BIENVENUE SUR LE SITE DU TRIPTYQUE ÉCONOMIQUE

Dans nos contrées, nous avons un triptyque républicain , liberté, égalité, fraternité inscrit sur les mairies, les écoles ou les prisons. Je pense qu’il serait judicieux de l’ étendre au système économique.

J’aimerais voir émerger un système polychrome fondé sur trois tiers en termes de personnes employées, un tiers de système économique libéral, avec des garde-fous, au nom de la liberté, un tiers de système collectif, au nom de l’égalité, un tiers de système authentiquement coopératif, sur le principe un homme, une voix, au nom de la fraternité. Les crises environnementales, le caractère fini des ressources, les crises économiques, politiques, sociales m’ont incité à méditer sur les idées alternatives.

Je reviens régulièrement sur cette idée de Triptyque Économique, dont le but est de remplacer le monochrome du libéral-totalitarisme actuel, par du polychrome.

Il s’agit de proposer une étape qui pourrait ouvrir la voie à d’autres alternatives, une étape qui permettrait de faire cesser cette dérive vers un ultra-libéralisme indifférent aux souffrances humaines et qui détruit notre environnement. Ce n’est pas une fin en soi, mais une piste qui relève de l’utopie réaliste. Cette piste est à mettre en parallèle avec la partie économique du programme du Conseil National de la Résistance. Mon billet du 15 Juin 2011 apporte des précisions pour une mise en perspective avec le programme du CNR.

J’alimente ce blog en « billets » autour de ce sujet et également autour de la notion de respect des droits de l’être humain. Le but est également de tenter d’apporter des éclairages et des informations inhabituels pour alimenter la réflexion.

Les contributions des Amis du Triptyque Économique, du Respect de l’Autre , des équilibres naturels, et de l’Évolution Démocratique sont les bienvenues.

L’article suivant est le dernier mis en ligne. Ensuite, il est possible de remonter le temps!

Les liens de la colonne de droite (« blogroll ») m’ont souvent inspiré.

Addendum 2018:

Tout d’abord un grand merci aux abonnés de ce blog et à ses visiteurs réguliers.
Son but est de participer à la prise de conscience de la gravité des crises environnementales et sociales
Il est aussi de promouvoir des alternatives humanistes à l’ultra-libéralisme ambiant tout en incitant à éviter les recroquevillements chauvins.
Après une phase d’accumulation de données et de « billets », l’heure est au « tri sélectif ».
Les liens devenus inopérants sont supprimés. Les « billets » devenus inadaptés subissent le même sort, de manière aussi à éviter les redites inutiles.
Ce processus passe par la republication journalière sur des réseaux sociaux de billets antérieurs après le processus décrit plus haut. De temps à autre, un « nouveau billet » s’inscrit dans ce cadre.
Les commentaires positifs sont toujours les bienvenus.
N’hésitez pas à faire circuler les « billets » qui vous conviennent!
Cordialement
Jean-Michel Masson

Publicités
Publié dans Triptyque... | 19 commentaires

« Un ministre ne devrait pas dire cela »

C’est sous ce titre que le secrétaire d’état au budget du gouvernement de M. Valls publie ses mémoires politiques.
Il y démontre le sérieux de sa gestion.
Il y regrette le manque d’ambition progressiste de la ligne gouvernementale qu’il a mise en œuvre parfois à contrecœur.
Il constate avec effroi les méthodes peu reluisantes du gouvernement qui a suivi le changement de président, dans le domaine du budget. Il dénonce aussi celles de son collègue devenu président.
J’aurais aimé qu’il explique pourquoi le projet de son collègue Hamon, concernant le développement de l’économie sociale, n’a pas été davantage mis en avant ni mis en œuvre.

Un livre à lire pour regarder un peu différemment l’ère Hollande.

https://www.decitre.fr/livres/un-ministre-ne-devrait-pas-dire-ca-9782221217900.html

| Laisser un commentaire

Science et agnotologie

Les experts du climat nous ont permis de comprendre que désormais les êtres humains sont en train de détruire ce qui est indispensable à leur survie: les grands équilibres naturels, dont le climat qui nous a permis de prospérer.
Certains ont pensé que l’Armageddon pourrait être provoqué par le feu nucléaire.
Dans les deux cas, la sottise peut conduire à notre disparition.

