Le Triptyque Economique / the Economic Triptych

(Googled into English below)

Dans nos contrées, nous avons un triptyque républicain, liberté, égalité, fraternité inscrit sur les mairies, les écoles ou les prisons. Je pense qu’il serait judicieux de l’étendre au système économique.

J’aimerais voir émerger un système polychrome fondé sur trois tiers en termes de personnes employées, un tiers de système économique libéral, avec des garde-fous, au nom de la liberté, un tiers de système collectif, au nom de l’égalité, un tiers de système authentiquement coopératif, sur le principe un homme, une voix, au nom de la fraternité. Les crises environnementales, le caractère fini des ressources, les crises économiques, politiques, sociales m’ont incité à méditer sur les idées alternatives.

Je reviens régulièrement sur cette idée de Triptyque Économique, dont le but est de remplacer le monochrome du libéral-totalitarisme économique actuel, par du polychrome.

Il s’agit de proposer une étape qui pourrait ouvrir la voie à d’autres alternatives, une étape qui permettrait de faire cesser cette dérive vers un ultralibéralisme indifférent aux souffrances humaines et qui détruit notre environnement. Ce n’est pas une fin en soi, mais une piste qui relève de l’utopie réaliste.

J’alimente ce blog en « billets » autour de ce sujet et également autour de la notion de respect des droits de l’être humain. Le but est également de tenter d’apporter des éclairages pour alimenter la réflexion. Cet ensemble constitue désormais un tout à méditer globalement. Les petites touches finissent par constituer un tableau qui fait sens, selon la méthode picturale impressionniste.

Les contributions positives des Amis du Triptyque Économique, du Respect de l’Autre, des équilibres naturels, et de l’Évolution Démocratique sont les bienvenues.

L’article suivant sur la page d’accueil est le dernier mis en ligne. Ensuite, il est possible de remonter le temps !

Les liens de la colonne de droite (« blogroll ») m’ont souvent inspiré.

Un grand merci aux abonnés de ce blog et à ses visiteurs réguliers.
Son but est de participer à la prise de conscience de la gravité des crises environnementales et sociales.
Il est aussi de promouvoir des alternatives humanistes à l’ultralibéralisme ambiant tout en incitant à éviter les recroquevillements chauvins.
Après une phase d’accumulation de données et de « billets », l’heure est au « tri sélectif ».
Les liens devenus inopérants sont régulièrement supprimés. Les « billets » devenus inadaptés subissent le même sort, de manière aussi à éviter les redites inutiles.
Ce processus passe par la republication journalière sur des réseaux sociaux de billets antérieurs après le processus décrit plus haut. De temps à autre, un « nouveau billet » s’inscrit dans ce cadre.
N’hésitez pas à faire circuler les « billets » qui vous conviennent !

Jean-Michel Masson

Addendum 2020 : une mise en perspective avec la crise sanitaire de Covid-19, alias coronavirus, a été ajoutée à la fin de pratiquement tous les billets antérieurs. 

Addendum novembre 2021 : en attendant une prise de conscience collective de la gravité des crises environnementales liées aux activités humaines, en attendant le développement massif de la solution coopérative, des monstres surgissent ici ou là, pour fourvoyer les désorientés par des décennies de confusionnisme vers des délires malsains trop souvent xénophobes

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

In our regions, we have a republican triptych, freedom, equality, fraternity inscribed on town halls, schools or prisons. I think it would be wise to extend it to the economic system.

I would like to see the emergence of a polychrome system based on three thirds in terms of people employed, a third of the liberal economic system, with safeguards, in the name of freedom, a third of the collective system, in the name of equality, a third of an authentically cooperative system, in principle a man, a voice, in the name of fraternity. Environmental crises, the finite nature of resources, economic, political and social crises have prompted me to meditate on alternative ideas.

I regularly come back to this idea of ​​an Economic Triptych, the aim of which is to replace the monochrome of current economic liberal-totalitarianism with polychrome.

It is a question of proposing a stage which could pave the way to other alternatives, a stage which would make it possible to put an end to this drift towards a free trade only fanaticism indifferent to human suffering and which destroys our environment. It is not an end in itself, but a track that comes from realistic utopia.

I feed this blog in « posts » around this subject and also around the concept of respect for human rights. The goal is also to try to bring light and unusual information to feed the reflection. This collection is now a whole to think about and available on request in the form of a file. The short strokes end up constituting a painting that makes sense, according to the impressionist pictorial method.

The positive contributions of the Friends of the Economic Triptych, Respect for Others, natural balances, and Democratic Evolution are welcome.

The next article on the home page is the last one posted. Then it is possible to go back in time!

The links in the right column (« blogroll ») have often inspired me.

A big thank you to the subscribers of this blog and to its regular visitors.
Its purpose is to participate in raising awareness of the seriousness of environmental and social crises
It is also to promote humanist alternatives to ambient ultra-liberalism while encouraging people to avoid chauvinist huddles.
After a phase of accumulating data and « posts », the time has come for « selective sorting ».
The links that become inoperative are regurlarly deleted. The « posts » that  become unsuitable suffer the same fate, so as to avoid unnecessary repetitions.
This process involves the daily reblogging on social networks of previous posts after the process described above. From time to time, a « newpost » is part of the process.
Do not hesitate to circulate the « posts » that suit you !

Jean-Michel Masson

2020 addendum : a perspective on the health crisis of Covid-19, aka coronavirus, was added at the end of the posts.

November 2021 addendum : while waiting for a collective awareness of the seriousness of the environmental crises linked to human activities, while waiting for the massive development of the cooperative solution, monsters appear here and there, to mislead those disoriented by decades of confusion towards unhealthy and often xenophobic delirium

 

 

Publicité
Publié dans Triptyque... | 19 commentaires

De l’art de faire oublier l’essentiel / How to ignore what matters most

Comme George Monbiot l’a, à nouveau, si bien analysé, en anglais, les actions parfois étranges pour attirer l’attention vers l’essentiel, c’est-à-dire pour nous, humains, vers la préservation d’un environnement viable pour notre espèce, sont trop souvent très mal interprétées par des personnes, qui, inconsciemment, deviennent ainsi des vecteurs de l’agnotologie, de l’ignorance, diffusées par les milieux pervers liés aux énergies sales. Ainsi, certains s’offusquent beaucoup plus des actions symboliques de certains écologistes dans des musées que des manipulations des « Marchands de Doute » et autres marionnettes du « Kochland » ou de Gazprom. Si l’anglais vous gêne, faites un copier/coller et insérez le fichier dans le traducteur en ligne de DeepL, par exemple :

https://www.monbiot.com/2022/10/21/the-art-of-life/

Cela fait maintenant plus d’une décennie que le Triptyque Économique tente de mettre en évidence ce qui empêche de prendre en compte la gravité des crises, environnementales en particulier, et en premier chef, les changements climatiques anthropiques. Les facteurs d’inaction, comme celui signalé plus haut, finiront-ils par céder la place à une prise de conscience collective avant un éventuel effondrement complet ou partiel ?

