En cas d’effondrement

Certains imaginent des solutions:

http://www.les-cabanes.com/autonomie.html

http://www.humanosphere.info/2013/11/il-se-construit-une-charmante-petite-maison-pour-240-e-sans-outil-et-en-8-mois/

Pour les « survivalistes », la solution est donc individuelle, or la démographie mondiale ne semble pas très compatible avec des solutions purement individuelles, mais collectivement, une autonomie plus grande, dans le domaine des énergies renouvelables locales, de la gestion collective des communs, du maraîchage local, par exemple, ouvre la voie à des ébauches de coopération, qui pourraient avantageusement être généralisées sans opposer les uns aux autres, contrairement aux sociétés fondées sur la concurrence de tous contre tous.
Cela passe par le refus de la négation de l’autonomie locale mais aussi par des coopérations internationales pour remplacer la concurrence généralisée:

http://www.monbiot.com/2013/12/02/managing-transparency/

Les Lignes Maginot ne sont pas la solution aux désordres mondiaux, mais en même temps, il faut reconstruire du lien, du local au global.

La porte est étroite, entre les recroquevillements chauvins ou individualistes et la pression productiviste destructrice liée à de grands groupes oligarchiques.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s