Le Triptyque Economique / the Economic Triptych

(Googled into English below)

Dans nos contrées, nous avons un triptyque républicain, liberté, égalité, fraternité inscrit sur les mairies, les écoles ou les prisons. Je pense qu’il serait judicieux de l’étendre au système économique.

J’aimerais voir émerger un système polychrome fondé sur trois tiers en termes de personnes employées, un tiers de système économique libéral, avec des garde-fous, au nom de la liberté, un tiers de système collectif, au nom de l’égalité, un tiers de système authentiquement coopératif, sur le principe un homme, une voix, au nom de la fraternité. Les crises environnementales, le caractère fini des ressources, les crises économiques, politiques, sociales m’ont incité à méditer sur les idées alternatives.

Je reviens régulièrement sur cette idée de Triptyque Économique, dont le but est de remplacer le monochrome du libéral-totalitarisme économique actuel, par du polychrome.

Il s’agit de proposer une étape qui pourrait ouvrir la voie à d’autres alternatives, une étape qui permettrait de faire cesser cette dérive vers un ultralibéralisme indifférent aux souffrances humaines et qui détruit notre environnement. Ce n’est pas une fin en soi, mais une piste qui relève de l’utopie réaliste. Cette piste est à mettre en parallèle avec la partie économique du programme du Conseil National de la Résistance. Mon billet du 15 juin 2011 apporte des précisions pour une mise en perspective avec le programme du CNR.

J’alimente ce blog en « billets » autour de ce sujet et également autour de la notion de respect des droits de l’être humain. Le but est également de tenter d’apporter des éclairages pour alimenter la réflexion. Cet enssemble constitue désormais un tout à méditer globalement. Les petites touches finissent par constituer un tableau qui fait sens, selon la méthode picturale impressionniste.

Les contributions positives des Amis du Triptyque Économique, du Respect de l’Autre, des équilibres naturels, et de l’Évolution Démocratique sont les bienvenues.

L’article suivant sur la page d’accueil est le dernier mis en ligne. Ensuite, il est possible de remonter le temps !

Les liens de la colonne de droite (« blogroll ») m’ont souvent inspiré.

Un grand merci aux abonnés de ce blog et à ses visiteurs réguliers.
Son but est de participer à la prise de conscience de la gravité des crises environnementales et sociales.
Il est aussi de promouvoir des alternatives humanistes à l’ultralibéralisme ambiant tout en incitant à éviter les recroquevillements chauvins.
Après une phase d’accumulation de données et de « billets », l’heure est au « tri sélectif ».
Les liens devenus inopérants sont régulièrement supprimés. Les « billets » devenus inadaptés subissent le même sort, de manière aussi à éviter les redites inutiles.
Ce processus passe par la republication journalière sur des réseaux sociaux de billets antérieurs après le processus décrit plus haut. De temps à autre, un « nouveau billet » s’inscrit dans ce cadre.
Les commentaires positifs sont toujours les bienvenus.
N’hésitez pas à faire circuler les « billets » qui vous conviennent !

Jean-Michel Masson

Addendum 2020 : une mise en perspective avec la crise sanitaire de Covid-19, alias coronavirus, a été ajoutée à la fin de pratiquement tous les billets antérieurs. 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

In our regions, we have a republican triptych, freedom, equality, fraternity inscribed on town halls, schools or prisons. I think it would be wise to extend it to the economic system.

 

I would like to see the emergence of a polychrome system based on three thirds in terms of people employed, a third of the liberal economic system, with safeguards, in the name of freedom, a third of the collective system, in the name of equality, a third of an authentically cooperative system, in principle a man, a voice, in the name of fraternity. Environmental crises, the finite nature of resources, economic, political and social crises have prompted me to meditate on alternative ideas.

I regularly come back to this idea of ​​an Economic Triptych, the aim of which is to replace the monochrome of current economic liberal-totalitarianism with polychrome.

It is a question of proposing a stage which could pave the way to other alternatives, a stage which would make it possible to put an end to this drift towards a free trade only fanaticism indifferent to human suffering and which destroys our environment. It is not an end in itself, but a track that comes from realistic utopia. This track is to be compared with the economic part of the program of the National Council of the Resistance. My post of June 15, 2011 provides details for a perspective with the CNR program.

I feed this blog in « posts » around this subject and also around the concept of respect for human rights. The goal is also to try to bring light and unusual information to feed the reflection. This collection is now a whole to think about and available on request in the form of a file. The short strokes end up constituting a painting that makes sense, according to the impressionist pictorial method.

The positive contributions of the Friends of the Economic Triptych, Respect for Others, natural balances, and Democratic Evolution are welcome.

The next article on the home page is the last one posted. Then it is possible to go back in time!

The links in the right column (« blogroll ») have often inspired me.

A big thank you to the subscribers of this blog and to its regular visitors.
Its purpose is to participate in raising awareness of the seriousness of environmental and social crises
It is also to promote humanist alternatives to ambient ultra-liberalism while encouraging people to avoid chauvinist huddles.
After a phase of accumulating data and « tickets », the time has come for « selective sorting ».
The links that become inoperative are regurlarly deleted. The « posts » that  become unsuitable suffer the same fate, so as to avoid unnecessary repetitions.
This process involves the daily reblogging on social networks of previous tickets after the process described above. From time to time, a « newpost » is part of the process.
Positive feedback is always welcome.
Do not hesitate to circulate the « posts » that suit you !

Jean-Michel Masson

Addendum 2020: a perspective on the health crisis of Covid-19, aka coronavirus, was added at the end of many posts.

 

Publié dans Triptyque... | 19 commentaires

Alimentation alternative / Alternative food

(Somehow deepled into English below)

Les changements climatiques anthropiques montrent l’influence désormais délétère de l’humanité sur les équilibres naturels. Si l’humanité entend ne pas disparaître avec l’anthropocène, il convient d’atténuer considérablement les diverses saturations liées à l’hybris.