Pourtant, les propositions d’alternatives à la machine infernale ne manquent pas, dans tous les domaines, dont les structures économiques, et c’est précisément l’essence du Triptyque Économique. Bien évidemment, ce n’est qu’une proposition parmi tant d’autres parfois signalées ici. Tous les éléments de distraction qui masquent l’essentiel doivent être impérativement signalés pour que les esprits qui ne sont pas encore soumis à la Bannonisation, à la Poutinisation, à la Bollorérisation ne sombrent pas, et puissent à leur tour mettre en évidence les erreurs, les manipulations et autres perversions démagogiques et parfois mafieuses qui, sans cesse, tentent de repousser aux calendes grecques les fondements de « l’art de la vie. »

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

As George Monbiot has, once again, analyzed so well, the sometimes strange actions to draw attention to the essential, that is to say for us, humans, to the preservation of a viable environment for our species, are too often misinterpreted by people, who, unconsciously, thus become vectors of the agnotology, of the ignorance, spread by the perverse circles linked to dirty energy. Thus, some people are much more offended by the symbolic actions of some ecologists in museums than by the manipulations of the « Merchants of Doubt » and other puppets of « Kochland » or Gazprom. If the English language bothers you, just copy and paste the file into the online translator of DeepL, for example :

https://www.monbiot.com/2022/10/21/the-art-of-life/

For more than a decade now, the Economic Triptych has been trying to highlight what prevents us from taking into account the seriousness of the crises, the environmental ones in particular, and first and foremost, anthropogenic climate change. Will the factors of inaction, such as the one mentioned above, eventually give way to a collective awareness before a possible complete or partial collapse ?

However, there is no lack of proposals for alternatives to the infernal machine, in all fields, including economic structures, and this is precisely the essence of the Economic Triptych. Of course, this is only one proposal among many others that are sometimes mentioned here. All the elements of distraction that mask what matters most must be imperatively pointed out so that the minds that have not yet been subjected to Bannonization, Putinization and Bollerization might not sink, and might in turn highlight the errors, the tampering and other demagogic and sometimes mafia-like perversions that keep trying to push back to the Greek calendars the foundations of a humane  » art of life. »

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

2 commentaires

Ultra quelque chose / Ultra something

Le Triptyque Économique est une proposition d’évolution systémique pour éviter diverses dérives. Face aux prédations anthropiques sur l’environnement et à leurs conséquences cumulées gravissimes, il convient de freiner une machine infernale économique qui pourrait conduire l’humanité vers le néant.

Dès les premiers billets de ce blog, l’ultra-libéralisme, fondé sur la croissance infinie, a été mis sur la sellette. Il est en effet impossible de croître matériellement sans fin dans un cadre fini. Toutes sortes d’outils ont été instrumentalisés par différents milieux, souvent liés aux énergies sales, pour semer le doute sur la réalité de ces atteintes à notre environnement, dont la préservation est une condition sine que non de notre existence. Cela a favorisé différentes formes d’agnotologie. Désormais, d’autres variétés « d’ultra-quelque chose » ont pris de l’ampleur et s’avèrent parfois malheureusement encore plus perfides pour empêcher la mise en œuvre des politiques, notamment dans le domaine de l’énergie, qui permettraient de faire cesser la saturation de l’atmosphère en gaz à effet de serre.

Cela fait, en effet, plus de 12 ans que la chambre d’échos liée à l’ignorance instrumentalisée est analysée ici. Un tri sélectif a été fait sur le blog du Triptyque Économique, pour ne conserver qu’une centaine de pages, l’équivalent d’un cahier d’écolier. On y retrouve des billets autour de l’agnotologie écrits il y a déjà bien longtemps. Il suffit d’entrer le mot dans la case  » rechercher  » pour les y retrouver. Il est possible d’obtenir l’ensemble des billets en un seul PDF. C’est plus facile à lire pour certains. La demande peut se faire dans le cadre des commentaires, qui sont modérés, car Le Triptyque Économique ne peut pas être une chambre d’échos pour le colportage de l’agnotologie.

Actuellement, il y a donc d’autres outils qui repoussent l’action climatique : les différents variants du national-populisme se servent de la xénophobie pour détourner l’attention de sujets comme la progression des changements climatiques anthropiques. Ces mouvements sont parfois directement manipulés par les lobbies des énergies sales, comme l’empire des frères Koch, aux États-Unis. L’ultra-nationalisme agit alors comme un masque épais face aux problèmes climatiques, notamment.

Il y a aussi le social-populisme, à la mode en ce moment dans nos contrées. De mouvement social en mouvement social, la question climatique, sans être niée complètement, sert finalement de faire-valoir, et cela conduit ainsi à repousser aux calendes grecques l’action climatique. L’exigence de ne faire changer que les « riches » finit par maintenir le bon peuple dans la dépendance envers les énergies fossiles délétères.

Il y a même de l’écolo-populisme. On y fait une surenchère malsaine pour finir par faire douter de l’efficacité des techniques connues pour agir sur le climat. L’argumentation est différente, mais le résultat est le même. Un comble ! Donc, on y refuse les éoliennes pour des raisons esthétiques, ou de biodiversité, sous le prétexte que les éoliennes perturbent les chauves-souris, par exemple. Or, ce qui a décimé cette biodiversité jusqu’ici, c’est plutôt toutes les autres prédations anthropiques, comme les pesticides, insecticides ou pertes d’habitat. 

Caresser le bon peuple dans le sens de l’ignorance est décidément très efficace pour détourner l’attention  

Tous les milieux peuvent connaître une variété d’ultra quelque chose qui conduit à l’agnotologie populiste. Comment, par exemple, caresser le peuple des filles et des fils des Lumières dans le sens du poil pour l’égarer de la prise de conscience de la gravité de la crise climatique ? Il y a l’embarras du choix : comme les ultra-nationalistes mettent en avant le nationalisme, les ultra-libéraux la liberté des marchés, les ultra-socialistes la question de l’égalité sociale, les ultra-écolos l’équilibre du vivant dans la mare du coin, il suffit d’abreuver les ultra-initiés d’ultra-laïcité ou d’ultra-rituellisme, par exemple. Le doute y est aussi parfois instrumentalisé, pas le doute sain, mais le doute pervers des « Marchands de Doute ». La formule complotiste « j’ai fait mes propres recherches », sans méthode peer-reviewed, finit par obscurcir la prise de conscience, même dans l’antre de la Raison.