Et pourtant nous pouvons aussi espérer que l’instinct de survie conduira à la mise en œuvre de ce qui est nécessaire:

https://www.apc-paris.com/changement-climatique

Cela suppose qu’on ne mette plus sur un pied d’égalité, dans le cadre de la relativité générale, science et pseudo-science:

http://www.lebloug.fr/luc-ferry-vs-la-science-4-reconversions-possibles/

http://headbangingscience.fr/lagence-tous-risques-du-climatoscepticisme-francais/

| Laisser un commentaire

Non au suicide collectif

Les scientifiques sérieux nous mettent en garde contre les excès de pressions anthropiques sur l’environnement:

ipcc 2018

Les alertes se multiplient:

https://www.independent.co.uk/news/science/climate-change-greenland-ice-sheet-melting-global-warming-arctic-nature-research-a8668686.html

Will 1.5 degrees Trigger a Death Spiral for Oil and Gas Companies?

Quelles sont les sujets de scènes de ménage locales?
-un peu moins de taxes sur les combustibles fossiles pour continuer de saboter le climat et continuer un système insoutenable.
– bavarder sur les référendums, sur une énième république et autres sujets d’importance relative par rapport aux changements climatiques anthropiques.

Tout cela est bien glauque:

https://www.monbiot.com/2018/12/10/you-want-it-darker/

Et pourtant nous pourrions tout changer à condition de réduire l’impact direct et indirect des lobbies des énergies sales.

| Laisser un commentaire

Tea-Parties, Bonnets Rouges, Mouvement 5 étoiles, Gilets Jaunes

Ces mouvements populaires plus ou moins spontanés se succèdent.
On y entend bavarder sur l’insatisfaction par rapport à la vie politique usuelle dans nos contrées.
Certains participants expriment de légitimes protestations par rapport aux difficultés qu’ils éprouvent pour vivre décemment dans ce système.
Mais quand on examine de près certaines exigences, il apparaît que le refus des taxes et prélèvements est récurrent. Le système économique libéral n’est pas clairement remis en cause et aucune organisation économique alternative n’est suggérée. Tout pour plaire aux adeptes de l’ultra-libéralisme, car c’est exactement ce dont ils rêvent.
Les taxes sur les produits pétroliers sont souvent mises en cause. Cela doit plaire beaucoup aux lobbies des énergies fossiles sales.
L’ultra-libéralisme combiné au refus d’agir contre les pressions anthropiques sur l’environnement sont une des bases de l’évolution actuelle vers ce que j’appelle le national-féodalisme, décrit dans plusieurs billets antérieurs.
Regardons aussi de plus prêt ce qui a suivi certains de ces mouvements.
Trump aux États-Unis, par exemple. La collaboration entre le mouvement 5 étoiles et l’extrême-droite italienne.
Des partis d’inspiration similaire entretiennent la variété locale. Les élections à venir montreront l’évolution prévisible.
Pendant ce temps, la crise climatique prend de l’ampleur et beaucoup de nos concitoyens semblent privilégier les petites menaces du court-terme sur leur style vie plutôt que la menace majeure que constituent les changements climatiques anthropiques.
Seul un esprit paranoïaque pourrait-il voir dans tout cela la marque des « Marchands de Doute » ( Naomi Oreskes et E. Conway)? Un livre fondamental à lire impérativement.

Le lien qui suit renvoie vers une protestation légitime, à mon sens:

https://reporterre.net/Quand-les-gilets-jaunes-manifestent-a-velo

Il faudra sans doute un jour plus d’action pour sortir de la torpeur par rapport au vrai problème majeur qui concerne toute l’humanité:(en anglais, outils de traduction dans la colonne de droite ou en ligne si l’anglais vous gêne)

https://www.monbiot.com/2018/11/19/hopeless-realism/

Il y a des points positifs dans la situation actuelle:

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/le-haut-conseil-pour-le-climat_129808

Le battage médiatique autour de l’avatar local de ces mouvements est parfaitement disproportionné par rapport aux informations beaucoup plus timorées concernant les changements climatiques anthropiques. Heureusement, il y a de louables exceptions:

https://reporterre.net/6-questions-6-reponses-sur-le-changement-climatique-ses-effets-et-les

Quand les paupières vont-elles se soulever?

