« Notre-Dame des Landes » par Hervé Kempf

Le dernier livre d’Hervé Kempf montre comment l’opposition à ce projet, devenu symbolique du refus de  la fuite en avant inconsciente du productivisme et de ces déplacements incessants en tout sens, s’est construite de manière originale.

Cet ouvrage se termine par la citation de réflexions intéressantes, par exemple, l’idée de « préparer l’autonomie pour quand le système craquera ».

Voilà une piste à approfondir. Que ce soit à la suite de l’effondrement du système productiviste en raison de l’épuisement des ressources ou à la suite des graves modifications du climat liées à notre hyperactivité, l’interdépendance généralisée nous priverait de solutions de repli pour survivre.

Le développement massif de l’autonomie alimentaire et énergétique locale, appuyée sur des structures locales, de préférence coopératives, pourrait reconstruire cette piste négligée. De plus, dans un système incapable de fournir des emplois dignes à tous, cela ouvrirait une perspective optimiste.

http://www.resalis.com/

http://www.reporterre.net/spip.php?article5723

Le système productiviste a déjà craqué, ici ou là:

http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Nauru__l_ile_devastee-9782707164315.html

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s