Comment faire pour que les écoutilles s’ouvrent et que les yeux s’écarquillent vers de nouvelles Lumières, pas celles, évidemment, des QAnonisés, des Poutinisés, des Bollorérisés ou encore des Bannonisés ? Notre part de vérité doit être recherchée, certes, mais certainement pas en remettant en cause sottement la science peer-reviewed, qui s’impose aux béotiens, ou en radotant les éléments de langage fournis occasionnellement inconsciemment par celles et ceux qui sombrent dans des chambres d’échos perfides.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

The Economic Triptych is a proposal for a systemic evolution to avoid various drifts. In the face of anthropic tampering with our environment and its global aftermath, it is necessary to curb an infernal economic machine that could lead mankind to nothingness.

Since the first posts of this blog, ultra-liberalism, based on infinite growth, has been exposed. It is indeed impossible to endlessly grow materially in a finite framework. All sorts of tools have been used by different groups, often linked to dirty energies, to sow doubt about the reality of these attacks on our environment, the conservation of which is a sine qua non condition of our existence. This has favored different forms of agnotology. Nowadays, other varieties of « ultra-something » have grown and are sometimes even more perfidious in preventing the implementation of policies, especially in the field of energy, which would allow to curb the saturation of the atmosphere with greenhouse gases.

Indeed, the echo chamber of instrumentalized ignorance has been analyzed here for more than 12 years. A selective sorting has been made on the blog of the Economic Triptych, to keep only about a hundred pages, the equivalent of a schoolboy’s notebook. Posts about agnotology, written a long time ago, can be found there. You just have to enter the word in the  »search » box to find them. It is possible to get all the posts of the blog in a single PDF. It is easier to read for some. The request can be made within the framework of the comments, which are moderated, because The Economic Triptych cannot be an echo chamber for agnotology pedlars.

Currently, then, there are other tools that delay climate action : different variants of national-populism use xenophobia to divert attention from topics such as the progression of anthropogenic climate change. These movements are sometimes directly manipulated by dirty energy lobbies, such as the Koch brothers’ empire in the United States. Ultra-nationalism then acts as a thick mask in the face of climate problems, in particular.

There is also social-populism, which is currently fashionable in our countries. From one social movement to another, the climate issue, without being completely denied, is finally used as a honey-trap, and this leads to endlessly postpone climate action. The demand to make only the « rich » change lifestyles eventually keeps the « good » people dependent on deleterious fossil fuels.

There is even some environmental-populism with unhealthy overbidding, which induces to spread doubt about the efficiency of the known techniques to save the climate. The argumentation is different, but the result is shamefully similar. Thus wind turbines are refused for aesthetic reasons, or for the sake of biodiversity, under the pretext that wind turbines disturb bats, for example. However, what has decimated this biodiversity so far is rather all the other anthropic predations, such as pesticides, insecticides or habitat losses. 

Stroking the good people in the sense of ignorance is definitely very effective to divert attention.  

All walks of life can experience a variety of ultra-something that leads to populistic agnotology. How can, for example, the daughters and sons of the Enlightenment be stroked in the direction of the hair in order to mislead them away from the awareness of the seriousness of the climate crisis ? There is a wealth of means to choose from : just as the ultra-nationalists emphasize nationalism, just as the ultra-liberals focus on the freedom of the markets, just as the ultra-socialists stress the question of social equality, just as the ultra-environmentalists emphasize the balance of life in the local pond, you only have to shower the ultra-initiated with ultra-secularism or ultra-ritualism, for example. Doubt is also sometimes instrumentalized, not the healthy doubt, but the perverse doubt of the « Merchants of Doubt ». The conspiracy addicts’ formula « I did my own research », without peer-reviewed method, ends up blurring the awareness, even in the den of Reason.

How do we get the hatches open and the eyes opened to a new Enlightenment, not the bogus lights of the QAnonized, the Putinized, the Bollerized or the Bannonized, of course ? Our part of the truth must be sought, certainly, but undoubtedly not by foolishly ignoring peer-reviewed science, which philistines can only take into account, neither by reiterating the elements of language occasionally unconsciously provided by those who sink into perfidious echo chambers.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

1 commentaire

Vraies urgences et fausses urgences / Real emergencies and bogus emergencies

Depuis quelques décennies, les connaissances scientifiques ont permis de mettre en évidence une menace majeure pour l’avenir de l’humanité. Il s’agit des changements climatiques anthropiques. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’autres menaces, mais que sans climat viable, il n’y aurait plus de place pour les foules humaines immenses qui peuplent cette planète. Ces changements se manifestent avec de plus en plus d’ampleur. Or, les remèdes sont largement connus : cela commence par une réduction massive de l’empreinte carbone humaine.

Face à un constat aussi clair, la réaction logique serait la mise en œuvre rapide des politiques locales nécessaires.

Depuis longtemps, les lobbies pervers liés aux énergies sales ont tout fait pour repousser le plus possible les mesures nécessaires. Tout y est passé, du doute malsain, semé et encouragé à propos des travaux scientifiques pourtant « peer-reviewed », aux encouragements à toutes les fausses urgences pour détourner l’attention d’un public trop souvent sensible aux attrape-nigauds. On retrouve ces manœuvres au niveau politique avec le développement d’impasses liées au national-populisme, au social-populisme ou même à l’écolo-populisme. Tout cela a été analysé dans de nombreux billets antérieurs.

La mode actuelle est à l’antiwokisme : un chiffon-rouge agité devant des colériques qui ainsi se focalisent sur un sujet intéressant, mais subsidiaire : Panique à l’université . C’est d’ailleurs un thème de prédilection des extrêmes-droites, qui espèrent ainsi attirer d’autres brebis égarées.

Il convient donc de rappeler sans cesse ce que sont les priorités et de bien comprendre la situation :

Agir face au changement climatique – ArmorScience – Conférences

agir face au changement climatique_la_conférence_vmd.mp4

L’aide à la défense des Ukrainiens contre l’invasion russe de leur pays est une autre urgence, mais la menace de feu nucléaire brandie par l’envahisseur, si elle se réalisait, serait une manière absurde et totalement inhumaine d’aborder l’avenir, parce que l’agresseur serait probablement annihilé dans la foulée. Un holocauste nucléaire serait une façon débile de régler tous les défis qui attendent des solutions civilisées. Les atermoiements face aux changements climatiques, comme ceux face aux empiètements territoriaux de l’impérialisme, peuvent conduire à l’indicible.

Le Triptyque Économique est une proposition de sortie des compétitions mortifères de tout acabit. Si seulement ma bouteille jetée à la mer pouvait être repêchée et son contenu mis en œuvre par les femmes et les hommes de bonne volonté.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

In recent decades, scientific knowledge has made it possible to highlight a major threat to the future of mankind. This is anthropogenic climate change. This does not mean that there are no other threats, but that without a sustainable climate, there would be no room for the immense human crowds that inhabit this planet. These changes are occurring with increasing clout. But the remedies are widely known: the first one is a massive reduction of the human carbon footprint.

Faced with such a clear observation, the logical reaction should be the rapid implementation of the necessary local policies.