| 2 commentaires

Du libéralisme vers le libéral-totalitarisme puis vers le national-féodalisme

L’ultra-libéralisme économique cède progressivement du terrain. Ce qui progresse est bien pire. Il s’agit d’une forme perverse du  libéral-totalitarisme.
D’un côté les ultra-libéraux avec leur manie de vouloir tout marchandiser et de vouloir démolir les constructions sociales, de l’autre les nationaux-féodaux avec la même manie complétée par de la xénophobie, du climato-scepticisme, une dose d’intégrisme religieux.
Fin 2018, n’est-ce pas ce courant qui a tenté de déstabiliser le pouvoir libéral français? Ces « gilets jaunes » ont-ils été consciemment ou inconsciemment au service du national-féodalisme? Le fait que des mouvements très marqués à gauche les aient soutenus a-t-il masqué la nature de cette réaction populaire qui a des points communs avec les Tea-Parties américains. Voir d’autres billets antérieurs à ce sujet.
Ce glissement est-il spontané, une sorte de conséquence logique d’années d’excès ultra-libéraux dans le domaine économique surtout, ou certains idéologues œuvrent-ils plus ou moins discrètement? Il s’agit d’une question rhétorique, semble-t-il:

https://www.20minutes.fr/politique/2311351-20180721-steve-bannon-debarque-europe-booster-populistes?fbclid=IwAR2l666D-0djdMMb_g1qZrbmFs0iLccR-mvnYjwwINmCNfMBUwWCsf7fyTU

Ce genre de lobbyisme relève-t-il de la théorie ou de la pratique du complot? Il y a une tendance actuelle à vite classer dans la rubrique  »théorie »:

Conspiracy Watch / Observatoire du conspirationnisme

Dans les soutes à bagages du siècle des Lumières, il y avait notamment la démocratie, la fin du féodalisme, le progrès des sciences et de la raison, mais aussi le libéralisme économique, qui a eu des vertus, il faut le reconnaître, comme celui de libérer des énergies qui ont favorisé des formes de développement malheureusement bien trop irrespectueuses des équilibres environnementaux. Mais comme souvent, les meilleures idées comportent leurs propres perversions. En l’occurrence, ce que j’appelle de manière un tantinet provocatrice le libéral-totalitarisme, en particulier une sorte de retour en arrière qui évolue vers ce que je qualifie désormais de national-féodalisme.

| Laisser un commentaire

Survivre?

Face aux dégradations que nous infligeons à la nature et aux risques d’effondrement systémique en cas de crise majeure du système économique délirant, certains envisagent le recroquevillement total:

https://reporterre.net/Le-survivalisme-pratique-apocalyptique-aux-multiples-visages

D’autres, nous l’avons vu plusieurs fois, se limitent aux recroquevillements chauvins dans des frontières au service du national-féodalisme. Mais il est possible d’envisager l’avenir de manière beaucoup moins pessimiste.

Les crises environnementales exigent, certes, de diminuer la dépendance envers le pétrole. L’automobile pose donc des problèmes importants:

http://biosphere.blog.lemonde.fr/2018/11/01/biosphere-info-ivan-illich-detrone-lautomobile/

Mais des solutions existent, comme celle-ci, parmi d’autres:

https://reporterre.net/Ils-roulent-en-velo-cargo-et-en-sont-tres-heureux

Et les optimistes en voient également en ce qui concerne l’alimentation:

https://www.monbiot.com/2018/11/06/an-electrifying-idea/

Et même pour l’habitat:

https://www.solairebox.fr/produits/modele-xl/

Mais pourquoi tout cela tarde-t-il tant à être mis en œuvre? Le frein serait-il activé par les lobbies des énergies sales?

| Laisser un commentaire

Sans-culottes des temps modernes?

Les Gilets Jaunes sont-ils la réincarnation des sans-culottes de 1789?
Aux États-Unis, la Boston Tea-Party, où des colons blancs, déguisés en indiens ont jeté à la mer des cargaisons de thé dans le port pour ne plus payer de taxes au roi anglais, a été un peu similaire comme évènement fondateur de leur révolution.. Il y a quelques années, les « tea-parties » se sont inspirés du même évènement pour finir comme point d’appui à la conquête du pouvoir par Trump et ses copains milliardaires liés aux lobbies des énergies sales. Le fait que le départ du mouvement des GJ ait été les taxes sur les carburants, renforce les similitudes. Les personnes impliquées sont probablement très majoritairement sincères dans leur offuscation, mais elles risquent une instrumentalisation par les trumpillons locaux.
Ce phénomène de réutilisation orwellienne de figures d’authentiques révolutions par des mouvements ultra-libéraux liés aux lobbies des énergies sales est une caractéristique américaine. Ainsi, on peut trouver la mention de Thomas Paine, un authentique révolutionnaire américain méconnu, sur certains sites de think-tanks libertariens anti-sécurité sociale et climato-sceptiques patentés.
Derrière ce mouvement français actuel, n’y aurait-il pas la main des réseaux de personnes comme Bannon?
Le but n’est-il pas de remplacer le libéralisme par une version bien pire que j’appelle dans d’autres billets le national-féodalisme?
Trump et ses réseaux souhaiteraient-ils ainsi se débarrasser du président français comme il l’a fait de Mme Clinton? L’Europe est aussi dans la ligne de mire.
Notre président serait-il trop sensible à la chose climatique aux yeux des saboteurs du climat, d’Amérique ou d’ailleurs?
Exiger de passer à une économie mixte respectueuse des constructions sociales et de l’environnement serait bien plus intéressant.
C’est la voie que suggère Le Triptyque Économique.

