles sur la limite des ressources devraient inciter au renforcement du bien commun. Le bien commun et le service public devraient être la colonne vertébrale d’un secteur à démocratiser.

-celui fondé sur la coopération. Celui-ci ne demande qu’à être étendu, car les défis à venir liés à la finitude des ressources et aux crises environnementales exigent autre chose que l’accaparement individuel. En outre il favorise la citoyenneté économique et supprime l’esprit hiérarchique droitier.

Faute de mieux, pour l’instant, le Triptyque Économique propose un rééquilibrage pour favoriser une « laïcité économique », chacun de ces systèmes représentant une facette de la formule « Liberté-Égalité-Fraternité ».

Toute idée risquant à tout moment de dériver vers sa propre perversion, il convient d’éviter la dérive populiste et d’autres:

http://issuu.com/bxllaique/docs/bruxelles_laique_echos_2013_02?mode=embed&pageNumber=44

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s