For a long time, the perverse lobbies linked to dirty energies have done everything possible to postpone the necessary measures. Everything has been done, from unhealthy doubts, sown and encouraged in relation to peer-reviewed scientific research, to encouragement of all kinds of false urgency to divert the attention of citizens who are too often sensitive to the catchphrases. We find these maneuvers at the political level with the development of impasses linked to national-populism, social-populism or even ecological-populism. All this has been analyzed here in many previous posts.

The current fashion is for anti-wokism: a red rag waved in front of angry people who thus focus on an interesting, but subsidiary subject (see the link in the French section). It is a favorite topic of the far-right, which hopes to attract other lost sheep.

It is therefore necessary to constantly remind what the priorities are and to understand the situation. See the links in the French section if you can cope with this language.

Helping the Ukrainians to defend themselves against the Russian invasion of their country is another emergency, but the threat of nuclear fire by the invader, if implemented, would be an absurd and totally inhumane way to prepare the future. Besides, the aggressor would probably be annihilated in the process. A nuclear holocaust would be a foolish way to deal with all the challenges that await civilized solutions. Procrastination in the face of climate change, like procrastination in the face of imperialist territorial encroachment, can lead to the unspeakable.

The Economic Triptych is a proposal for a way out of the deadly competitions of all kinds. If only my bottle thrown into the sea could be fished out and its contents implemented by women and men of good will.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

État d’esprit colérique / Angered state of mind

(DeepLed into English below)

On dit souvent que des dirigeants politiques pervers-narcissiques s’appliquent à susciter puis à récupérer la colère chez les électeurs. Ces colères sont fréquemment irrationnelles et générées par les frustrations. Ces frustrations proviennent de la difficulté à gérer des processus de deuil, au sens élargi.

La liberté absolue et individualiste, qui justifie toutes les espérances de pouvoir personnel, de domination, de jouissance infinie, ne peut que conduire à des frustrations lorsque la situation ne facilite plus la réalisation des chimères. Tourner la page serait du bon sens, mais beaucoup préfèrent d’abord le déni de réalité. C’est particulièrement net à propos de l’acceptation des données de la science climatique, car elles impliquent de faire le deuil d’un style de vie que l’on croyait éternel. Le deuil lié à la perte d’êtres chers passe par le même processus négationniste. D’autres passent par une phase de colère parfois agressive envers le messager qui apporte la désillusion. Elle est occasionnellement exprimée à l’égard du soignant qui n’a pas pu sauver l’être cher, du voisinage familial qui ose contredire, du dirigeant politique qui ne caresse pas dans le sens du poil hérissé. La phase d’acceptation devrait suivre chez des esprits rationnels. Elle est beaucoup plus laborieuse chez les esprits naturellement colériques, surtout quand certains pervers soufflent en permanence sur les braises.

« Les raisins de la colère », de John Steinbeck, montrent bien ces évolutions dans un cadre très frustrant et très désespérant : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Raisins_de_la_col%C3%A8re

La colère peut aussi faire l’objet de transferts d’un personnage à un autre. Par exemple vers l’environnement familial. Le manque de capacités d’analyse de son propre psychisme conduit alors vers toutes sortes de dérives et notamment à une fermeture totale à la rationalité intellectuelle. Cela conduit à toutes sortes de négationnismes, plutôt que de regarder la réalité en face.

Ainsi, tous les griefs exprimés contre les excès de l’ultralibéralisme économique devraient logiquement conduire vers des approches coopératives, le fondement du Triptyque Économique. Cela atténuerait une des causes de frustration. Que nenni ! Malheureusement, pour l’instant.

Ainsi, l’acceptation des données scientifiques liées aux changements climatiques anthropiques devraient conduire à changer progressivement de style de vie au lieu de hurler avec les loups négationnistes lâchés par les lobbies des énergies sales.

Cela permettrait un passage en douceur vers une humanité réconciliée avec son statut modeste et une préservation de son environnement.

Conseils au niveau individuel : Que faire face à un proche colérique ? Qu’est-ce que la colère et comment la gérer ? – Psychologue.net

Analyse approfondie au niveau politique : https://www.nonfiction.fr/article-711-la_colere_comme_moteur_de_laction_politique.htm

Les fils des Lumières devraient refuser l’irrationalité colérique.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

It is often said that perverted, narcissistic political leaders work hard to create and then recuperate anger in the electorate. These angers are frequently irrational and generated by frustrations. These frustrations come from the difficulty to manage mourning processes, in the widest sense.

The absolute and individualistic freedom, which justifies all the hopes of personal power, of domination, of infinite enjoyment, can only lead to frustrations when the situation does not facilitate the realization of the chimeras anymore. Turning the page would be common sense, but many prefer to deny reality first. This is particularly clear when it comes to accepting the data of climate science, because it implies mourning the loss of a lifestyle that was thought to be eternal. Grief over the loss of loved ones goes through the same denial process. Others go through a phase of sometimes aggressive anger towards the messenger who brings disillusionment. It is occasionally expressed towards the caregiver who could not save the loved one, towards the family neighbor who dares to contradict, towards the political leader who does not caress the bristly hair. The acceptance phase should follow in rational minds. It is much more difficult for naturally angry people, especially when some perverts are constantly blowing on the embers.

John Steinbeck’s « The Grapes of Wrath » shows these developments in a very frustrating and hopeless setting: https://www.britannica.com/topic/The-Grapes-of-Wrath

Anger can also be transferred from one character to another. For example towards the family environment. The lack of capacities of analysis of one’s own psyche leads then to all kinds of drifts and in particular to a total closing to intellectual rationality. This leads to all sorts of negationism, instead of taking reality into account.

Thus, all the grievances expressed against the excesses of free-trade fanaticism should logically lead to cooperative approaches, the foundation of the Economic Triptych. This would alleviate one of the causes of frustration. But no! Unfortunately, for the moment.

Thus, the acceptance of scientific data related to anthropogenic climate change should lead to a gradual change of lifestyle instead of howling with the denialist wolves released by the dirty energy lobbies.

This would allow a smooth transition towards a mankind reconciled with its modest status and a preservation of its environment.

Advice at the individual level: https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/adult-health/in-depth/anger-management/art-20045434

Further reading about politics and anger : Angry politicians make angry voters, new study finds | CU Boulder Today | University of Colorado Boulder Political anger – Cherry – 2022 – Philosophy Compass – Wiley Online Library

The heirs of the Enlightenment should not comply with irrational anger.

