Petit risque?

Un candidat droitier prétend sauver la Sécurité Sociale, fondée à la suite de la mise en place du programme du Conseil National de la Résistance, après la seconde guerre mondiale.
Pour réduire les dépenses de la Sécurité Sociale, il entend transférer le petit risque aux assurances complémentaires, qui ne manqueront pas d’augmenter leurs cotisations.
Cela fera deux systèmes de remboursement et donc des frais de gestion énormes.
Autant dire que sa proposition n’est qu’une étape supplémentaire dans le démantèlement des constructions sociales et du bien commun.
Quelle hypocrisie de faire croire qu’on sauve l’intégrité en amputant!
Et pourtant, une bonne partie du peuple, sous influence des lobbies de l’ultra-libéralisme et de ses hommes de paille, suit les yeux fermés.
A quand la prise conscience?
Quelques liens intéressants:
http://pratiques.fr/Petit-risque-foutaise.html
http://lesjoursheureux.org/ljh/
Retirer le « petit »risque » de la gestion par le service public est un « gros risque » pour toutes les constructions sociales.

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s