Les petits ruisseaux font les grandes rivières

C’est bien pourquoi il vaut mieux ne pas trop entraver les petits ruisseaux si l’on compte conserver de vraies rivières.
Autrement dit, l’aval dépend de l’amont.
A ce sujet, voici un autre livre à lire: « Sivens Le Barrage de Trop » de Grégoire Souchet et Marc Laimé, préface d’Hervé Kempf (Seuil)
Le même principe, appliqué à la construction, de la fondation au toit, suggère que les petites initiatives individuelles et les petits mouvements sociaux seront peut-être une des voies possibles pour l’élaboration progressive d’une autre société, pour encadrer l’atavisme qui favorise kleptocratie et hybris.

Sur ce blog, régulièrement des pistes possibles sont signalées:

http://boutique.terrevivante.org/librairie/livres/252/jardin-bio/facile-et-bio/458-je-desherbe-sans-produits-chimiques.htm

http://www.reporterre.net/Les-Jardins-de-Cocagne-cultivent

Ensuite, une éducation populaire renouvelée pourrait être l’antidote qui permettrait de résister aux pressions des adeptes de la fuite en avant consumériste sous contrôle des kleptocrates:(en anglais)

Ground Control

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s