l’ « -isme » de trop?

…est l’ultra-libéralisme, machine infernale, qui saccage le lien social et l’environnement. Il s’impose en s’appuyant sur de puissants lobbies, occupe une bonne part de l’espace médiatique au travers de ses petits soldats plus ou moins mercenaires, formate ainsi les esprits avec son outil de guerre publicitaire, au point que toute recherche d’alternative est massivement ressentie comme saugrenue. Sa doxa se résume dans la formule « loi du marché ».

Que les adogmatiques puissent saisir la gravité de cette situation!

http://www.scienceshumaines.com/du-liberalisme-au-neoliberalisme_fr_23367.html

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/04/19/une-ex-banquiere-nous-sommes-en-grand-danger/

Merci à Jean-Paul et à d’autres lecteurs du Triptyque Économique, qui me font parvenir des liens intéressants.

Addendum 2017: d’-isme en -isme de trop, nous voici arrivés au temps du national-oligarchisme , où chaque nation  dirigée par un oligarque et/ou ses hommes de paille, est asservie aux intérêts de ces clans. Présentée  comme une sortie de la mondialisation ultra-libérale, le national-oligarchisme est une sorte de partage mafieux de territoires, un peu comme dans les « quartiers », mais à plus grande échelle. Pourtant il faudrait une politique mondiale pour atténuer, par exemple, les changements climatiques anthropiques. Or ces clans oligarchiques sont aussi les soutiens des énergies sales et inversement. A qui profite le crime?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s