Europe et Triptyque

Dans les débats sur le Brexit et autres éventualités de sortie de l’UE, je n’ai pas entendu parler du reproche fait par certains partisans de la sortie, à savoir l’envie de quitter une structure parce qu’elle et sous contrôle de puissants lobbies économiques.
On le voit à chaque fois que des règlements européens entendent, par exemple, réduire l’usage de certains pesticides particulièrement toxiques pour les abeilles.
Cela ne peut changer que si la toute-puissance de certains grands groupes est réduite ou pour le moins contenue.
La mise en œuvre d’une économie plurielle, plus précisément dans le cadre du Triptyque Économique, permettrait d’offrir d’autres perspectives qu’un monde soumis aux désidératas d’intérêts privés.

-Un vaste secteur des Communs pourrait permettre la sauvegarde de domaines essentiels pour la vie. Le respect de l’air, et donc du climat, implique ainsi une réduction drastique des rejets de GES. La croissance pour la croissance, fondée sur les énergies sales, est un scandale au vu des connaissances scientifiques. Un tel objectif donnerait de la grandeur à l’Europe alors que la soumission aux intérêts privés la rend petite et décevante.

– le développement d’un vaste secteur coopératif, vraiment coopératif, dans des structures à taille humaine, et où la gestion se ferait sur le principe un être humain/une voix et avec un cahier des charges sociales et environnementales strict et sérieux, offrirait une perspective alternative à tous ceux qui se sentent exclus ou qui sont littéralement exclus du monochrome ultra-libéral lié aux grands groupes, en particulier. Qu’a fait l’Europe jusqu’à ce jour pour favoriser le développement de l’économie sociale et solidaire et surtout l’esprit coopératif?

– la préservation d’un secteur privé concurrentiel (chaque secteur devrait être limité à un tiers de l’activité) garantirait le maintien de la liberté d’entreprendre, avec des règles toutefois, pour éviter le dumping social et le saccage environnemental.

Dans tous les cas, l’économie circulaire s’imposerait.

Une Europe organisée dans ce cadre systémique aurait une attractivité à mon avis bien supérieure et elle pourrait devenir un exemple à suivre.

Les recroquevillements chauvins et la rechute nationaliste sont des fourvoiements dangereux qui rappellent les pages sombres du passé, d’autant qu’ils s’accompagnent du rejet de l’Autre.

Le Triptyque et l’Europe: un rêve d’une planète fraternelle?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Europe et Triptyque

  1. Lovegiver dit :

    Il y a recroquevillement chauvin parce que la stratégie du pouvoir, depuis plusieurs décennies, consiste à masquer les vrais problèmes (les contradictions de la politique libérale d’avec ses intentions affichées) en laissant son idiot utile – le Front National – nommer ce qu’il croit être les vraies menaces.
    Par conséquent, une fois ces menaces nommées (l’immigration est la première d’entre elle, l’islam en est une autre, la sécurité encore une autre, et toute ne font qu’une pour le FN), le pouvoir en place (gauche comme droite) n’a plus qu’à aligner son discours pour affirmer qu’il prend toutes les mesures utiles.
    Le système a besoin d’un bouc-émissaire qui ne soit pas lui afin de souder la communauté nationale contre un ennemi imaginaire qui ne représente aucun danger. Cette communauté s’exprime ensuite dans les bureaux de vote à la faveur d’une dilution des votes contestataires.
    Voilà, c’est cousu de fil blanc, ça fonctionne bien, et tout le monde est content.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s