Pricing or commoning? Marchandisation ou partage?

Dans les deux langues, Le Triptyque Économique préfère le second terme:

A quand des écoles de formation au bien commun dans nos contrées?

Une autre alternative est le don et le partage gratuits.Est-il si inconcevable de vivre autrement que dans une financiarisation de tout?

http://www.revuedumauss.com/

C’est bien entendu préférable à ce que George Monbiot dénonce en anglais:

Bien-sûr l’instinct d’accaparement se manifesterait autrement dans des sociétés fondées sur ces principes, mais atteindrions-nous dans ce cas le niveau d’accaparement oligarchique actuel?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s