« Utopies réalistes »

Sous ce titre, Rutgers Bregman, a publié un ouvrage qui rappelle que sans utopies, nous sommes actuellement livrés à la mécanique nonsensique du libéral-totalitarisme.

Ses évolutions actuelles impliquent de soulever à nouveau la notion de revenu minimum d’existence et donc de redistribution des richesses accumulées à l’avenir par des robots de plus en plus « intelligents » et inhumains. Il y aura de moins en moins besoin d’humains devenus inutiles car leurs emplois pourront être remplacés par des machines.

Il s’agit désormais de mettre ces progrès technologiques au service des humains et non du capital pour sortir de la barbarie économique.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s