Délire ultra-libéral

Pendant que les crises environnementales deviennent menaçantes, certains continuent de vouloir favoriser la libéralisation économique en réduisant toutes les contraintes sociales et environnementales.

Comme d’habitude, cette absurdité est dénoncée avec une grande justesse par George Monbiot, en anglais:

http://www.monbiot.com/2017/07/27/game-of-chicken/

Conscients des risques majeurs que constituent les changements climatiques anthropiques, certains tentent de suggérer un passage accéléré aux voitures électriques. George Monbiot n’y voit pas une panacée:

http://www.monbiot.com/2017/08/04/pollution-solutions/  (en anglais)

Même cette « solution » déplaît fortement aux lobbies des énergies sales qui font tout pour la saboter: (en anglais)

https://www.desmogblog.com/2017/07/22/koch-fueling-us-forward-bashes-electric-cars-tax-subsidies-attack-video?utm_source=dsb%20newsletter

On retrouve là les méthodes usuelles des lobbies des énergies sales: semer le doute et mieux encore peser sur les décisions politiques, voire favoriser des politiciens à leur service, pour préserver les rentes de leurs mandants.

Pendant ce temps, le climat change en raison de l’accumulation des GES:

Temperature anomalies arranged by country 1900 - 2016.

Qui marche sur la tête?
Attendre 2040 pour ne plus produire de véhicules à moteurs à combustion est-il suffisant?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s