Les rejets de gaz à effet de serre liés au chauffage ou aux moteurs à explosion à base d’énergies fossiles sont un facteur très important.

Moins connus, les effets de notre alimentation carnée le sont tout autant sinon davantage.

Il convient donc désormais de freiner aussi considérablement la consommation de ce type de nourriture.

Il se trouve que d’autres motivations poussent en même temps dans la même direction, comme le mouvement végane. Dans ce cadre, d’autres motivations s’ajoutent, comme le souhait de réduire la souffrance animale. L’hédonisme alimentaire humain se fonde en effet sur une cruauté invraisemblable envers le monde animal. Pour satisfaire cette manie de l’alimentation carnée, il faut toujours plus de terre cultivable pour alimenter le bétail. Le tout sabote la biodiversité, l’élevage bovin et ovin est une source considérable de rejets de gaz à effet de serre. Une alimentation plus végétalisée de l’humanité aurait donc un double effet : réduire en même temps les rejets de gaz à effet de serre et la cruauté inouïe envers les animaux de rente. La cruauté ambiante à propos des animaux, mais également dans d’autres domaines, est également dénoncée par certains mouvements féministes.

Évidemment, tout le monde n’est pas encore prêt à s’orienter dans cette voie. Mais le changement peut se faire progressivement. Le réductionnisme est un peu comme le triptyque économique : une désaccoutumance progressive des systèmes économiques mortifères, en favorisant l’esprit plus vertueux du monde coopératif authentique.

Deux ouvrages à lire pour mieux comprendre ce billet :

Le courage de la nuance de Jean Birnbaum – PDF – Ebooks – Decitre

La pensée végane – 50 regards sur la condition… de Renan Larue – Album – Livre – Decitre

Merci à Montaine, Marine, Valérie et Marc pour leurs apports directs ou indirects à cette réflexion.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Anthropogenic climate change shows mankind’s deleterious clout on natural balances. If mankind does not want to disappear with the Anthropocene, the various saturations linked to our hybris must be considerably reduced.

Greenhouse gas emissions linked to heating or explosion engines based on fossil fuels are a very important factor.

Less well known are the effects of our meat diet, which are just as important, if not more so.

It is therefore imperative from now on to considerably slow down the consumption of this type of food.

At the same time, other motivations are pushing in the same direction, such as the vegan movement. In this context, other motivations are added, such as the wish to reduce animal suffering. Human food hedonism is indeed based on utter cruelty towards the animal world. To satisfy this mania for meat, we need more and more arable land to feed the livestock. This sabotages biodiversity and cattle and sheep farming is a considerable source of greenhouse gas emissions. A more vegetalized diet for humankind would therefore have a double effect: reducing at the same time the greenhouse gas emissions and the unheard-of cruelty towards livestock. The ambient cruelty about animals, but also in other realms, is also exposed by some feminist movements.

Obviously, not everyone is ready to go down this road as yet. But the change can be made gradually. Reductionism is a bit like the economic triptych : a gradual withdrawal from mortifying economic systems, favoring the more virtuous spirit of the authentically cooperative world.

Two books to read to better understand this post :

Le courage de la nuance de Jean Birnbaum – PDF – Ebooks – Decitre

La pensée végane – 50 regards sur la condition… de Renan Larue – Album – Livre – Decitre

Thanks to Montaine, Marine, Valérie and Marc for their contributions to this post.