1 commentaire

De l’agression russe contre l’Ukraine aux changements climatiques anthropiques / From the Russian aggression against Ukraine to man-made climate change

Pendant des années, les Républicains américains ont été des girouettes aux mains du Kochland, notamment. Au nom de la défense d’un style de vie qui sabote le climat terrestre, ils ont mené des guerres, souvent contre l’avis de la communauté internationale, ce qui a sapé le pouvoir des institutions internationales comme l’ONU, le GIEC et la Cour Pénale Internationale. Cela a favorisé le développement du national-populisme partout. De Trump à Poutine, d’Erdogan à Orban et à certains candidats aux élections présidentielles françaises, on retrouve et le déni a-scientifique des changements climatiques anthropiques et le mépris des institutions internationales. L’invasion de l’Ukraine, avec son cortège de crimes contre l’humanité, a été grandement facilitée par l’impuissance des institutions internationales initiée par les Républicains américains.

L’action très insuffisante contre les changements climatiques anthropiques, voire l’inaction, ont également été dynamisées par le Kochland. En entrant ce titre de livre dans la case  » recherche  » du Triptyque Économique, on retrouvera des informations à ce sujet.

Des imitateurs locaux ont promu l’émergence puis le développement de ces perversions. De Bannon à Poutine, les similitudes sont nombreuses.

Comment sortir de ce cadre mortifère ? Redonner du pouvoir à une gouvernance mondiale éclairée par la Raison et la science s’impose.

La proclamation d’un état d’urgence climatique mondial s’impose également.

Localement, l’état d’urgence est possible en cas de guerre. Nous avons récemment connu des éléments d’état d’urgence sanitaire bienvenus pour freiner la Covid. Désormais, il faut un état d’urgence climatique planétaire et les outils pour le mettre en œuvre. La solution à la guerre en Ukraine, la solution aux changements climatiques anthropiques passent par davantage de gouvernance mondiale, continentale et locale et non par des recroquevillements chauvins plus ou moins agressifs, ce qui est aux antipodes des délires du national-populisme.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

For years, American Republicans have been Kochland puppets, among other tamperers’. For the sake of an unsustainable lifestyle that sabotages our planet climate, they have waged wars, often against the will of the international community, which has undermined the power of international institutions like the UN, the IPCC and the International Criminal Court. This has fostered the development of national-populism everywhere. From Trump to Putin, from Erdogan to Orban and some of the French presidential candidates, you find both the a-scientific denial of anthropogenic climate change and the contempt for international institutions. The invasion of Ukraine, with its crimes against humanity, was greatly facilitated by the impotence of international institutions initiated by the American Republicans.

The very inadequate action against anthropogenic climate change, or even inaction, was also energized by Kochland. Entering this book title in the « search » box of the Economic Triptych will yield information on this subject.

Local imitators have promoted the emergence and then the development of these perversions. From Bannon to Putin, the similarities are numerous.

What is the way out of this deadly framework ? Restoring power to a global governance enlightened by Reason and science is the key point.

The proclamation of a global state of climate emergency is also necessary.

Locally, a state of emergency is possible in case of war. We have recently experienced elements of a welcome health emergency to curb the Covid pandemic. Now we need a global climate emergency and the tools to implement it. The solution to the war in Ukraine, the solution to anthropogenic climate change requires more global, continental and local governance, not more or less aggressive chauvinistic cowering, which is the antithesis of of national-populism ravings.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

Grandes et petites raisons de l’inaction climatique / Big and small reasons for climate inaction

La guerre en Ukraine a montré l’étendue de la dépendance envers la dictature russe en matière de dépendance énergétique. Les conséquences sur le long-terme en sont une augmentation considérable des rejets de GES, qui ne peut cesser que par un sevrage total. En outre, cela finance actuellement les guerres, en particulier en Ukraine.

George Monbiot alerte sur ce sujet depuis quelque temps et il sait mettre des points sur les  »i » et des barres aux « t », comme on le dit en anglais :

Gastastrophe – George Monbiot

Le court-termisme a donc conduit l’Allemagne dans une impasse, dans ce domaine. Comme l’écrit George Monbiot, une forte volonté gouvernementale peut permettre de trouver très rapidement des solutions alternatives à court et à moyen-terme. Les prix incitent à l’économie d’énergie et aux changements de sources parmi l’éventail existant. Cela a un coût individuel et collectif qu’il faut assumer au lieu de faire l’autruche. Il y a beaucoup d’autruches parmi les dirigeants politiques pressés de trouver de quoi caresser le bon peuple dans le sens du poil populiste. Le national-populisme devrait logiquement s’emparer de ce sujet au nom de l’indépendance énergétique et de la préservation d’un climat vivable pour les générations à venir, mais la Poutinisation et la Bannonisation ont accru la cécité de ce courant idéologique. Le déni, voire le négationnisme, sont pour eux une solution facile pour s’empêtrer dans l’égarement et amplifier ces phénomènes chez leurs ouailles. Le social-populisme conduit finalement à la même situation d’inaction. Ainsi, conditionner l’action climatique à la justice sociale revient souvent, faute de révolution efficace dans ce domaine, ce qui est très utopique, à repousser l’action aux calendes grecques. Le variant écolo-populiste entre dans le même cadre : conditionner l’action climatique au rejet absolu du nucléaire peut conduire à finalement entrer dans la chambre d’échos des fournisseurs d’énergie carbonée. Tout cela conduit à l’impasse ou à la soumission aux intérêts liées aux énergies sales et constitue une machine infernale. Cela conduit actuellement à une complicité avec le dictateur russe. Cella conduit à privilégier un style de vie insoutenable au détriment des générations à venir.

Au niveau local, toutes ces perversions se retrouvent. L’assemblée générale de la copropriété où je vis vient de refuser un projet de réhabilitation avec isolation des bâtiments et optimisation de la chaufferie. Elle a même rejeté le conseil syndical qui depuis des mois avait préparé ce projet. On y retrouve tous les ingrédients de l’inaction climatique, ce que certains ont réussi à fédérer pour des raisons peut-être inavouables. L’aspect financier évidemment. Certains copropriétaires auraient eu des difficultés financières dans ce cadre, mais le coût de la facture de gaz des mois et années à venir sera probablement similaire, voire supérieur au coût de remboursement des prêts, notamment à taux zéro, qui auraient permis la réalisation du projet. Il n’y a pas de prêt à taux zéro pour l’instant à propos des factures de gaz, mais une participation de l’état pour limiter provisoirement la hausse exponentielle du prix du gaz. On y retrouve quelques exemples de manifestations de l’agnotologie répandue par les Marchands de Doute (livre à lire), depuis des décennies, avec des remarques absurdes concernant la « dictature verte » ou « la secte écologiste ». La trace de la Poutinisation et de la Bannonisation populistes se retrouve bien sûr à ce niveau. Il y a aussi des éléments de conspirationnisme un tantinet paranoïaque dans ces allusions à une dictature bien hypothétique, ce qui rend de grands services aux oligarchies des énergies sales et surtout à la vraie dictature qui saccage l’Ukraine et ses habitants actuellement. De petits relents du discours anti-élites également, ce qui permet de se donner bonne conscience et de participer ainsi presque joyeusement à l’inaction climatique.

