Et pourtant ils changent

Le travail remarquable du GIEC a permis de faire connaître les effets des pressions anthropiques sur le climat:

https://reporterre.net/Le-GIEC-a-trente-ans-son-histoire-son-role-et-un-climat-toujours-plus-chaud

Ses travaux remettent bien évidemment en cause des intérêts énormes, dont les lobbies ne cessent de tenter de semer le doute:

https://www.desmogblog.com/2018/02/20/exxon-s-conspiracy-charges-aim-derail-climate-lawsuits?utm_source=dsb%20newsletter

https://www.desmogblog.com/2018/03/08/exxon-fantastical-vision-future-climate-change?utm_source=dsb%20newsletter

Il s’agit désormais d’une course contre la montre. D’un côté les connaissances scientifiques qui impliquent un changement rapide et considérable des sources d’énergie. De l’autre un style de vie et des intérêts immenses qui empêchent de voir clair.

Et pourtant ils changent, nos climats terrestres! Nous le savons et l’inaction peut conduire à la catastrophe pour l’humanité:

https://www.theguardian.com/commentisfree/2018/mar/12/climate-change-is-a-disaster-foretold-just-like-the-first-world-war?CMP=Share_iOSApp_Other

Pendant ce temps un Lyssenko des temps modernes a réussi à se faire élire à la tête des États-Unis d’Amérique.

D’autres contrées ont parfois un ministre de l’écologie, mais il faut davantage d’action d’ampleur considérable.

Les citoyens eux hésitent entre le déni scientifique entretenu par leur style de vie et ce que la prise de conscience implique.
Et pourtant ils ont un rôle à jouer:

https://www.franceinter.fr/emissions/pensez-donc/pensez-donc-11-mars-2018

https://fr.wikipedia.org/wiki/Corine_Pelluchon

Cela suppose de comprendre qu’ils sont l’enjeu d’un combat entre les nécessités liées à la science et les manipulations liées à de puissants intérêts.

En ce qui concerne les mouvements politiques, le populisme ambiant conduit plutôt vers l’ignorance des vrais enjeux.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Et pourtant ils changent

  1. Serge Clavéro dit :

    La résistance à croire trouve un écho singulier dans le refus de croire les scientifiques qui nous alertent sur l‘état du monde. Nous pourrions reprendre presque mot pour mot ce qu’écrivait Pascal : « Apprenez au moins que votre impuissance à croire vient de vos passions, puisque la raison vous y porte et que néanmoins vous ne le pouvez. Travaillez donc non pas à vous convaincre par l’augmentation des preuves de Dieu, mais par la diminution de vos passions ((Note de Pascal : « C’est le cœur qui sent Dieu et non la raison. Voilà ce que c’est que la foi. ». Nous pourrions dire « la vérité » au lieu de Dieu, Il est vrai que le recherche de la vérité est au moins aussi ardue de nos jours que l’était en ces temps très catholiques celle de Dieu…
    Serge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s