Laisser un commentaire

Appel de Rémi Fauchet, un ami du Triptyque Économique

LettreMondeDaprès.2021-05-27.docx édité le : 27/05/2021
Auteur : Rémi FAUCHET Page : 1/2
En ce premier quart de XXI siècle, tout a été écrit, dit, pensé, réfléchi sur la triste situation actuelle. À quoi cela sert de savoir comment notre système « économique » a réussi à se diffuser en mettant l’Humain de côté. La vraie question est pourquoi l’Humain continue de penser que c’est la seule et unique solution pour se développer sur une Terre finie ??
Dernièrement, un simple virus a réussi à bloquer l’économie du monde réel en tuant des humains sans logique apparente malgré une accélération de l’économie virtuelle !! Où est le progrès ?
Pour maintenir la « loi de l’Offre et de la Demande » la création d’un socle commun apparaît comme la seule solution. Continuer de vivre sur ce que l’on appellerait le « Bien commun » aurait également comme bénéfice, la réduction de l’impact des crises financières sur la population et sur tous les services structurels ou publics.
Ce « Bien commun » correspondrait à ce que la Terre met annuellement à disposition de l’humanité ou de la société. Le financement de ce « Bien commun » pourrait être un pourcentage de monnaie prélevé systématiquement lors de la création de monnaie par les banques commerciales normalement pour le compte des banques centrales.
A l’échelle mondiale, ce pourcentage serrait calculé par rapport à la surconsommation annuelle de notre Terre par les Humains ; cette valeur est aujourd’hui égale à environ 40%. En effet, nous consommons à l’échelle mondiale en 221 jours ce que la Terre peut nous donner en 365 jours !!
Ce pourcentage serait ainsi au départ de 0.40 € pour 1 € créé. Ce budget constitué serait affecté aux réparations des préjudices contre la Terre. Il serait géré par une banque éthique qui ne spécule pas et finance uniquement de l’économie réelle à impact positif pour la planète Terre.
Notre modèle économique actuel est en fin de vie ; vous pouvez être l’acteur.rice d’un renouveau national et mondial.
En 2013, l’observatoire des inégalités indiquait que moins de 10% de la population mondiale détenait 83% du patrimoine mondial, alors que 3% allaient à 70% des habitants. L’Amérique du Nord et l’Europe en possédaient 65%.
Ces inégalités ont continué de s’accroitre malgré de nombreuses alertes sociales et environnementales. La mise en place d’outils propres à chaque pays pour répartir par cascade ces richesses fonctionne très mal. En 2020, les plus riches qui détenaient près de 80% des richesses représentaient 1% de la population mondiale. Est-ce encore viable ?
Parallèlement les écosystèmes sur Terre déclinent et avec l’augmentation de l’empreinte écologique, les Humains ne cessent de polluer et de grignoter les écosystèmes sur Terre. Pour simplifier, selon les scientifiques, les disparitions d’espèces ont été multipliées par 100 depuis 1900, soit un rythme sans équivalent depuis l’extinction des dinosaures il y a 66 millions d’années.
Ce « Bien Commun » permettrait de financer outre les réparations des dégâts environnementaux, un revenu de base puisque l’Humain est considéré comme la première ressource d’un pays.
En réduisant rapidement nos pollutions et en menant des actions de prévention efficaces pour réduire l’impact négatif des Humains sur Terre, ce pourcentage serait revu annuellement à la baisse. Il pourrait même être envisagé d’avoir l’objectif de revenir à une consommation mondiale annuelle équivalente aux ressources annuelles mises à disposition par la Terre !
Dernièrement pour maintenir l’économie face à une situation générée par l’Humain, la création de monnaie a été la solution. On parle d’un énième emprunt qui sera financé plus tard par les générations à venir ou sera supprimé par un hypothétique accord mondial ; alors pourquoi ne pas transformer cette dette en « Bien Commun » pour que les générations à venir aient un droit de regard sur l’utilisation de cet argent ?
LettreMondeDaprès.2021-05-27.docx édité le : 27/05/2021
Auteur : Rémi FAUCHET Page : 2/2
Aujourd’hui, une partie de cette dette permet aux banques et assurances d’augmenter leurs bénéfices au détriment des gens de terrain comme les personnels soignants ou de la logistique urbaine.
Remettons l’Humain au centre de l’innovation, de l’économie et de la finance en modifiant juste le principe de création de la monnaie ; ceci pour rétablir de l’équité dans le monde et pour arrêter de détruire notre unique planète pour la vie Humaine.
Les Banques commerciales pourraient par exemple continuer de créer la monnaie, mais à chaque création de celle-ci, un pourcentage leur serait soustrait pour être affecté à des banques éthiques. Ces organismes seraient gérés par des instances mondiales et nationales représentatives des habitants de chaque pays afin de constituer le « bien commun » de l’humanité.
Quand l’impact nuisible des flux financiers aura disparu, l’économie pourra revenir aux mains des banques commerciales et assurances !!
Ainsi, un pays sera en bonne santé économique si parmi ses indicateurs financiers, ce « bien commun » ne se dégrade pas dans le temps, mais augmente.
Aussi, je m’en remets à vous et me permets de vous adresser cette note très synthétique présentant les principes d’un modèle économique qui s’appuie sur la Loi de l’Offre et de la Demande intégrant les ressources de la Terre.


Rémi FAUCHET

Laisser un commentaire

Pandémie de confusionnite / Confusion pandemic

Somehow deepled into English below

Voici un ouvrage remarquable qui analyse les dérives en cours dans nos contrées. L’auteur montre comment des mots sont détournés de leur sens, comme dans l’étrange « Front Populaire  » d’Onfray. Certains intellectuels et d’autres personnalités politiques où journalistiques finissent par glisser vers un pseudo républicanisme dévoyé de ses valeurs historiques. Tout cela crée un terreau favorable aux extrêmes-droites. À partir d’une dénonciation légitime des effets de la mondialisation économique néolibérale, des recroquevillements chauvins illégitimes se développent et sont souvent happés par une mécanique néoconservatrice. Une sorte de variant local du trumpisme, peut-être en pire.

Editions Textuel – Livre – La Grande Confusion

Cet ouvrage encyclopédique fournit des outils d’analyse pour se vacciner contre ces nouvelles versions du nationalisme étriqué. Si le néolibéralisme économique outrancier a secrété une envie d’échappatoire bien compréhensible, l’auteur rappelle que l’altermondialisme permet précisément d’offrir des alternatives qui évitent de sombrer dans un marécage néoconservateur qui regroupe une hostilité générale à toutes les formes de progressisme en mettant dans le même sac les libertés des Lumières et les excès du libéralisme économique. On y retrouve pêle-mêle de l’islamophobie, de l’antisémitisme, de l’antimaçonnisme.

La dimension éducative de ce travail fondamental permet d’éviter les tentations complotistes instrumentalisées dans les milieux confusionnistes. Cela incite à la prudence quand on parle des médias ou des méthodes des think-tanks libertariens, comme le fait Le Triptyque Économique, pour précisément éviter les chausse-trappes mises en évidence par Philippe Corcuff. Relire par exemple ces billets :

Dans son ouvrage méthodique, Philippe Corcuff trouve que le mot « populisme » n’est pas toujours le mieux adapté pour décrire les phénomènes en cours. Peut-être conviendrait-il de le remplacer dans certains de mes billets antérieurs par le mot « confusion » ou, le cas échéant, ses dérivés.

Lisez et faites lire « La grande confusion »de Philippe Corcuff.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Here is a remarkable book which analyzes the drifts in progress in our countries. The author shows how words are diverted from their meaning, as in Onfray’s strange « Popular Front ». Some intellectuals and other political or journalistic personalities end up sliding towards a pseudo-republicanism deviated from its historical values. All this creates a breeding ground for the far right. From a legitimate denunciation of the effects of the neoliberal economic globalization, chauvinistic cowering is spreading and is often caught up in an illegitimate neoconservative mechanism. A sort of local variant of Trumpism, perhaps a worse one.

Editions Textuel – Livre – La Grande Confusion

This encyclopedic work provides analytical tools to vaccinate oneself against this chauvinistic cowering. If outrageous economic neoliberalism has produced an understandable desire to escape, the author reminds us that alter globalism allows us precisely to offer alternatives that avoid sinking into a neoconservative swamp that brings together a general hostility to all forms of liberalism by lumping together the freedoms of the Enlightenment and the excesses of free-trade. We find Islamophobia, anti-Semitism and anti-Masonicism in a jumble.