Alors faut-il se résigner, faut-il espérer un éclair de lucidité ? Pour le coup, la lenteur des évolutions dans une copropriété fait penser qu’une volonté politique nationale serait peut-être une réelle solution si le souhait de George Monbiot est exhaussé. L’obligation et la prise en charge massive et quasi totale des coûts de l’isolation dans le cadre d’un plan « Marshall » de lutte contre les changements climatiques anthropiques pourraient être l’alternative à tous les atermoiements, justifiés ou non. À défaut, faudra-t-il se résigner au suicide collectif ? À défaut de volonté démocratique collective, quelle est la solution ? Je mettrais volontiers des George Monbiot au pouvoir pour une dizaine d’années pour gérer la crise climatique autrement que par le laisser-faire, la sottise, l’ignorance, le court-termisme.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

The war in Ukraine has shown the extent of the dependence on the Russian dictatorship for energy. The long-term consequences are a considerable increase in GHG emissions, which can only be stopped by a total weaning. Moreover, it is currently financing wars, especially in Ukraine.

George Monbiot has been alerting on this subject for some time and he knows how to dot the « i « s and cross the « t « s, as they say in English:

Gastastrophe – George Monbiot

Short-termism has thus led Germany to a dead end in this area. As George Monbiot writes, a strong governmental will can quickly find alternative short and medium-term solutions. Prices provide an incentive to save energy and to switch to the existing range of sources. This has an individual and collective cost that we must comply with instead of burying our heads in the sand. There are many ostriches among the political leaders who are in a hurry to find something to stroke the good people’s hair in the populist direction. National-populism should logically take up this subject in the name of energy independence and the preservation of a livable climate for future generations, but Putinization and Bannonization have increased the blindness of this ideological current. Denial, or even negationism, is an easy solution for them to get entangled in misguidance and to amplify these phenomena among their flock. Social-populism finally leads to the same situation of inaction. Thus, making climate action conditional on social justice is often tantamount to postponing action to the Greek calendar, in the absence of an effective revolution in this field, which is very utopian. The ecologist-populist variant enters the same framework : conditioning climate action on the absolute rejection of nuclear power can lead to finally entering the echo chamber of the suppliers of carbonated energy. All this leads to a dead end or to submission to the interests of dirty energies and constitutes an infernal machine. This leads to complicity with the Russian dictator. It leads to privileging an unsustainable lifestyle at the expense of future generations.

At the local level, all these perversions can be found. The general assembly of the condominium where I live has just refused a rehabilitation project with insulation of the buildings and optimization of the boiler room. It even rejected the union council that had been preparing this project for months. We find all the ingredients of climate inaction, which some people have managed to federate for perhaps unmentionable reasons. The financial aspect of course. Some co-owners would have had financial difficulties in this context, but the cost of the gas bill in the months and years to come will probably be similar to, or even greater than, the cost of repaying the loans, especially the interest-free loans, which would have made the project possible. There is no zero-interest loan for the moment for gas bills, but a participation of the state to temporarily limit the exponential increase in gas prices. There are some examples of manifestations of the agnotology spread by the Merchants of Doubt (book to be read), for decades, with absurd remarks about the « green dictatorship » or « the ecologist cult ». The trace of populist Putinization and Bannonization is of course to be found here. There are also elements of paranoid conspiracy in these allusions to a hypothetical dictatorship, which is of great service to the energy oligarchies and especially to the real dictatorship that is currently devastating Ukraine and its inhabitants. Small hints of the anti-elite discourse as well, which allows to give oneself a good conscience and to participate almost joyfully in the climate inaction.

So should we resign ourselves, should we hope for a flash of lucidity ? For the time being, the slow evolution of a condominium makes us think that a national political will could be a real solution if George Monbiot’s wish happened to be fulfilled. The obligation and the massive and almost total payment of the costs of insulation within the framework of a « Marshall » plan of fight against the anthropic climate changes could be the alternative to all the procrastinations, whether justified or not. Otherwise, will we have to get ready for collective suicide? If there is no collective democratic will, what is the solution ? I would gladly put George Monbiot in power for a decade or so, so as to cope with the climate crisis in a way that would be different from laissez-faire, stupidity, ignorance and short-termism.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES) / New French left-wing alliance

Après l’effondrement électoral des partis de gauche traditionnels et la faiblesse du score du candidat écologiste au premier tour des élections présidentielles françaises de 2022, une alliance, appelée NUPES, s’est subitement créée autour d’un mouvement assez étrange, appelé France Insoumise puis Union Populaire. De peur de disparaître de l’Assemblée Nationale, presque tous les partis de gauche et écologistes sont allés à Canossa au lieu de tenter de constituer une alliance autour de leurs propres valeurs.

Le mouvement à l’origine de cette restructuration pose quelques problèmes.

Il menace régulièrement de ne pas se soumettre aux décisions collectives européennes, ce qui en fait un allié des divers mouvements souverainistes, le plus souvent nationaux-populistes. Le Triptyque Économique est très attaché au développement d’un ensemble européen après des siècles de luttes chauvines destructrices. Certes, cette Europe a souvent été sous l’influence des lobbies ultra-libéraux, et en particulier de ceux des productivismes sales. Mais la plupart des pays européens le sont également dans leurs frontières. Le problème n’est donc pas l’Europe, mais le lobbyisme, notamment celui des énergies carbonées et de la chimie agricole. S’en prendre à l’Europe, précisément au moment où l’Ukraine est envahie par des troupes russes, est un mépris total pour la solidarité européenne et dans ce cas pour la souveraineté de l’Ukraine. Le souverainisme français peut conduire à la négation d’autres souverainetés, et au négationnisme des droits de l’homme en Ukraine, et de ce fait à une complicité avec le dictateur russe. D’ailleurs, le dirigeant de la France Insoumise a souvent été très ambigu au sujet de la Russie actuelle :

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/03/04/avant-lorage/

Depuis, sa position a changé, mais tout revirement est-il impossible ? On notera en passant l’usage de l’argumentaire de Poutine sur le nazisme des uns et des autres.

Concernant les changements climatiques anthropiques, son mouvement a un programme théorique qui les prend en charge correctement, mais au cours des dernières années, il a également été ambigu par rapport à certains mouvements sociaux, qui ont mis l’accent sur le refus de l’augmentation des taxes sur les carburants, dont récemment à propos des « Convois de la Liberté » d’inspiration trumpiste :

https://www.lanouvellerepublique.fr/a-la-une/les-libertes-roulent-en-convois

Cela relève par certains côtés de la démagogie la plus totale. On ne peut pas faire croire que le style de vie lié aux énergies carbonées peut continuer sans fin tout en prétendant lutter contre les changements climatiques anthropiques.

