Petit risque?

Un candidat droitier prétend sauver la Sécurité Sociale, fondée à la suite de la mise en place du programme du Conseil National de la Résistance, après la seconde guerre mondiale.
Pour réduire les dépenses de la Sécurité Sociale, il entend transférer le petit risque aux assurances complémentaires, qui ne manqueront pas d’augmenter leurs cotisations.
Cela fera deux systèmes de remboursement et donc des frais de gestion énormes.
Autant dire que sa proposition n’est qu’une étape supplémentaire dans le démantèlement des constructions sociales et du bien commun.
Quelle hypocrisie de faire croire qu’on sauve l’intégrité en amputant!
Et pourtant, une bonne partie du peuple, sous influence des lobbies de l’ultra-libéralisme et de ses hommes de paille, suit les yeux fermés.
A quand la prise conscience?
Quelques liens intéressants:
http://pratiques.fr/Petit-risque-foutaise.html
http://lesjoursheureux.org/ljh/
Retirer le « petit »risque » de la gestion par le service public est un « gros risque » pour toutes les constructions sociales.

| Laisser un commentaire

Vos faux-amis

Il n’y a pas que dans la langue anglaise que de faux-amis vous menacent. Être « liberal », en Amérique, ne veut pas dire uniquement être partisan de l’économie de marché, cela veut plutôt dire « progressiste ». Être « conservateur » chez les anglais, consiste plutôt à favoriser un système économique prédateur qui se résume à une création/destruction permanente, incompatible avec un vrai conservatisme.

Dans le monde actuel, beaucoup de nos concitoyens sont attirés comme des lucioles par les paillettes d’une fausse amitié autour de « people »:

http://www.monbiot.com/2016/12/22/imaginary-friends-2/

Ces faux-amis obnubilent les esprits et ce phénomène fonctionne comme une machine à semer le brouillard.

Les amis du genre Facebook sont-ils parfois du même acabit?

| Laisser un commentaire

Dégradations environnementales anthropiques

Celles-ci continuent au niveau local:
https://reporterre.net/A-Saclay-on-detruit-des-terres-agricoles-sous-pretexte-de-compensation

Elles continuent au niveau national:
https://reporterre.net/Petrole-nucleaire-et-armement-Nicolas-Lambert-secoue-les-piliers-de-la-France

L’œuvre délétère de ceux qui empêchent la prise de conscience continue:
http://walker-france.com/climat-les-aneries-de-werner-munter/

Certains pays importants sont désormais sous contrôle de forces dont le but est de nier et d’amplifier les dégradations environnementales anthropiques:
http://www.sierraclub.org/michael-brune/2016/12/pruitt-trump-epa?utm_source=insider&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter

Donc, il convient de démultiplier les efforts pour tenter de faire réfléchir nos contemporains:
https://sierra.secure.force.com/actions/National?actionId=AR0062873&id=70131000001iIOEAA2&data=b87c9cfca1ecaf945f25fe0f1ffeec56ec53d86cee5cd5e88309250d9afee21bcff0b2142a0d25061b2c3eb88a851d76&utm_source=insider&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter

http://decarbonizeurope.org/

Ce qui devrait être central dans les campagnes électorales est laissé de côté par des commentateurs myopes, ce qui a un impact considérable sur nos concitoyens.

Au pays des aveugles, le borgne est roi, selon le proverbe.

| Laisser un commentaire

La machine à désinformer

Comprendre comment des multitudes de citoyens se fourvoient dans des choix électoraux qui semblent logiques mais qui ne sont que le résultats de méthodes perfides de manipulation est un exercice qui nécessite beaucoup de temps et de réflexion. C’est ce que George Monbiot fait avec maestria:

http://www.monbiot.com/2016/12/01/the-misinformation-machine/

Dans la colonne de droite de cette page, vous trouverez un lien qui permet de traduire de façon parfois imparfaite, mais qui donne l’essentiel. Une fois inscrit, il suffit de faire un copier/coller du texte et le l’insérer dans la case prévue: un petit exercice informatique!

Ne pas sombrer dans les bas-fonds de la théorie du complot tout en observant les méthodes de manipulation de masse est un exercice difficile, que Monbiot réussit parfaitement.

| Laisser un commentaire

Action locale

Comme l’écrit Naomi Klein, dans « Tout peut changer », il ne faut guère compter sur les formations politiques actuelles pour prendre à bras le corps le problème des défis environnementaux.
En revanche, l’action citoyenne peut indique la voie:

http://www.amap-idf.org/maintenon-mobilisat-rendez-vous-15-decembre_123-actu_96.php

Ces actions ne sont pas rares. Fédérées, elles donneraient le cadre d’une alternative sociétale.

Le Triptyque Économique, en particulier son secteur coopératif et celui du bien commun, pourrait servir d’étape pour favoriser l’émergence d’une autre approche.