The educational dimension of this fundamental work makes it possible to avoid the conspiratorial temptations instrumentalized in the confusion- prone circles. This encourages caution when speaking of the media or the methods of libertarian think-tanks, as Le Triptyque Économique does, precisely to avoid the pitfalls highlighted by Philippe Corcuff. Read again, for example, these posts:

In his methodical approach, Philippe Corcuff finds that the word « populism » is not always the best suited one to describe the current phenomena. Perhaps it would be appropriate to replace it in some of my previous posts by the word « confusion » or its derivatives.

Read and suggest reading « La grande confusion » by Philippe Corcuff.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

Exploitation de l’irrationalité / Exploitation of irrationality

Les périodes de crise sont souvent favorables à l’irrationalité. La peur en est un facteur aggravant. Certains sont prêts, parfois par cynisme, parfois par appât du gain ou par simple envie de satisfaire un fond de perversion narcissique, à l’exploiter sans scrupule. L’être humain est malheureusement capable du meilleur comme du pire.

Il est donc indispensable de tenter de mettre en garde contre des phénomènes massifs, qui sont des impasses dangereuses quand ils masquent les menaces réelles, comme les changements climatiques anthropiques ou la pandémie de SARS-CoV2 :

Carlo Alberto Brusa | Conspiracy Watch | L’Observatoire du conspirationnisme

https://www.cairn.info/revue-du-crieur-2015-1-page-128.htm

L’autre facette de l’être humain peut redonner de l’espoir , heureusement :

Convivialist wishes for 2021

https://www.oprahmag.com/entertainment/a35268319/amanda-gorman-inauguration-poem-transcript/

Le Triptyque Économique tente de s’inscrire dans cette voie, celle de la Raison et de la bonté, plutôt que dans celle de la hargne irrationnelle.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Times of crisis are often conducive to irrationality. Fear is an aggravating factor. Some people are ready, sometimes out of cynicism, sometimes out of greed or out of a simple desire to satisfy a narcissistic perversion, to exploit it unscrupulously. Unfortunately, human beings are capable of the best and the worst.

It is therefore essential to try to warn against massive phenomena, which are dangerous dead ends when they mask the real threats, such as man-made climate change or the SARS-CoV2 pandemic :

https://www.cairn.info/revue-du-crieur-2015-1-page-128.htm

The other facet of the human being can give hope, fortunately :

<pre class="wp-block-syntaxhighlighter-code">http:&#047;&#047;convivialisme.org/2021/01/26/convivialist-wishes-for-2021/

https://www.oprahmag.com/entertainment/a35268319/amanda-gorman-inauguration-poem-transcript/

<span class="embed-youtube" style="text-align:center; display: block;"><iframe class='youtube-player' width='640' height='360' src='https://www.youtube.com/embed/JxsZHgDvHjU?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr&autohide=2&wmode=transparent' allowfullscreen='true' style='border:0;' sandbox='allow-scripts allow-same-origin allow-popups allow-presentation'></iframe></span>
</pre>

The Economic Triptych attempts to follow this path, that of Reason and Goodness, rather than that of irrational anger.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

Covid et psychisme / Covid and psyche

La pandémie de coronavirus, alias SARS-CoV-2, provoque plus ou moins de souffrances psychiques, qui s’ajoutent aux douleurs physiques, pour certaines personnes, sans parler des perturbations compréhensibles liées à la crise économique induite par les nécessités dues aux phases de confinement :

Serge Hefez : « Nous vivons tous un traumatisme collectif »

Quand ces souffrances se développent dans le cadre d’un contexte pathologique, elles peuvent prendre de l’ampleur. Encore faut-il en être conscient :

Les troubles de la personnalité – AQPAMM

Ces souffrances individuelles ont probablement des conséquences collectives, avec notamment un développement considérable de la pensée de type complotiste, et/ou, irrationnelle. Certains sont prêts à exploiter au maximum cet état d’esprit. Dans ce cas, on n’est plus dans le complotisme, c’est-à-dire la croyance sans preuves en des complots imaginaires, mais dans de vraies machinations, comme le montre ce lien en anglais : (utilisez les traducteurs en ligne disponibles dans la colonne de droite, si nécessaire)

Who Funds the Federalist? Finally, We Know.

Pendant ce temps, les conséquences de l’hyperactivité humaine continuent de s’amplifier dans une certaine indifférence. Les mêmes milieux pervers mentionnés dans le lien précédent ont aussi un impact majeur sur cette indifférence.

La clairvoyance devrait aider à dépasser cette léthargie.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

The coronavirus pandemic, alias SARS-CoV-2, causes more or less psychic suffering, which is added to physical pain for some people, not to mention the understandable disturbances linked to the economic crisis induced by the necessities due to the containment phases : (use the online translators available in the right column, if necessary)

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-19-mars-2020

When these sufferings develop in a pathological context, they can increase in magnitude. It is important to be aware of this :

Les troubles de la personnalité

These individual sufferings probably have collective consequences, including a considerable development of conspiratorial and/or irrational thinking. Some are willing to exploit this state of mind to the fullest. In this case, we are no longer in the realm of conspiracy, i.e. the belief without evidence in imaginary plots, but in real tampering schemes, as shown in this link :

Who Funds the Federalist? Finally, We Know.

Meanwhile, the consequences of human hyperactivity continue to be amplified with a certain amount of indifference. The same perverse circles mentioned in the previous link also have a major impact on this indifference.

Clear-sightedness should help overcome this lethargy.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

Conspirationnisme et tendance paranoïde / Conspiracy and paranoia

(Somehow deepled into English below)

Les délires conspirationnistes, c’est-à-dire, liés à la croyance en de faux complots sont très prégnants en cette période marquée par la pandémie de SARS-CoV2, alias coronavirus, alias Covid-19.