Concernant la pandémie de Covid-19, on a vu des soutiens ambigus également aux manifestants antipasse-sanitaire où certains se mêlaient aux anti-vaxx de tout bord politique. Le résultat a été un score extraordinaire pour ce mouvement politique aux Antilles et à La Réunion. Notons qu’au second tour, ces voix se sont massivement portées sur la candidate d’extrême-droite. Là ce n’est plus uniquement de la démagogie, mais du populisme sur fond de conspirationnisme . Et on voit où le confusionnisme conduit, comme l’a si bien décrit Philippe Corcuff, dans « La Grande Confusion ».

Par ailleurs, d’autres perspectives plus intéressantes circulaient pour reconstruire une autre économie, comme l’Initiative des Licoornes :

https://www.cress-pdl.org/lancement-des-licoornes-une-alternative-concrete-aux-multinationales/embed/#?secret=08I97jCjjy#?secret=bzNQSoCYsy

Rappelons que le Triptyque Économique se fonde précisément sur le développement du secteur coopératif. Difficile de dire que ce sujet ait été au centre des débats électoraux français récents, ni d’ailleurs qu’il figure en tête de l’accord électoral qui a débouché sur cette alliance décevante. Comme le précise l’en-tête de ce blog, ni le national-populisme, ni désormais le social-populisme, ni malheureusement l’écolo-populisme ne sont à la hauteur des enjeux.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

After the electoral collapse of the traditional left-wing parties and the low score of the ecologist candidate in the first round of the French presidential elections of 2022, an alliance, called NUPES, was suddenly created around a rather strange movement, called France Insoumise and then Union Populaire. For fear of disappearing from the National Assembly, almost all the left-wing and ecologist parties went to Canossa instead of trying to form an alliance around their own values.

The movement behind this restructuring is controversial.

It regularly threatens not to comply with collective European decisions, which makes it an ally of the various, often national-populist movements endorsing sovereignty. The Economic Triptych clings to the development of a European statehood after centuries of destructive chauvinistic struggles. Certainly, this Europe has often been under the influence of free-trade-only lobbies, and in particular of those of dirty productivity. But most of the European countries are also under the influence of these lobbies within their borders. The problem is therefore not Europe, but lobbying, particularly that of carbon energies and agricultural chemistry. To attack Europe, precisely at a time when Ukraine is being invaded by Russian troops, is a total disregard for European solidarity and in this case for the sovereignty of Ukraine. French sovereignty can lead to the denial of other sovereignties, and to the denial of human rights in Ukraine, and thus to complicity with the Russian dictator. Moreover, the leader of France Insoumise has often been very ambiguous about Russia :

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/03/04/avant-lorage/

Since then, his position has changed, but is any reversal impossible? Incidentally, note the use of Putin’s argument about the Nazism of some and others.

Concerning anthropogenic climate change, his movement has a theoretical agenda that deals with it correctly, but in the last few years it has also been ambiguous about certain social movements, which have emphasized the refusal of the increase in fuel taxes, including recently with regard to the Trumpist-inspired « Freedom Convoys »:

https://www.lanouvellerepublique.fr/a-la-une/les-libertes-roulent-en-convois

In some ways, this is complete demagoguery. One cannot pretend that the carbon-based lifestyle can continue endlessly while claiming to fight anthropogenic climate change.

Regarding the Covid-19 pandemic, there was ambiguous support for the anti-vaxx protesters, where some of them mixed with anti-vaxx people from all political sides. The result was an extraordinary score for this political movement in the West Indies and Reunion. Let us note that in the second round, these votes were massively switched on the far-right candidate. Here it is not only demagogy, but populism on a conspiracy background. And we can see where confusion leads, as Philippe Corcuff described so well in « The Great Confusion ».

Meanwhile, other, more interesting, perspectives were circulating to rebuild another economy, such as the Licoornes Initiative:

https://www.cress-pdl.org/lancement-des-licoornes-une-alternative-concrete-aux-multinationales/embed/#?secret=08I97jCjjy#?secret=bzNQSoCYsy

Let us recall that the Economic Triptych is based precisely on the development of the cooperative sector. It is difficult to say that this subject has been at the center of recent French electoral debates, nor indeed that it is at the top of the electoral agreement that led to this disappointing alliance. As the header of this blog states, neither national-populism, nor now social-populism, nor, unfortunately, green-populism are up to the challenge.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

1 commentaire

Le Pen de la Mancha / The French far-right tilting at windmills

Entre les excès du néolibéralisme et les recroquevillements chauvins, il faut raison garder. Les changements climatiques anthropiques sont la menace majeure actuelle pour les décennies à venir. Pendant des années, les lobbies des énergies sales ont tout fait pour préserver leurs rentes et saboter les changements si urgents dans les sources d’énergie.

Suggérer la démolition des éoliennes existantes est un non-sens total de ce point de vue. Les remplacer par des centrales nucléaires qui ne seront peut-être en fonctionnement que dans plusieurs décennies est également inconséquent par rapport à l’urgence climatique. Et même d’un point de vue chauvin, la dépendance envers un uranium importé est une autre bévue. Sans parler du risque permanent d’accident et de ses conséquences, qui auraient un impact bien plus qu’esthétique sur nos paysages et surtout leurs habitants.

La guerre que mène un autre national-populiste contre l’Ukraine est une raison supplémentaire de développer les énergies renouvelables locales, éoliennes ou autres, pour freiner les changements climatiques anthropiques, mais aussi pour l’indépendance nationale, que certains prétendent défendre en la sabotant. En cas d’extension de ce conflit, les centrales nucléaires sont une immense vulnérabilité. Après avoir soutenu ce potentat, nos nationaux-populistes ont décidément l’art de se tromper et de tromper.

La littérature nous montre que la lutte contre les moulins à vent n’est pas nouvelle, mais qu’elle est toujours aussi étrange :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sancho_Panza

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Between the excesses of free-trade-only fanaticism and chauvinistic cowering, we must keep our heads. Anthropogenic climate change is the major current threat for the decades to come. For years, the dirty energy lobbies have done everything to preserve their profits and sabotage the much-needed changes in energy sources.

Suggesting the demolition of existing wind turbines is complete nonsense from this point of view. Replacing them with nuclear power plants that may not be in operation for decades is also inconsistent with the climate emergency. And even from a chauvinistic point of view, the dependence on imported uranium is another blunder. Not to mention the permanent risk of accidents and their aftermath, which would have a far more than aesthetic impact on our landscapes and especially their inhabitants.

The war that another national-populist is waging against Ukraine is another reason to develop local renewable energies, to slow down anthropic climate change, but also for national independence, which some claim to defend by sabotaging it. In case of an extension of this conflict, nuclear power plants are a huge vulnerability. Having supported this potentate, our national-populists have decidedly the art of deceiving and misleading.

