« Où atterrir » de Bruno Latour

Voici encore un ouvrage de référence.
Pour que les « Ubu-roi » ne se multiplient pas et qu’enfin la vraie menace environnementale majeure soit prise en compte, il ne convient pas de s’enfermer dans des « gated communities », des zones isolées les unes des autres, mais d’œuvrer ensemble, au-delà de tous les clivages, pour sortir de toutes les petitesses.
Le « Lebensraum » américain, sous Trump et ses complices, s’étend désormais à notre atmosphère, que ces gens-là entendent saturer de GES issus des énergies sales.
Au-delà des bouffonneries politiques tragiques en devenir, il convient d’éviter la construction de nouvelles Lignes Maginot, inopérantes face aux changements climatiques anthropiques.
Une Europe revivifiée pourrait être la solution idéale pour la mise en œuvre de solutions locales à proposer comme modèles et à opposer aux fuites en avant suicidaires.
Un livre à lire et à faire connaître autour de vous.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s