Il ne manque que la volonté politique. A défaut, l’action citoyenne peut être une amorce, à condition qu’elle ne mène pas au repli sur soi.

| 1 commentaire

De la tromperie à la filouterie en passant par la félonie

Faire croire que les recroquevillements chauvins, ici ou là, la soumission au libéral-totalitarisme débridé, un peu partout, au prétendu sérieux, ici ou là, à la veulerie ailleurs, ne résoudra pas les crises majeures en cours et à venir. Elles sont liées aux débordements de l’esprit prométhéen et mercantile.
La solution passe par la prise de conscience:

http://www.sierraclub.org/michael-brune/2016/11/trump-resist-sierra-club?utm_source=insider&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter
(outil de traduction dans la colonne de droite)

La solution passe par une information libérée des féodalités économiques, comme le demandait le programme du CNR après la dernière guerre:

https://blogs.mediapart.fr/laurent-mauduit/blog/271116/defense-de-parler-des-oligarques-dans-la-presse-des-oligarques

| Laisser un commentaire

Un monde orwellien

L’adjectif orwellien est à la mode:
« Le système de la globalisation néolibérale craque de toute part »
Curieusement, mes propositions de commentaires sur ce site n’ont pas été prises en compte, ce qui est complètement « orwellien » par rapport à ce que l’on peut lire à gauche de sa page d’accueil.

Globalement, je ne pense pas que la mondialisation ultra-libérale soit en déliquescence; au contraire, elle est comme une hydre en perpétuelle régénérescence sous divers aspects: national-libéralisme, pétaino-libéralisme, gaullo-pétaino-libéralisme après un intermède de libéralisme pseudo-socialiste.Libéralisme économique, cela va sans dire!
Ce sont toujours les mêmes intérêts qui s’accommodent de l’élection de pseudo-révolutionnaires. Regardez les cours de la bourse à Wall Street après l’élection du milliardaire populiste.
Le point commun est aussi la non prise en compte des défis environnementaux, en particulier des changements climatiques anthropiques.
Pour celles et ceux qui se réfèrent à Orwell, relisez La Ferme des Animaux et adoptez les principes de la Common Decency, chers à Orwell:
http://www.journaldumauss.net/?Orwell-la-gauche-l-anti
Les mots voyagent et parfois divaguent: le problème, n’est pas le vecteur mais le signifié.

| Laisser un commentaire

Renforcer les « Commons »

Il est fondamental de prendre conscience des méfaits sociaux et environnementaux liés au néolibéralisme, qui prend de plus en plus un caractère totalitaire:

http://www.pauljorion.com/blog/2016/10/08/sciences-critiques-paul-jorion-se-debarrasser-du-capitalisme-est-une-question-de-survie-le-7-octobre-2016/#more-89643

Ce système détruit les solidarités laborieusement construites.Il accapare le progrès technique et en prive l’immense majorité des populations.

Mais par quoi le remplacer ou l’endiguer?

La voie du Triptyque Économique pourrait être une première étape.

Elle implique de développer l’esprit coopératif, de redéfinir et d’élargir ce qui relève du bien commun:

http://www.monbiot.com/2016/12/15/the-fortifying-commons/

C’est exactement l’inverse de la tendance générale imposée par les oligarchies, en prétendant que ce qui est commun est mal géré. D’ailleurs, pour conforter cette affirmation frauduleuse, certains s’appliquent à désorganiser les services publics en réduisant leurs crédits.

Le « common sense », le bon sens commun, passent par les « commons », les biens communs.

| 1 commentaire

Ignoramus ignorabimusque

Des ignorants, ou pire, des mandataires des énergies sales, arrivent au pouvoir, ou en rêvent, dans des pays importants.
Ce sont de très mauvaises nouvelles pour freiner les dégradations environnementales anthropiques.
Pour leurs mandants, ce seront des victoires à la Pyrrhus.
Certains d’entre eux ont, semble-t-il, une image de sérieux. Sérieux très relatif, quand on prend l’avenir de notre biotope en compte sérieusement!

https://reporterre.net/Fillon-et-Juppe-deux-programmes-contre-l-ecologie

https://reporterre.net/L-absurde-haine-de-la-droite-reactionnaire-envers-le-principe-de-precaution

Même en ce qui concerne les autres sujets, ces caciques, et ceux qui leur font confiance, parfois aveuglément, ressemblent au borgne au pays des aveugles:(rappel: à droite de l’écran, une aide à la traduction est disponible) http://www.monbiot.com/2016/11/28/unlucky-number/         http://www.monbiot.com/2016/11/24/the-drums-of-war/

Qui est responsable du succès de cette ignorance?

| 1 commentaire

Chronique d’une catastrophe annoncée

Comme l’avare qui jusqu’au bout protège sa cassette et rêve de la compléter, certains cupides continuent de promouvoir les énergies sales malgré la disponibilité de solutions alternatives et les évidences scientifiques.
Quand l’atterrissage s’imposera-t-il dans ce domaine?
Quand les bonimenteurs se verront-ils opposer des arguments solides par les journalistes qui les interrogent au cours des pseudo-débats électoraux?
En attendant un monde orwellien se met en place:

https://reporterre.net/Donald-Trump-le-president-de-l-anti-ecologie

https://reporterre.net/Trump-designe-un-climatosceptique-Myron-Ebell-comme-ministre-de-l-Environnement

http://www.monbiot.com/2016/11/15/the-deep-history-behind-trumps-rise/ (en anglais, logiciel de traduction disponible à droite de l’écran)

L’aveuglement, dans ce domaine,n’est-il pas similaire dans nos contrées?

| Laisser un commentaire