Literature shows us that tilting at windmills is not new, but it is still strange :

https://www.phrases.org.uk/meanings/tilting-at-windmills.html

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

Les hommes de paille peuvent être très dangereux / Straw men can be very dangerous

Après la phase mondialisée d’accumulation de richesses liée au néolibéralisme, des oligarques nationaux se recroquevillent dans leurs seigneuries. Ce phénomène a été progressivement décrit dans divers billets sur ce site. Ainsi nous glissons graduellement du libéral-totalitarisme, décrit ici il y a quelque temps déjà, vers une sorte de national-féodalisme, dont un des outils est le populisme imprégné de confusionnisme. Ce phénomène a également été abordé dans plusieurs billets.

Il se trouve que certains oligarques semblent trouver leurs seigneuries trop petites pour satisfaire leur insatiabilité et lorgnent sur celles de leurs voisins. Peut-être est-ce là une manifestation logique de l’instinct d’accaparement, mais il se pourrait que, parfois, leurs hommes de paille dépassent les aspirations de leurs mandants. Une forme moderne du mythe de l’apprenti-sorcier, en somme, motivés qu’ils sont par leur propre soif de puissance. Ils utilisent alors tous les outils à leur disposition, de l’agitation de la xénophobie à la colère suscitée par leurs politiques. Selon leur puissance, leur degré de perversion narcissique, de paranoïa, ou encore de mégalomanie, cela peut aller jusqu’à la guerre précédée de toutes sortes de manipulations. Ainsi apparaissent diverses incarnations de Méphistophélès. Ainsi le Kochland a accouché d’un Trump, le Bolloréland d’un Zemmour. À qui Poutine a-t-il échappé ?

Pendant ce temps-là, les changements climatiques anthropiques progressent et les hommes en colère ne comprennent pas ou se trompent de cibles.

Angry Men – George Monbiot

Échappatoire : le Triptyque Économique ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Strawmen can be very dangerous

After the globalized phase of wealth accumulation linked to neoliberalism, national oligarchs are cowering in their lordships. This phenomenon has been gradually described in various posts on this site. Thus we are gradually sliding from free-trade fanaticism, described here some time ago, to a kind of national-feudalism, one of whose tools is populism impregnated with confusion. This phenomenon has also been discussed in several posts.

It so happens that some oligarchs seem to find their lordships too small to satisfy their boundless greed and are looking at their neighbors’. Perhaps this is a logical manifestation of the hoarding instinct, but sometimes their straw men outstrip the aspirations of their conjurers. A modern form of the sorcerer’s apprentice myth, in short, motivated as they are by their own thirst for power. They use every tool at their disposal, from agitating xenophobia to using the anger brought about by their policies. Depending on their power, their degree of narcissistic perversion, paranoia, or megalomania, this can go as far as war preceded by all sorts of manipulations. Thus various incarnations of Mephistopheles appear. Thus Kochland gave birth to Trump, Bolloréland to Zemmour. Who did Putin escape from ?

In the meantime, anthropogenic climate change is moving ahead, and angry men do not understand or have the wrong targets.

https://www.monbiot.com/2022/02/18/angry-men/

One way out could be the implementation of the Economic Triptych.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

Le Triptyque Economique pour ne pas sombrer dans la pensée complotiste / The Economic Triptych so as not to drown into conspiracy

Comme de nombreux billets ici ont tenté de le montrer, on peut éviter de sombrer dans le conspirationnisme. Ce piège empêche d’analyser la situation sereinement et fourvoie dans des impasses fantasmagoriques. Un livre sur ce sujet permet d’y voir un peu plus clair. Voir le lien en bas de page.

Trois thèmes majeurs sont apparus dans le cadre du Triptyque Économique, au fil du temps.

Le Triptyque Économique, c’est affirmer qu’un autre système économique est possible. Développer une économie authentiquement coopérative redonnerait du sens à la démocratie, en partie directe. Relisez les billets autour du thème de la coopération. Étendue à l’Europe, cette idée de Triptyque Économique lui redonnerait une valeur d’exemple pour éviter le retour vers les chauvinismes liés à l’état-nation.

Le Triptyque Économique, c’est penser qu’un système économique différent pourrait être moins prédateur, avec un cahier des charges approprié, résumé dans la charte inscrite dans un des billets du Triptyque Économique. Cela permettrait de prendre en compte sérieusement les saccages anthropiques mentionnés ici. Relisez les billets autour des questions environnementales, en particulier à propos des changements climatiques anthropiques.

De multiples chausse-trappes empêchent d’envisager un avenir meilleur pour les générations qui nous suivront. On y retrouve d’abord l’action des lobbies des énergies sales, souvent dénoncés ici. Ils utilisent le libéralisme économique comme paravent pour masquer l’exploitation de la rente liée aux énergies fossiles, qui modifient gravement les équilibres climatiques. Ils pratiquent couramment la méthode du bouc-émissaire afin de détourner l’attention. Enfin, ils détournent les mouvements sociaux vers les récriminations qui les arrangent. Ils trouvent des alliés complaisants dans différentes mouvances politiques parmi quasiment tout l’échiquier habituel. Le résultat est un confusionnisme généralisé souvent embrouillé en plus par le complotisme.

Les liens suivants illustrent cette approche : (si l’anglais vous gêne, utilisez les traducteurs en ligne disponibles dans la colonne de droite, par exemple.)

Koch Group Canvasses for Schmitt in Crowded GOP Primary for Open Missouri Senate Seat – EXPOSEDbyCMD

Blatant Opportunism – George Monbiot

Freedom’s Prison – George Monbiot

Le complotisme de Sebastian Dieguez , Sylvain Delouvée

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

As many posts here have tried to show, one can avoid sinking into conspiracy. This trap prevents a rational analysis of the situation and leads to phantasmagorical dead ends. A book on this subject allows us to see things a little more clearly. See the link above.

Three major themes have emerged in the framework of the Economic Triptych, over time.

The Economic Triptych is to assert that another economic system is possible. Developing an authentically cooperative economy would give meaning to direct democracy. Read again the posts on the theme of cooperation. Extended to Europe, this idea of an Economic Triptych would give it back a value of example to avoid the return to the chauvinism linked to the nation state.

The Economic Triptych means that a different economic system could be less predatory, with appropriate specifications, summarized in the charter included in one of the posts of the Economic Triptych. This would allow to seriously take into account the anthropogenic rampages mentioned here. Read again the posts around environmental issues, especially about anthropogenic climate change.

Multiple traps prevent us from contemplating a better future for the generations that will follow us. First, there is the tampering of the dirty energy lobbies, often exposed here. They use free-trade as a screen to hide the profit linked to the exploitation of fossil fuels, which seriously modify the climatic balance. They routinely use the scapegoat method to divert attention. Finally, they divert social movements towards the demands that suit them. They find complacent allies in different political movements, amidst almost the whole usual spectrum. The result is generalized confusion, frequently further increased by conspiracy theories.

The links in the French section illustrate this approach. (if this language is a hindrance, use the online translators available in the right column, for example.)

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire