Délire ultra-libéral

Pendant que les crises environnementales deviennent menaçantes, certains continuent de vouloir favoriser la libéralisation économique en réduisant toutes les contraintes sociales et environnementales.

Comme d’habitude, cette absurdité est dénoncée avec une grande justesse par George Monbiot, en anglais:

http://www.monbiot.com/2017/07/27/game-of-chicken/

Conscients des risques majeurs que constituent les changements climatiques anthropiques, certains tentent de suggérer un passage accéléré aux voitures électriques. George Monbiot n’y voit pas une panacée:

http://www.monbiot.com/2017/08/04/pollution-solutions/  (en anglais)

Même cette « solution » déplaît fortement aux lobbies des énergies sales qui font tout pour la saboter: (en anglais)

https://www.desmogblog.com/2017/07/22/koch-fueling-us-forward-bashes-electric-cars-tax-subsidies-attack-video?utm_source=dsb%20newsletter

On retrouve là les méthodes usuelles des lobbies des énergies sales: semer le doute et mieux encore peser sur les décisions politiques, voire favoriser des politiciens à leur service, pour préserver les rentes de leurs mandants.

Pendant ce temps, le climat change en raison de l’accumulation des GES:

Temperature anomalies arranged by country 1900 - 2016.

Qui marche sur la tête?
Attendre 2040 pour ne plus produire de véhicules à moteurs à combustion est-il suffisant?

Publicités
| Laisser un commentaire

De La Hulotte à Hulot

Comment est née la sensibilité à l’écologie dans nos contrées?
Certains ont probablement joué un rôle non-négligeable:

http://www.lahulotte.fr/

La présence d’un écologiste dans un gouvernement peut-elle aller plus loin que la sensibilisation du public?

Cela dépendra de l’intégration des nécessités environnementales dans le cadre néo-libéral dominant. Les néo-libéraux refusent généralement toutes les contraintes sociales. Ils s’appliquent à détricoter les constructions sociales laborieusement élaborées.
Devant la nécessité absolue de limiter les destructions anthropiques de notre habitat, accepteront-ils au minimum de se plier aux contingences environnementales?
Apparemment, l’ultra-libéralisme actuel s’est scindé en deux branches. Sa version américaine refuse la prise en compte de celles-ci, sous la pression des lobbies des énergies sales.

La version locale se différencie-t-elle sur ce point?
Peut-être, mais sans doute à condition de ne pas lier social et environnemental. C’est ce qui explique probablement la seconde version du gouvernement local de 2017:

https://reporterre.net/Hulot-encadre-par-une-cadre-de-Veolia-et-un-politicien-neo-liberal

| Laisser un commentaire

Ne pas confondre: « sens commun » et « Common Sense »

Certains conservateurs s’affublent de curieuses appellations. Ce « sens commun » n’est pas partagé par tout le monde.
Le choix de cette appellation, n’a en tout cas, aucun rapport avec le « Common Sense » original, celui de Thomas Paine:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Sens_commun

https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Paine

Thomas Paine, acteur majeur de l’indépendance américaine était un grand personnage imprégné de la culture du Siècle des Lumières.

Les lumières actuelles sont bien faibles. Le plagiat déconsidère.

| Laisser un commentaire

Post-vérités et climat

Les climato-sceptiques sponsorisés par les Marchands de Doute ( lire l’ouvrage éponyme) continuent leur travail délétère.Il convient de se renseigner avant de faire circuler des « fake news »:

https://www.skepticalscience.com/antarctica-gaining-ice.htm
https://www.climaterealityproject.org/blog/ice-ice-baby-antarctica-ice-melting-or-growing

L’élection de l’adepte des « faits alternatifs » à la Maison Blanche implique une vigilance permanente à ce sujet, comme d’ailleurs dans beaucoup d’autres domaines où de puissants lobbies « travaillent » sans relâche l’opinion publique.

| Laisser un commentaire

Ecureuillite aiguë

Les très riches souffrent du syndrome de la peur de manquer.Ils ne cessent d’accumuler au détriment des autres.
Ce phénomène et ses conséquences sont parfaitement décrites, en anglais, par George Monbiot.
Nous avons ici nos propres écureuils insatiables, prêts à faire en sorte de modifier par exemple, le code du travail, pour qu’aucun obstacle ne vienne entraver l’accaparement.

http://www.monbiot.com/2017/06/05/%ef%bb%bf-space-savers/

Plus d’opposition, syndicats affaiblis ou complices, associations de consommateurs parfois muselées: le terrain est libre pour l’écureuillite aigüe qu’est l’ultra-libéralisme.

| Laisser un commentaire

Justice environnementale

Contrairement à ce que ne cesse de bramer les ultra-libéraux, il ne faut pas moins mais plus de réglementations sociales et environnementales.

En cas de délits environnementaux graves et répétés, et en particulier si les justices locales n’agissent pas ou peu, il convient de construire une gouvernance mondiale respectueuse de l’Autre et de la nature.

Cela passe par une justice environnementale:

http://www.justiceinfo.net/en/component/k2/international-criminal-justice-should-tackle-environmental-destruction.html?Itemid=102%22

https://reporterre.net/La-destruction-de-l-environnement-doit-etre-jugee-comme-un-crime-international

Tout cela n’a qu’un but: préserver les êtres humains contre leurs instincts destructeurs et d’accaparement.

| Laisser un commentaire

Moralisation

Curieuse contrée où certains exigent une moralisation de la vie politique tout en bêlant qu’on  » ne leur fait pas la morale ».

D’où vient ce « on ne me fait pas la morale »? S’agit-il d’un remake du « je suis libre, j’ai quinze ans », d’un vague reste des effets des révolutions culturelles éphémères du 20é siècle?
Toujours est-il que les mêmes s’empressent souvent d’exiger une moralité parfaite de la part de leurs représentants politiques.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Schtroumpf_%C3%A0_lunettes

Le rôle de « Schtroumpf à lunettes » ne m’effrayant pas, il me semble que la moralisation pourrait dépasser le cadre du pot-de vin. Par exemple, l’expression de propos racistes devrait disqualifier également:

http://alainjakubowicz.fr/index.php/2017/05/24/tolerance-zero-candidats-racistes-antisemites/

Par ailleurs, le lobbyisme quasiment institutionnalisé devrait également être sanctionné:

https://reporterre.net/Moralisation-de-la-politique-n-oubliez-pas-les-lobbies

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

« Et en même temps »

Il y a une menace majeure, les changements climatiques anthropiques:

https://reporterre.net/La-hausse-rapide-du-methane-alarme-les-climatologues

Cette menace n’est pas prise sérieusement en compte par les différentes variétés d’ultra-libéralisme économique:

http://www.monbiot.com/2017/05/09/the-destructive-party/ (aide à la traduction dans la colonne de droite)

Pour utiliser une formule à la mode locale, « et en même temps », de petites pistes alternatives émergent ici ou là. Multipliées, elles permettraient d’ouvrir la voie à d’autres perspectives qu’un renforcement de l’ultra-libéralisme productiviste, qui nous a conduits à ce désastre:

https://reporterre.net/En-plein-essor-l-aquaponie-marie-le-potager-et-l-aquarium

Si vous le pouvez, aidez celles et ceux qui veulent un autre avenir que la soumission au « marché »!

Comme l’indique le dernier ouvrage de Naomi Klein; « tout peut changer »!

| Laisser un commentaire

Macron nouveau Janus?

Notre nouveau président est-il un nouveau Janus?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Janus_(mythologie)

Que regarde la face tournée vers le passé? Une société qui depuis la « Libération » n’a fait que prendre des distances par rapport au programme du CNR, en remplaçant progressivement ou par soubresauts les secteurs économiques alternatifs par un libéralisme économique de plus en plus marqué.

Que regarde la face tournée vers l’avenir? Un libéralisme encore plus débridé par la remise en cause, notamment, du Code du Travail.

L’avenir dira si le Janus des temps modernes n’a fait que permettre le passage à l’ultra-libéralisme.

| 1 commentaire

Sagesse antique

Les anciens philosophes sont finalement très modernes, en ce sens qu’ils avaient bien analysé nos dérives politiques.
Au cours des campagnes électorales passées, en cours et à venir, nous avons eu, nous avons, et nous aurons sans doute droit à des échantillons, non pas successifs, mais simultanées de ces dérives:

http://www.jdarriulat.net/Auteurs/Platon/Republique/Rep8.html

Nous avons eu également droit aux méthodes populistes douteuses. Rien de tel qu’une adaptation des écrits de Socrate aux temps « modernes » pour comprendre qu’il n’ y a nihil novi sub sole:

https://www.franceculture.fr/emissions/deux-minutes-papillon/socrate-president-de-yan-marchand

https://www.lespetitsplatons.com/fr/produits/produit/637/socrate-president

L’inculture conduit à toujours recommencer à zéro. C’est super-moderne!

| Laisser un commentaire