Quel « récit » pour fonder une nouvelle société?

A une époque où une controverse agite certaines contrées à propos du contenu de l’enseignement de l’histoire, la notion de « récit » patriotique revient en force. On met de côté les méfaits commis au nom de la nation, on met en exergue des personnalités dépourvues de défauts. Une vision monochrome sans esprit critique.
Ailleurs, par exemple aux Etats-Unis, le mythe américain se fonde notamment sur une série de pères fondateurs et « de self-made men »:

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8res_fondateurs_des_%C3%89tats-Unis

http://www.scienceshumaines.com/les-mythes-fondateurs-de-la-culture-americaine_fr_29456.html

Dans d’autres contrées la méthode est similaire. Quand la situation se détériore, d’aucuns rêvent d’inventer une « belle histoire ». A partir de l’histoire méthodique et sérieuse, la tentation est grande de la réécrire, ce qui en fait une fiction.

Alors devrions-nous écrire un récit captivant pour inciter à passer à une société respectueuse des êtres humains et de l’environnement? Certains s’y attellent:

http://www.reporterre.net/Pour-changer-la-societe-il-faut

« Le cœur a ses raisons que la raison ignore »: dans un certain sens, c’est dommage, non?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s