Qu’en dit-on dans le monde universitaire, notamment ?

Voici des liens à parcourir :

‪Étudier les théories du complot en sciences sociales : enjeux et usages‪ | Cairn.info

FAKE NEWS: comment ne plus vous faire piéger? Voici les conseils d’un expert (vidéo) – RTL Info

Coronavirus : comment la rhétorique complotiste détourne la science en période d’épidémie

julien giry science politique

Julien Giry se concentre sur une approche sociologique. D’autres privilégient la dimension psychologique, comme dans cet exemple :

Décryptage: « Hold-Up », le documentaire complotiste qui alimente la paranoïa – DH Les Sports+

Hold-up, un film complotiste qui alimente la paranoïa autour du Covid-19 | L’Echo

Nous et les Autres: Psychologie sociale du coronavirus (épisode 13): Le complotisme, meilleur des anxiolytiques?

La psychosociologie pourrait concilier les deux approches.

Une analyse intéressante du phénomène a été publiée il y a quelque temps sur l’Observatoire du Conspirationnisme :

Paranoïa, contre-culture et milieux radicaux (2/2) | Conspiracy Watch | L’Observatoire du conspirationnisme

En tout cas, nous voici face à un phénomène inquiétant, comme l’avait bien montré Ionesco dans « Rhinocéros ». Une pandémie dans la pandémie est en cours : celle de « rhinocérite ».

Quand le phénomène devient massif du point de vue collectif, la voie qui conduit à l’horreur peut se reproduire. Les théories fumeuses sur les « Forces Occultes » et autres « Protocole des Sages de Sion », au moment de la crise économique des années trente du siècle précédent, ont conduit au nazisme, qui les avait exploitées à fond pour accéder au pouvoir. De nos jours le national-populisme se développe considérablement dans un cadre similaire. Attention : danger !

Pendant ce temps-là les changements climatiques anthropiques progressent. Des lobbies économiques liés aux énergies sales sabotent méthodiquement tout ce qui peut conduire vers une approche rationnelle. La lecture de « Marchands de Doute » ou de « Kochland » montrent l’ampleur du phénomène. Là, il ne s’agit pas de théorie du complot, de conspirationnisme ou de complotisme, mais de véritables machinations ou tout simplement de lobbying pervers bien documenté.

Nous avons peut-être tous, au fond de nous-mêmes, un fond plus ou moins important de tendance paranoïde, ce qui expliquerait pourquoi certains sombrent plus ou moins facilement dans la croyance complotiste plutôt que s’astreindre à la raison.

L’approche rationnelle et le Triptyque Économique pourraient néanmoins fournir des antidotes efficaces.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

The conspiracy delusions, that is, linked to the belief in false plots, are very prevalent in this period marked by the SARS-CoV2, aka coronavirus, aka Covid-19 pandemic.

What is being said about it in the academic world, in particular ?

(See some links to browse in French above)

Julien Giry focuses on a sociological approach. Others privilege the psychological dimension, like in this example : (Click on the links in the French section above)

Psychosociology could reconcile the two approaches.

An interesting analysis of the phenomenon was published some time ago on the Conspiracy Observatory: (See links in the French section above)

In any case, here we are facing a worrying phenomenon, as Ionesco had well shown in « Rhinoceros ». A pandemic of « Rhinoceritis » is underway within the Covid pandemic.

When the phenomenon becomes massive from a collective point of view, the path that leads to horror can happen again. The smoky theories on the « Occult Forces » and other « Protocols of the Elders of Zion », at the time of the economic crisis of the 1930s of the previous century, led to Nazism, which had exploited them boundlessly to gain power. Nowadays national-populism is developing considerably within a similar framework. Beware: danger !

Meanwhile anthropogenic climate change is on the rise. Economic lobbies linked to dirty energy are methodically sabotaging everything that can lead to a rational approach. Reading « Merchants of Doubt » or « Kochland » shows the extent of the phenomenon. There, it is not a question of conspiracy theory, conspiracy or plotting, but of real tampering or simply well-documented perverse lobbying.

Perhaps we all have, deep down, a more or less important background of paranoid tendencies, which could explain why some people sink more or less easily into the conspiracy belief rather than submit to reason.

The rational approach and the Economic Triptych could nevertheless provide effective antidotes.

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

Ne pas confondre complotisme et machinations vérifiables / Do not confuse conspiracy with verifiable tampering

George Monbiot analyse clairement la mise en œuvre perverse des idées ultralibérales au Royaume-Uni :

For Your Eyes Only – George Monbiot

Depuis des décennies ce courant idéologique étend son emprise. Actuellement, en raison du rejet de la mondialisation libérale, il s’oriente vers une phase encore pire qui y ajoute des éléments variés de chauvinisme, de racisme parfois, le tout en appui sur une pensée complotiste qui se répand, malheureusement :

Dans la tête d’un conspirationniste – Le Pharmachien

Cette pensée irrationnelle prépare les esprits pour toutes sortes d’aventures risquées en semant le doute sur les approches rationnelles :

Quels sont les impacts de la désinformation? | Agence Science-Presse

Ces méthodes sont celles de Donald Trump. Elles tiennent du national-populisme. Le populisme médical en vogue le favorise.

Pendant ce temps-là les changements climatiques anthropiques progressent malgré la politique de l’autruche encouragée par les « Marchands de Doute » (relire le livre éponyme).

