Destructions anthropiques

Comment arrêter le processus suivant avant le point de non-retour?

http://www.youtube.com/embed/WfGMYdalClU (merci pour le lien, Fabrice!)

Cela passe par une sérieuse limitation de l’instinct de prédation, et donc par une sérieuse limitation du système économique fondé sur cet instinct d’accaparement. C’est un des fondements du Triptyque Économique et de tous les projets d’économie plurielle.

Cela passe par un contrôle sérieux et sans doute par un cahier des charges approprié pour les entreprises internationales:

http://dtwin.org/WordDD/2013/08/15/google-climato-sceptique/

L’entreprise « libérale » ne devrait pas se satisfaire uniquement de ses intérêts à court-terme.Notons, en passant, qu’elles « changent toutes le monde », mais pas toujours avec sa préservation comme objectif!

Le retour à une production essentiellement locale dans certains domaines peut participer à cette réduction des destructions anthropiques, si ce n’est que grâce à une réduction des déplacements massifs générateurs de rejets de CO2.

Les équilibres naturels exigent parfois une gestion de la nature fondée sur le respect de biodiversité locale:

http://www.monbiot.com/2013/08/15/2850/ (en anglais)

Ceci n’a évidemment rien à voir avec les élucubrations chauvines qui pourraient s’appuyer sur ce thème pour réveiller les vieux démons.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s