Violences

Les violences ne sont jamais acceptables.
Toutefois, la dénonciation de la violence est aussi à géométrie variable.
Une société qui saccage l’environnement, déséquilibre le climat, épuise les ressources, couvre de béton et de goudron des surfaces considérables est-elle une société pacifique?
Une société qui accepte le chômage massif, revient sur les solidarités institutionnelles laborieusement construites, qui pousse ceux qui ont un emploi à travailler jusqu’à un âge où le repos serait le bienvenu, est-elle une société pacifique?
Prompts à légitimer des violences pourvu qu’elles servent le libéralisme économique, certains dénoncent facilement celles qui lui nuisent.
Le « marché » ne fonctionne que par crises, parfois très violentes, qui permettent de rétablir des équilibres éphémères liés à la satisfaction des cupidités.
La situation actuelle exigerait plutôt une évolution écologique et sociale concertée pour éviter les bouffées de violence inhumaine.

http://blog.mondediplo.net/2014-02-20-Une-derniere-revolution-a-faire

http://www.larevuedurable.com/fr/

http://dtwin.org/WordDD/2014/02/20/hollande-sent-le-gaz-et-le-tafta/

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s