Quand quelqu’un a sombré dans la pensée complotiste, si cela s’appuie sur un fond paranoïaque ou/et une tendance à la perversion narcissique, plus aucun échange rationnel n’est possible. L’éloignement n’est-il pas la seule solution ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

George Monbiot clearly analyzes the perverse implementation of free-trade-only ideas in the United Kingdom :

For Your Eyes Only

For decades this ideological current has been extending its hold. Currently, because of the rejection of liberal globalization, it is moving towards an even worse phase, adding various elements of chauvinism, sometimes racism, all of which is based on a conspiratorial thinking that is unfortunately spreading : (try the online translator if necessary)

This irrational thinking prepares minds for all kinds of risky adventures by sowing doubt about rational approaches :

https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/covid-19-depister-desinfo/2020/09/15/impacts-desinformation?fbclid=IwAR1mSrjyi6vn4OeZoWi8EvuBCoJaori_g6CgAPJnN9ovBfaoQsdNfKYsphQ

These methods are Donald Trump’s. They hinge on national-populism. The trendy medical populism favors it.

Meanwhile, anthropogenic climate change is progressing despite the ostrich policy promoted by the « Merchants of Doubt » (read the eponymous book again).

When someone has sunk into conspiratorial thinking, if it is based on a paranoid background or/and a tendency to narcissistic perversion, no more rational exchange is possible. Isn’t distance the only solution ?

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

2 commentaires

Alt-right tampering / Les tripatouillages de l’extrême-droite américaine

Veuillez lire , please read : (si l’anglais vous gêne, utiliser les traducteurs en ligne disponibles dans la colonne de droite)

“Democracy For Sale”: Cambridge Analytica & Big Tech’s History of Manipulating Elections | Democracy Now!

Meet Emerdata, the rebranded Cambridge Analytica – Metro US

What Is Emerdata? As Cambridge Analytica Shuts, Directors Surface in New Firm

Pour en savoir plus sur Cambridge Analytica, le livre du lanceur d’alerte est disponible en anglais ou en français, to know more about Cambridge Analytica, the whistle blower’s book is available in either French or English :

https://www.penguinrandomhouse.com/books/604375/mindfck-by-christopher-wylie/

Mindfuck, de Christopher Wylie, Aurélien Blanchard | Éditions Grasset

Tout cela continue-t-il en 2020 aux États-Unis et ailleurs ?

Is all this going on in the USA and in other countries ?

Le complotisme délirant qui a colonisé les esprits à propos de la pandémie de Covid-19, alias coronavirus, alias SARS-CoV-2 est-il une manipulation supplémentaire de ces milieux pervers qui sont en train d’achever la démocratie représentative ? Le délire anti-masques par exemple, est-il spontané ? Curieusement on n’entend pas parler de la France dans ces manipulations. Sommes-nous à l’abri de telles turpitudes ? Le populisme médical associé au national-populisme relèvent-ils de la génération spontanée ? Faire des hypothèses ne doit pas conduire à une autre théorie de complot mais à des investigations rigoureuses. Qui s’y attèle dans nos contrées ?

Is the delusional conspiracy that has colonized the minds about the pandemic of Covid-19, aka coronavirus, aka SARS-CoV-2 an additional manipulation of these perverse circles that are annihilating representative democracy ? Is the anti-mask delirium, for example, spontaneous ? Curiously, we do not hear about France in these manipulations. Are we safe from such turpitude ? Is medical populism associated with national populism spontaneous generation ? Making hypotheses should not lead to another conspiracy theory but to rigorous investigations. Who is working on it in our countries ?

Translated with http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Laisser un commentaire

Planche savonneuse / Slippery slope

(Somehow deepled into English below)

Deux perversions conduisent tout droit au national-populisme.

Certains nient l’existence des changements climatiques malgré l’accumulation de preuves scientifiques et désormais les preuves visuelles. D’où provient ce déni de réalité ? Quelques explications possibles :

The four types of climate denier, and why you should ignore them all | Climate science denial | The Guardian

La réalité de la gravité de la pandémie de Covid-19, alias coronavirus, alias SARS-CoV-2 est aussi souvent niée dans les mêmes milieux. Le laisser-faire biologique prôné revient finalement à se trouver complice du laisser-faire économique.

Ce négationnisme est assez répandu dans les milieux à tendance populiste. Souvent le confusionnisme y règne, en particulier à propos des deux sujets mentionnés plus haut. On tente d’y caresser ce qu’on y appelle le peuple dans le sens du poil. Mais ce peuple est un peuple souvent travaillé par le conspirationnisme, ou le complotisme. Il est intéressant de tenter de savoir d’où proviennent ces perversions irrationnelles :

Paranoïa, contre-culture et milieux radicaux (1/2) | Conspiracy Watch | L’Observatoire du conspirationnisme

Pourquoi il est urgent de lire «Le Style paranoïaque» de Richard Hofstadter | Conspiracy Watch | L’Observatoire du conspirationnisme

Mais comment tenter d’éradiquer ces manipulations mentales ? Quelques outils :

« Wayward Pines » : une série contre le conspirationnisme et la paranoïa

Dans la tête d’un conspirationniste – Le Pharmachien

Toujours est-il que ce populisme s’installe dans le paysage politique. Il a conduit Trump, Bolsonaro et d’autres au pouvoir. Onfray, et son pseudo front populaire, attirent des souverainistes et il y affirme un amour étrange d’un peuple mythifié. Ceux qui ne le suivraient pas seraient des populicides. Les propos méchants et sots d’Onfray à propos de Greta Thunberg montrent un mépris profond de l’écologie. On le retrouve chez plusieurs de ses adeptes dont un certain Raoult, qui profère les mêmes inepties que Trump à propos des changements climatiques. Comment peut-on aimer son peuple en laissant l’environnement se dégrader ?

Pierre Rosanvallon a tenté d’analyser le populisme ambiant :

Le siècle du populisme – Histoire, théorie,… de Pierre Rosanvallon – ePub – Ebooks – Decitre

Jadis, la combinaison du complotisme et du national-populisme a conduit à des horreurs. Certains des thuriféraires les plus fanatiques de ce délire collectif continuent de nier les horreurs qu’il a provoquées. Allons-nous continuer longtemps sur la pente savonneuse de cet étrange populisme à base de conspirationnisme ?

