Quel secteur libéral?

Face aux dérives et excès liés à l’hyper libéralisme et sa variété la plus sectaire, le libéral-totalitarisme, certains rêvent d’éradiquer toute initiative privée. Cela a conduit à d’autres dérives.

Le Triptyque Économique prône l’économie plurielle avec un équilibre entre les diverses formes connues et existantes. Évidemment, ce point de vue ne peut satisfaire les esprits dogmatiques.

Le Conseil National de la Résistance avait déjà mis en œuvre une forme d’économie plurielle. Faute de limites à l’expansion du secteur privé, celui-ci a fini par coloniser une bonne part les deux autres secteurs avec l’appui de petits soldats qui ont eu l’art de présenter les accaparements comme des nécessités.

D’où la notion des trois tiers, à considérer comme un « tendre vers » perpétuel.

Ceci ne veut pas dire que le secteur libéral ne devrait connaître aucune régulation. La dérégulation a été l’outil du libéral-totalitarisme. Cela a conduit à des crises conjoncturelles majeures. Les crises majeures environnementales à venir, celles liées à la finitude des ressources et à l’ampleur des pressions anthropiques doivent amener de nouvelles règles qui s’ajouteront aux règles sociales elles-mêmes à revoir.

Est-ce impossible? Je ne le pense pas et il existe un entrepreneuriat prêt à fonctionner dans un tel cadre:

http://antropia.essec.fr/nouvel-appel-a-candidatures-start-up/

http://www.ouvertures.net/cat/articles/economie-articles/

Les différences majeures avec les autres secteurs économiques restent la rémunération des investisseurs, la dépendance envers les actionnaires, la relation employeur/employé. C’est bien ce qui incite Le Triptyque Économique à privilégier l’esprit coopératif. Pour autant, toutes les énergies seront nécessaires pour juguler les crises majeures à venir. Actuellement l’emprise des productivismes est telle que les énergies ne s’additionnent pas, elles se contrarient, se dispersent.

Donc, oui à un secteur libéral pour récompenser l’esprit d’entreprise, oui, mais dans un cadre qui évite les saccages de l’environnement et la destruction du lien social.

Où est le bon sens? Dans l’équilibre des organisations humaines ou dans une foi aveugle dans des « marchés » bien, ou plutôt mal, manipulés par certains lobbies?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s