| Laisser un commentaire

Recette usuelle pour étendre le national-féodalisme

La mondialisation ultra-libérale a suscité des tensions. Le risque d’écroulement, une réminiscence de la chute de l’empire romain selon certains analystes, conduit à une mutation.
Déjà dans les années trente du siècle précédent, les réactions locales aux crises systémiques du libéralisme économique avait participé à ce qui avait conduit à une série de délires chauvins, xénophobes puis guerriers.
L’évolution actuelle est un peu similaire quoique pour l’instant très atténuée dans le domaine de la violence.
Les fortunes acquises dans le cadre de l’ultra-libéralisme se recentrent sur leurs bases nationales et cela pourrait déboucher sur ce que j’appelle le national-féodalisme. Cette phase pourrait s’inscrire dans la durée. Il y a des similitudes dans cette évolution, si bien que voici le schéma habituel:

Que faut-il pour faciliter le passage à une version locale du national-féodalisme?
1 le soutien plus ou moins discret des lobbies productivistes des énergies sales et de la chimie agricole.
2 un soutien de certains intégristes religieux.
3 une dose de manipulations a-scientifiques, climatosceptiques, par exemple.
4 des groupes liés aux armes à feu : NRA par-ci, chasseurs par là.
5 une vaste population prête à être instrumentalisée par les lobbies cités plus haut.
6 un bavardage sur la corruption de certains dirigeants antérieurs en oubliant bien-sûr de mentionner le poids immense des mêmes lobbies dans l’avènement de régimes politiques très favorables à leurs intérêts.
7 un bavardage haineux contre les défenseurs de l’environnement, les défenseurs des droits de l’homme et de la justice sociale.
8 un réseau de think-tanks dédiés à cette cause appuyé par une presse dédiée et des trolls hyperactifs sur le net.
9 quelques riches milliardaires locaux qui entendent défendre leur seigneurie en s’appuyant sur les points 1 à 8.
10 s’ils ne prennent pas le pouvoir directement, des hommes ou des femmes de paille conscients ou inconscients de l’être. Il ne manque que leurs noms pour que le tableau local soit complet.

| Laisser un commentaire

Méditations sur le glissement vers le national-féodalisme

Dans de nombreuses contrées des glissements s’opèrent vers des formes de recroquevillements chauvins, souvent présentés comme l’antidote au mondialisme ultra-libéral.
Ce phénomène, où les oligarchies locales souvent liées aux énergies sales jouent un rôle majeur, ressemble à s’y méprendre à ce qui a suivi la chute de l’Empire Romain: des dignitaires locaux ont transformé leurs contrées en seigneuries à leur service.
Tout cela a préparé ce qu’on a appelé le féodalisme.
Ces glissements sont-ils le fruit du hasard ou sont-ils le résultat de politiques préparatoires conscientes ou inconscientes?
Dans nos contrées, les politiques fiscales qui enrichissent nos oligarques et leurs sbires au détriment des moins aisés, dont les retraités, ne seraient-elles pas une façon de favoriser cette perversion? Ces gens-là ont un pouvoir économique énorme, des privilèges fiscaux, il ne leur manque plus que les seigneuries.

Pendant ce temps les gaz à effet de serre s’accumulent.

| Laisser un commentaire

Nous sommes prévenus

Les changements climatiques anthropiques sont en cours et nous sommes prévenus:

https://www.publicsenat.fr/emission/les-matins-du-senat/rechauffement-climatique-le-rapport-alarmant-des-experts-de-l-onu

Qu’attendons-nous pour changer de style de vie, individuellement et collectivement?

Comme le suggère, George Monbiot, en anglais, vous pouvez agir:

https://www.monbiot.com/2018/10/19/rebelling-against-extinction/

Les marchands de doute ne pensent qu’à préserver les seigneuries de leurs mandants:

https://www.resilience.org/stories/2018-08-07/how-the-world-elites-are-going-to-betray-us-lessons-from-roman-history/

Ces seigneuries ont souvent été acquises avec l’argent lié aux énergies sales. Renoncer progressivement mais rapidement à la dépendance envers ces énergies sales éviterait d’alimenter un processus délétère pour l’environnement et pour l’humanité.

| Laisser un commentaire