Pourquoi Le Triptyque Économique ne serait-il pas l’antidote à cette dérive ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Two perversions lead straight to national-populism.

Some deny the existence of climate change despite the accumulation of scientific evidence and now visual evidence. Where does this denial come from ? Some possible explanations :

https://www.theguardian.com/commentisfree/2020/jul/30/climate-denier-shill-global-debate?CMP=Share_iOSApp_Other

The reality of the seriousness of the pandemic of Covid-19, a.k.a. coronavirus, a.k.a. SARS-CoV-2 is also often denied in the same circles. Their biological laissez-faire advocacy ultimately amounts to being an accomplice to economic laissez-faire.

This negationism is quite widespread in populist circles. Confusion often reigns there, particularly with regard to the two subjects mentioned above. Some try to cajole what they call the people into compliance with their ideas. But this people is a people often undermined by conspiracy. It is interesting to try to know where these irrational perversions come from : (use the online translator if necessary)

But how do we try to eradicate these mental manipulations ? Some tools :

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-parti-pris/20160101.RUE0365/wayward-pines-une-serie-contre-le-conspirationnisme-et-la-paranoia.html

Still, this populism is taking hold in the political landscape. It brought Trump, Bolsonaro and others to power. Onfray and his pseudo-popular front attract sovereignists and there he affirms a strange love of a mythical people. Those who do not intend to follow him are said to be populicides. Onfray’s mean and foolish remarks about Greta Thunberg show a deep contempt for ecology. We find it among many of his followers, including a certain Raoult who utters the same nonsense as Trump about climate change. How can one love one’s people by letting their environment be dramatically tampered with ?

Pierre Rosanvallon has tried to analyze ambient populism :

https://www.decitre.fr/ebooks/le-siecle-du-populisme-9782021401936_9782021401936_1.html#resume

In the past, the combination of conspiracy and national-populism led to horrors. Some of the most fanatical thurifiers of this collective delirium continue to deny the horrors it has caused. How long are we going to continue on the slippery slope of this strange conspiracy-based populism ?

The Economic Triptych might be the antidote to this drift.

1 commentaire

Charte après Covid / Post Covid Charter

(Somehow deepled into English below)

Charte pour un monde post-Covid-19
Certains ont affirmé que l’après Covid-19 ne ressemblerait plus à l’avant. Si seulement cela pouvait être vrai à condition que ce soit une amélioration et pas un retour vers un productivisme encore plus sale pour satisfaire les lobbies industriels liés aux énergies fossiles, par exemple, ou à la chimie agricole. Dans ce cadre, Le Triptyque Économique suggère cette charte comme cadre général :

1- toute initiative économique doit utiliser essentiellement des matériaux recyclables.
2- tout besoin d’énergie doit s’appuyer essentiellement sur du renouvelable.
3- toute production agricole doit se faire en minimisant au maximum les intrants chimiques toxiques.
4- toute production doit se faire en limitant au maximum les transports inutiles.
5- toute consommation doit se faire en limitant au maximum les transports inutiles.
6- tout transport néanmoins nécessaire doit se faire en privilégiant les moins énergivores individuellement et collectivement.
7- l’éducation, la culture et la santé se doivent d’être au cœur des objectifs.
8- la structure économique de base sera essentiellement authentiquement coopérative
9- le respect des biens communs s’imposera à tous.
10- de cercle local en cercle régional puis continental et mondial la gouvernance aura pour but de garantir cette charte. Les moyens de cette gouvernance seront fournis par des impôts supportables.
11- chacun aura droit à un revenu minimal lui garantissant un niveau de vie décent et épanouissant dans le cadre du respect de cette charte.
12- le Triptyque Économique fournit le cadre de départ vers les points 1 à 11.

Notre ami René Polin propose une variante :

Charte d’éconologie
(Économie et écologie)
Un avenir durable
Toute approche de gouvernance se doit d’être systémique et faire apparaître la subordination du Politique et de l’économique au regard du respect et de l’avenir de la planète.
Il n’est pas de politique ou d’économique sans que soit respecté le social.

I Énergie

Tout besoin d’énergie doit s’appuyer essentiellement sur du renouvelable. Brevets et innovations sont du domaine public.

II Économie

La création de la monnaie ne doit plus dépendre du privé.
La monnaie peut se doubler d’une monnaie locale et favoriser la consommation locale.
La structure de base de l’économie se doit d’être essentiellement coopérative
L’économie a pour fonction de favoriser le social. Elle est au service de l’homme et protège l’environnement.
Un revenu d’existence est issu du nouveau système économique.
Spéculation, trusts et lobbies sont hors la loi.
Le respect de biens communs redevient la norme.
L’unité de base des échanges internationaux est la nation souveraine.

III La production

La production favorise l’économie circulaire, le recyclage et la production locale, et les biens sans obsolescence programmée.
Toute production industrielle polluante tombe sous le coup de la loi.
Toute production agricole doit se tourner vers moyens autres que les polluants chimiques toxiques.
Les lobbies sont déclarés illégaux.
Toute la recherche mondiale doit se tourner vers de nouveaux modes de production tant industriels qu’agricoles.
Des brevets innovants sont du domaine public et ne peuvent faire l’objet de propriété privée.

IV Transports

Toute production doit se faire au maximum en limitant les transports inutiles.
Tout transport nécessaire doit être le moins énergivore individuellement et collectivement.

V Le politique

L’état est souverain dans la mesure où il existe de par la volonté du peuple.
L’état républicain est laïque : les religions sont de l’ordre des consciences individuelles.
L’esprit critique du citoyen est le fondement de la démocratie.
La démocratie représentative est insuffisante.
À tous les échelons de la société doivent exister des formes de démocratie participative.
La constitution doit être réécrite avec le concours du peuple. La constituante en est le moyen idéal.
Les députés élus auront un mandat impératif : sa légitimité vient du fait qu’il porte en premier lieu les intérêts de sa région à l’assemblée nationale.
Pour les questions concernant le législatif d’intérêt national il peut voter avec son parti.
Les grandes questions nationales peuvent faire l’objet d’une votation du peuple.
L’écocitoyen dans sa commune pourra exercer un droit de contrôle ou de suggestion inscrit dans le code des territorialités.
L’intercommunalité est soumise au contrôle des communes.
Séparation des pouvoirs et compétences de l’état central seront rénovés.
La gouvernance centrale, relayée localement aura comme objectifs constants la
santé, la culture et l’éducation.
Les métiers traditionnels et artisanaux seront protégés, la transmission du savoir faire étant une priorité.

Conclusion
De cercle local en cercle régional en cercle national, puis continental et mondial, les gouvernances en place auront pour fondement la garantie de cette charte d’avenir.

L’avantage d’une charte est d’enregistrer solennellement des évolutions souhaitables, qui étaient en fait en gestation depuis plus ou moins longtemps. Elles s’inscrivent dans des traditions parfois séculaires de sagesse acquise. Elles s’imposent aux générations suivantes jusqu’à ce que, à la suite leur propre expérience, elles éprouvent la nécessité de les faire évoluer. Elles mettent finalement en garde contre l’idée souvent dangereuse de faire table rase du passé. Dans le contexte de libéral-totalitarisme dominant actuel, elles entendent protéger contre les prédations financières et industrielles.

L’idée de charte n’est pas nouvelle, certes, mais elle a l’avantage d’être un concentré qui peut sans cesse rappeler l’essentiel.

Placée en tête du cahiers des charges de chaque tiers du Triptyque Economique, une charte concise rappellerait l’essentiel à chaque consultation.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Charter for a post-Covid-19 world
Some said that the post-Covid-19 world would no longer look like the previos one. If only that could be true on the condition that it would be an improvement and not a return to even dirtier productivism to satisfy industrial lobbies linked to fossil fuels, for example, or agricultural chemistry. Within this framework, The Economic Triptych suggests this charter as a general framework :

1- any economic initiative must use essentially recyclable materials.
2- all energy needs must be based essentially on renewable energy.
3- all agricultural production must be done with the minimum use of toxic chemical inputs.
4- all production must be performed with the minimum of unnecessary transportation.
5- All consumption must be done with the minimum of unnecessary transportation.
6- Any transportation that is nevertheless necessary must be carried out in a way that favors those who use less energy, both individually and collectively.
7- education, culture and health must be at the heart of the goals.
8- the basic economic pattern will essentially be genuinely cooperative
9- Respect for the common good will be imposed on all.
10- from local to regional, then continental and global circles, governance will aim to guarantee this charter. The means of this governance will be provided by bearable taxes.
11- everyone will have the right to a minimum income guaranteeing a decent and fulfilling standard of living within the framework of respect for this charter.
12- The Economic Triptych provides the framework for points 1 to 11.

Our friend René Polin proposes a variant :

Charter of econology
(Economics and Ecology)
A sustainable future
Any approach to governance must be systemic and show the subordination of politics and economics to respect for the future of the planet.
There is no political or economic without respect for the social.

I Energy

All energy needs must be based essentially on renewable energy. Patents and innovations are in the public domain.

II Economy

The creation of money should no longer depend on the private sector.
Money can be backed up by local currency and encourage local consumption.
The basic structure of the economy must be essentially cooperative.
The function of the economy is to promote the social. It is at the service of mankind and protects the environment.
A living wage is the result of the new economic system.
Speculation, trusts and lobbies are outlawed.
Respect for the commons is once again the norm.
The basic unit of international trade is the sovereign nation.

III Production

Production favors the circular economy, recycling and local production, and goods without programmed obsolescence.
All polluting industrial production is subject to the law.
All agricultural production must turn to means other than toxic chemical pollutants.
Lobbies are declared illegal.
All global research must turn to new modes of production, both industrial and agricultural.
Innovative patents are in the public domain and cannot be privately owned.

IV Transport

All production must be done to the maximum by limiting unnecessary transportation.
All necessary transportation must be the least energy consuming individually and collectively.

V Politics

The state is sovereign to the extent that it exists by the will of the people.
The republican state is secular : religions are of the order of individual consciences.
The critical spirit of the citizen is the foundation of democracy.
Representative democracy is insufficient.
At all levels of society there must be forms of participatory democracy.
The constitution must be rewritten with the people’s participation. The constitution is the ideal means of doing so.
Elected deputies will have an imperative mandate : its legitimacy comes from the fact that it brings the interests of their region first and foremost to the national assembly.
For questions concerning the legislation of national interest she/he can vote with her/his party.
Major national issues can be voted on by the people.
The eco-citizen in his or her commune can exercise a right of control or suggestion enshrined in the code of territoriality.
Intercommunality is subject to control by the communes.
Separation of the powers and competences of the central state will be renewed.
Central governance, relayed locally, will have the following constant objectives
health, culture and education.
Traditional crafts and trades will be protected, the transmission of know-how being a priority.

Conclusion
From local circle to regional circle to national circle, then continental and global circle, the governments in place will be based on the guarantee of this charter for the future.

The advantage of a charter is that it solemnly records desirable developments, which had in fact been in gestation for a more or less long time. They are part of sometimes age-old traditions of acquired wisdom. They impose themselves on the following generations until, following their own experience, they feel the need to make them evolve. They finally warn against the often dangerous idea of putting the past behind us. In the context of today’s dominant free-trade-only totalitarianism, they can protect against financial and industrial predation.

The idea of a charter is not new, of course, but it has the advantage of being a concentrate that can constantly remind us of what is essential.

Placed at the top of the specifications of each third of the Economic Triptych, a concise charter would recall what matters most for each consultation.

Laisser un commentaire